Nouvelles du 1er décembre 2020 ( n°142)

Coronavirus : statistiques. A la date du 30 novembre 2020, la France recense 28.229 hospitalisations en cours dont 3.739 en réanimation. Après hospitalisation, 162.250 sont de retour à leur domicile. À cette même date, 52.731 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie (dont 16.427 en EHPAD).

En Haute-Savoie, il y a 494 hospitalisations en cours, dont 48 en réanimation. Après hospitalisation 2.328 sont de retour à domicile et 500 sont décédées.

En Savoie, il y a 312 hospitalisations en cours, dont 36 en réanimation. Après hospitalisation 1.342 sont de retour à domicile et 366 sont décédées.

– Evolution du confinement : Le président de la République le 25 novembre et le premier ministre le 26 ont apporté des éclaircissements sur les mesures décidées pour la fin d’année pour tenir compte des améliorations que montrent les indicateurs mesurant la pandémie mais sous réserve que la situation continue à s’améliorer. Trois étapes ont été retenues :

.. le 28 novembre : ouverture de tous les commerces, sauf bars, restaurants et discothèques, avec possibilité de prolonger l’ouverture jusqu’à 21 heures et d’ouvrir le dimanche, maintien de l’attestation dérogatoire de sortie mais avec autorisation d’aller à 20 kilomètres et pendant 3 heures pour des loisirs  mais non pour participer à des réunions, autorisation de pratiquer des activités sportives individuelles, maintien du protocole sanitaire (masque, distanciation, gel hydroalcoolique, sens de circulation…) autorisation des offices religieux avec  limitation des participants à 30 (mais ce point a été annulé le 29 par le Conseil d’Etat qui a demandé qu’il soit tenu compte de la capacité d’accueil des églises).

..15 décembre : ouverture des cinémas, théâtres, bibliothèques…, suppression de l’attestation dérogatoire de sortie mais instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 7 heures du matin, sauf pour les 24 et 31 décembre, suppression des limites pour les déplacements mais pour les déplacements à l’étranger il faudra tenir compte des règles des pays concernés …

.. courant janvier : si la situation sanitaire le permet, suppression du couvre-feu, ouverture des gymnases et des cafés/bars/restaurants,

.. début février : enseignement supérieur (enseignement en direct) …

Concernant les stations de ski, le président a déclaré que la circulation épidémique, ainsi que la situation des hôpitaux dans les régions concernées, notamment en région Auvergne-Rhône Alpes, ne permettent pas d’envisager une ouverture pour Noël. Le premier ministre a ajouté qu’il n’est pas prudent de laisser se rassembler des flux importants de population avec des activités susceptibles, par ailleurs, de solliciter les services hospitaliers. Mais l’interdiction de fonctionnement jusqu’à courant janvier ne porte que sur le fonctionnement des remontées mécaniques et des équipements collectifs, toutes les autres activités sont autorisées ainsi que tous les commerces. Il est possible que ces dispositions évoluent car tous les acteurs de la montagne le demandent pour des raisons économiques mais aussi de justice car ils ne comprennent pas pourquoi il serait plus dangereux de prendre une télécabine ou un remonte-pente que de prendre le métro à Paris. Par ailleurs, la Suisse a autorisé le fonctionnement des remontées mécaniques mais avec le port du masque, du moins pour la montée.

Mais, dans tous les cas le premier ministre annoncé le maintien, voire l’augmentation  des aides financières.

– Comment arrêter le coronavirus? Pour éviter la propagation du virus, les Hôpitaux du Léman à Thonon ont développé un “bio sas” modulaire et déplaçable qui permet d’isoler une partie de l’établissement, où le virus est présent, des autres parties de l’établissement. Le premier prototype, unique en France, a été installé dans un Ehpad voisin de l’hôpital. Ce “bio sas” se compose d’une structure modulable en aluminium, de parois en PVC et l’étanchéité est assurée par un pourtour en élastomère. À l’intérieur, un système de ventilation, avec filtre, empêche l’air de la zone contaminée d’aller dans la zone non-contaminée

– Suisse : situation des frontaliers télétravaillant à domicile. Pour tenir compte de pandémie du Covid, la France et la Suisse ont prolongé l‘application flexible des règles d’assujettissement en matière de sécurité sociale jusqu’au 30 juin 2021. Les frontaliers restent assujettis à la sécurité sociale suisse, quel que soit leur taux de télétravail. En temps ordinaire, hors pandémie, tout frontalier qui télétravaille à plus de 25 % en France doit être affilié à la Sécurité sociale française et payer ses impôts en France.

– Application « Tousanticovid ». Cette nouvelle application a été créée par la start-up Lunabee studio, basée à Chambéry. Elle permet notamment d’enregistrer les contacts.

– Situation économique : la crise du covid et le confinement qui en a suivi ont fait beaucoup de dégâts dans l’économie y compris dans les petites entreprises et les commerces. Il est à craindre que certaines ne pourront pas s’en remettre. Dans notre région, c’est le cas par exemple du Grand Parc d’Andilly dont la situation a fait l’objet d’un reportage lors du journal de TF1 du 19 novembre. A cette occasion, l’association a lancé un appel à dons (à verser dans une cagnotte créée sur le site Cotizup). L’année dernière, ce site avait été élu par les téléspectateurs de la chaine « coup de cœur de Noël « .

– Annecy, un nourrisson de 3 jours malade du Covid 19. A la maternité, un enfant né le 21 octobre, était malade (fièvre, mouvements anormaux des yeux, diarrhée, respiration difficile…), après différents examens, les médecins décident de lui faire le test du covid qui s’est avéré positif et pour sa mère aussi. Finalement, la mère et son enfant sont guéris et ont pu rentrer à la maison.

– Val Thorens : meilleure station du monde. Le 20 novembre, pour la 7ème fois en 8 ans, Val Thorens a été désignée meilleure station du monde par le World Ski Awards. 216 stations de montagne participaient au concours.
L’hôtel Fahrenheit 7 de Val Thorens a remporté le prix de “Meilleur hôtel de ski français ».
Les World Ski Awards sont des prix de référence dans le milieu du ski. C’est la seule initiative mondiale visant à récompenser et célébrer l’excellence dans le secteur touristique des sports d’hiver.

– Coupe du monde de ski alpin. Le 27 novembre, Alexis Pinturault a remporté le slalom parallèle de Lech-Zürs en Autriche. Après cette deuxième course, il prend la tête du classement général de la coupe du monde

– Chamonix : que faire des pièces de 1 centime d’euro ?   Certains pays ne les utilisent plus. A Chamonix, la communauté de communes a trouvé une utilisation. Elle va proposer, dès cette année, aux clients des magasins locaux d’arrondir le montant à payer à l’euro supérieur. Ces micros-dons permettront de financer des projets en faveur de la transition écologique.

– Autoroute Machilly-Thonon : où en est le projet ?  Le 24 décembre 2019, le Premier ministre avait signé la déclaration d’utilité publique. Début 2020, des opposants avaient porté l’affaire au conseil d’état mais le gouvernement, occupé sans doute par la crise du Covid, n’a pas encore fourni les renseignements demandés par le Conseil d’état. Ce devrait être fait dans 1 mois ou 2, Malgré ce retard, la mise en service est toujours prévue en 2024.

– Chamonix : une chaussée révolutionnaire. A titre expérimental, 260 mètres de chaussée ont été refaits avec de l’enrobé constitué d’anciens enrobés récupérés et mélangés à un liant naturel à base de pin des Landes, qui remplace l’habituel dérivé pétrolier. Cette expérience a été faite sur la route nationale qui mène au tunnel du mont Blanc où la circulation de lourds camions est intense et où la température est inférieure à 0 degré pendant 100 jours par an. L’empreinte carbone est sérieusement réduite mais le coût de production de l’enrobé est supérieur de 50 % à celui d’un enrobé classique.    D’autres expériences sont conduites dans la région avec le même produit, mais dans des conditions moins extrêmes.

– Annemasse : la justice « tique » sur le montant d’une subvention. Sur plainte de deux anciens conseillers municipaux, le tribunal administratif de Grenoble a annulé le mois dernier une délibération du conseil municipal du 7 juin 2018. Cette délibération   portait sur la vente à une association d’un terrain estimé à 451 000 € mais cédé pour un euro symbolique. Cette vente doit aider l’association à construire des logements destinés au relogement de gens du voyage sédentarisés.  Le tribunal demande que la subvention soit justifiée par des motifs d’intérêt général et comporte des contreparties suffisantes.  La commune va faire appel et justifier mieux les conditions de la subvention.

 – Lac Léman :  la féra devient de plus en plus rare. Les pêcheurs professionnels le constatent chaque année.  En 2019, leurs prélèvements totaux sont inférieurs de 54% par rapport à ceux de 2015. Cette baisse du tonnage provient essentiellement du manque de féras qui représentaient traditionnellement environ70% de leurs prises. Cette situation vient du réchauffement de la température de l’eau. En effet, la féra a besoin d’une eau à moins de 9 degrés pour pondre ses œufs et, si l’eau est trop douce, la surmortalité des œufs est très élevée.  Les étés très chauds de ces dernières années ont fait monter la température du lac et les automnes trop doux ont empêché un bon refroidissement. En revanche, les pêcheurs ont pu prendre davantage de perches mais le tonnage est bien insuffisant pour compenser la baisse de la féra.

Le Reposoir : la Monnaie de Paris a frappé une pièce touristique représentant le carmel du Reposoir. Cette médaille est en vente à l’office de tourisme et au monastère. Il est aussi possible de l’acheter par correspondance. D’autres sites savoyards ont déjà une telle médaille : L’aiguille du Midi, Le château de Menthon-Saint-Bernard, Le manège de chevaux de bois du musée de la Musique Mécanique aux Gets, La mer de Glace, Le château de Montrottier, Le pont de Saint-Gervais.

– Cran-Gevrier : donner une seconde vie à du matériel informatique. Entité locale d’un groupe allemand, AfB est une société solidaire à but non lucratif qui s’est spécialisée dans la collecte, auprès des entreprises, du matériel informatique dont elles souhaitent se séparer. Les appareils sont réparés et reconditionnés pour bénéficier d’une seconde vie. En 2019, on a traité à Cran-Gevrier plus de 70.000 équipements informatiques, représentant 630 tonnes de matériel, qui auraient sans cela certainement terminé en déchets. Toutes les opérations sont réalisées par les salariés de l’entreprise, dont plus de la moitié se trouvent en situation de handicap.

– La Vallée d’Aoste à la télévision. Le 28 novembre, France 5 France a présenté un nouveau numéro dans la série « Echappées belles » consacré à la Vallée d’Aoste. Cette vallée a partagé 8 siècles d’histoire commune avec les départements savoyards au sein des états de Savoie et jusqu’en 1860.

– Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.      Lors des dernières semaines, elle a interrogé Necky une anglaise à Chambéry; Elie Markoul un libanais à Saint-Martin Bellevue; Irène une espagnole à Vailly; Fabrice Paggi d’Annecy à la Réunion; Adrien Catévenon d’Aix les Bains à Montréal. Sophie de Beaufort au Québec, Vincent Surcotte du Québec dans la Vallée de l’Arve , Lipadah une thailandaise à Annnecy, Antony Deloche en Argentine.

 

————————–
Prochaine publication  : le 15 décembre 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*