Nouvelles du 1er mars 2022 (n° 172)

 

– Coronavirus : éléments statistiques. A la date du 28 février, on recense en France 25.079 hospitalisations en cours dont 2.456 en réanimation. À cette même date, 138.367 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie (dont 28.155 en EHPAD).    Au 30 octobre, il y avait 6.524 hospitalisés dont 1.039 en réanimation et 117.648 décès.
En Haute-Savoie, Il y a 208 personnes hospitalisées, dont 18 en réanimation, et 1.337 décès. En Savoie, il y a 135 hospitalisations en cours, dont 16 en réanimation et 907 décès.
A la date du 27 février 80,7% des Français ont reçu au moins une injection.

Globalement, on constate qu’il y a toujours des décès mais le nombre des malades en cours diminue nettement. Toutefois, on n’a pas encore retrouvé le niveau de fin octobre. Dans ces conditions, le gouvernement a déjà annoncé que des mesures d’allègement des  contraintes pourraient être allégées prochainement. Déjà les enfants des écoles primaires n’auront plus à porter le masque dans la cour dès le retour des vacances d’hiver, mais le masque reste obligatoire dans l’école. Depuis le 28 février le port du masque n’est plus obligatoire à l’intérieur dans les lieux où il faut montrer son pass vaccinal. Donc, plus de masque donc dans les restaurants, cinémas, théâtres, musées, bibliothèques.

– Saison de ski. Malgré les craintes dues à la situation sanitaire et aux conditions climatiques du début février, la période des vacances scolaires a bien commencé. On a retrouvé les problèmes de circulation des week end, notamment pour l’accès aux stations de Tarantaise. Ces bouchons sont fâcheux, les autorités font le maximum pour régler la circulation mais personne n’a de solution pour supprimer le problème.

– Ski : Pourquoi la fréquentation des domaines nordiques augmente beaucoup ? Cette situation est constatée partout sans qu’on en connaisse bien les causes. Les remontées mécaniques n’ayant pas fonctionné l’année dernière, beaucoup de skieurs ont découvert le ski de fond et l’ont sans doute apprécié. Une autre cause possible est qu’il revient à moins cher que le ski alpin puisqu’il n’y a pas à payer les remontées mécaniques.

– Valloire : visite de personnalités. L’épouse du président de la République est une partie de sa famille ont fait un court séjour très discret de quelques jours. Elle a quitté la station le 23 février.

– Assurance des accidents de ski. Chaque année, il y a, à peu près, 130 000 accidents de ski, le plus souvent sans gravité. C’est pourquoi, il est bon que les skieurs vérifient qu’ils ont effectivement une assurance et ce qu’elle assure. En particulier, il faut bien examiner les limites et les exceptions (par exemple, le vol ou l’échange de skis loués lors d’un repas au restaurant d’altitude sont-ils couverts?).

– Prix de l’immobilier dans les stations. La presse signale que, depuis le covid, le prix de vente dans grandes les stations a augmenté de plus de 20 % . Une des raisons serait que des épargnants pensent faire une bonne opération tout en bénéficiant de vacances à la montagne. L’effet télétravail est bien réel, mais le niveau des prix est fortement impacté par des milliardaires qui achètent des biens dans des sites à la mode sans se préoccuper du niveau des prix. La situation est bien différente dans les villages de moyenne ou basse altitude qui, du fait du réchauffement climatique, ont perdu progressivement leur activité ski alors que la quasi-totalité des agriculteurs ont disparu. Evidemment, les prix y sont plus bas mais les services aussi (écoles, médecins, commerces, réseaux téléphoniques et informatiques ….). Quoi qu’il en soit, on constate un accroissement du taux de résidences secondaires des stations à la mode. C’est ainsi, par exemple, que le taux de Morzine dépasse 85%.

– Problème de l’emploi dans les stations. Partout, on constate des difficultés pour embaucher des saisonniers. C’est le cas notamment dans l’hôtellerie et la restauration où il a fallu parfois réduire l’activité. Peut-être faudra-t-il revoir les conditions d’exercice de ces métiers.

– Genève : hausse du nombre de frontaliers français. Les dernières statistiques publiées par le Canton montrent que le nombre de frontaliers actifs s’élève à 94.500 à fin décembre 2021, soit 6.000 de plus en un an. A ce chiffre, il faut ajouter les frontaliers de nationalité suisse et les fonctionnaires internationaux qui habitent en France qui eux aussi passent la frontière chaque jour.

– Annecy : le carnaval vénitien aura bien lieu les 11, 12 et 13 mars.

mmmmmmmmmm

Prochaine publication : le 15 mars 2021

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*