Nouvelles du 15 février 2022 (n° 171)

 

– Coronavirus : éléments statistiques. A la date du 14 février, on recense en France 27.820 hospitalisations en cours dont 3.296 en réanimation. À cette même date, 135.189 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie (dont 27.821 en EHPAD).    Au 30 octobre, il y avait 6.524 hospitalisés dont 1.039 en réanimation et 117.648 décès.
En Haute-Savoie, Il y a 260 personnes hospitalisées, dont 29 en réanimation, et 1.311 décès. En Savoie, il y a 185 hospitalisations en cours, dont 14 en réanimation et 881 décès.
A la date du 13 février 80,6% des Français ont reçu au moins une injection.

Globalement, on constate que la pandémie progresse toujours au niveau du nombre des malades hospitalisés mais la situation s’améliore beaucoup au niveau des personnes simplement touchées par le virus puisque le taux d’incidence diminue beaucoup, soit au niveau France 1626 contre 3639 le 31 janvier. Dans ces conditions, le gouvernement a déjà annoncé la levée de nouvelles contraintes dès la fin février, notamment en ce qui concerne les écoliers.

Jeux olympiques d’hiver en Chine. A la date du 14 février, la France a obtenu 11 médailles (3 or, 6 argent, 2 bronze). Elle se classe au 9ème rang des pays. Une seule médaille concerne le ski alpin.
Nos champions Tessa Worley et Alexis Pinturault n’ont malheureusement pas pu concrétiser les espoirs mis en eux (notamment à cause de chutes). Johan Clarey, le savoyard de Tignes, âgé de 41 ans, a obtenu la médaille d’argent en descente et ainsi a aussi battu le record du médaillé le plus âgé en ski alpin depuis l’ouverture des jeux olympiques, le précèdent record était 36 ans.

– Comment éviter les accidents de ski ? la Fédération internationale de ski a édicté les règles à observer pour éviter les accidents, notamment :  porter un casque, analyser les difficultés de la piste avant de l’utiliser, rester toujours maitre de sa vitesse, veiller au comportement des skieurs se trouvant à proximité, surtout au croisement de pistes.

– Comment vont évoluer les stations de ski ? Pour le savoir, le Conseil communautaire des stations de Haute Maurienne a commandé une étude sur les conséquences du réchauffement climatique à l’échéance de trente ans sur les choix stratégiques du territoire et les investissements, qu’il s’agisse de neige de culture ou de développement du tourisme “4 saisons”.

 Comment réduire l’empreinte carbone des usagers de la montagne ? L’association « Morzine Montagne verte » a trouvé la solution. Elle incite les vacanciers à prendre le train plutôt que les voitures personnelles et, en contrepartie, ils peuvent bénéficier de réductions chez les hôteliers, restaurants, magasins, remontées mécaniques, cours de ski….

-Bons résultats pour l’Université de Savoie-Mont Blanc. Selon le taux de réussite des étudiants en licence, elle est classée au 10ème rang des universités françaises sur 68 prises en compte. Ce classement est obtenu en analysant le nombre d’étudiants inscrits en 2016 qui ont obtenu la licence en 2019, donc sans avoir redoublé. Sur 1.374 étudiants inscrits en licence en 2016, l’université Savoie-Mont Blanc affiche un taux de réussite de 37,9 %.

– Visite ministérielle. MmeEmmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, s’est rendue le 7 février à Ambilly et à la Roche sur Foron pour visiter des chantiers et dialoguer avec des maires au sujet de problèmes d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

– Dans quelle ville vit-on le mieux ? Au dernier classement établi par l’Association des Villes et Villages de France, Annecy a été rétrogradé à la 2ème place, au profit de Angers. Une des raisons est que la demande locative est très forte à Angers mais à un coût moins élevé qu’à Annecy (4000 € contre 4700) mais aussi les temps de transport y sont plus courts alors qu’Annecy connait de nombreux embouteillages.

– Sauver les classes de neige. A l’occasion d’un déplacement en Haute-Savoie, le 1er février, la ministre des Sports, Roxanna Maracineanu, a rencontré des acteurs du ski et des élus locaux à Combloux. Ils ont notamment attiré son attention sur la diminution continue du nombre des classes de neige. La cause en est notamment l’importance des charges et des contraintes imposées sur ces établissements et sur le personnel. Ils ont rappelé que beaucoup d’adultes aiment venir au ski là où ils l’ont découvert. La ministre a promis son concours.

———————-

Prochaine publication : le 1er mars 2022

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*