Nouvelles du 1er avril 2021 (n° 150)

                             

 – Coronavirus : statistiques. A la date du 30 mars 2021, la France recense 28.510 hospitalisations en cours dont 5.072 en réanimation. À cette même date, après hospitalisation, 292.796 sont de retour à leur domicile.  95.335 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie (dont 25.405 en EHPAD).
En Haute-Savoie, il y a 272 hospitalisations en cours, dont 30 en réanimation. Après hospitalisation 4.127 malades sont de retour à domicile mais 908 sont décédés.
En Savoie, il y a 136 hospitalisations en cours, dont 20 en réanimation. Après hospitalisation 2.333 malades sont de retour à domicile mais 618 sont décédés.
Globalement, au plan national, le taux d’incidence indique que 377 personnes sont contaminées sur une population de 100.000 habitants et qu’une personne contaminée en contamine 1,16 autre, ce qui montre que la maladie ne se résorbe pas.
A la date du 29 mars, 8.004.958 personnes ont été vaccinées une fois et 2.709 292 deux fois. Mais ce n’est pas encore suffisant pour arrêter la progression de la pandémie.

Lors de sa conférence hebdomadaire du 25 mars, le ministre de la Santé a annoncé que la situation générale s’est dégradée dans différentes régions.  Il a annoncé que 3 nouveaux départements (Aube, Nièvre, Rhône) sont ajoutés aux 16 départements classés en « freinage fort » (c’est-à-dire en « confinement allégé »), avec limitation des déplacements à 10 km sauf les exceptions prévues, couvre-feu à 19 h, maintien de l’ouverture des seuls commerces de première nécessité, déplacements interrégionaux interdits.     D’autres départements, dont la Savoie et la Haute-Savoie, sont ajoutés à la liste des départements sous « surveillance renforcée ».
Le ministre a encouragé, à nouveau, les entreprises à développer le télétravail et a redit que le gouvernement ne fermera les écoles qu’en dernier ressort. Il a confirmé que « l’interdiction des groupes de plus de six personnes en extérieur » concerne tout le territoire.

En définitive, deux points inquiètent particulièrement les autorités : l’augmentation du nombre de malades en réanimation et la progression du virus dans le milieu scolaire. C’est pourquoi, le Président de la République a annoncé le 31 mars au Journal TV de 20 heures que le régime du « freinage fort » est étendu à tous les départements métropolitains à partir du 3 avril et pour 4 semaines. Le nombre de lits de réanimation va être porté à 10.000. Les crèches, écoles, collèges, lycées seront fermées à partir du 3 avril  mais sont tous en congés scolaires du 12 au 26 avril. Le nombre de vaccinations va être augmenté. Il a annoncé qu’il a l’espoir que la situation devrait commencer à redevenir normale à partir de la mi-mai.

 Suite à la requête de l’UFE, le conseil d’Etat a amendé le 12 mars les dispositions prises par le gouvernement pour assouplir les conditions imposées aux Français de l’Etranger pour rentrer en France en supprimant l’exigence de « motifs impérieux ». Mais les pays de résidence peuvent prendre des dispositions propres, notamment lors du retour de France.

– Moyens de transport entre la Suisse et la Haute-Savoie. Après des années de projets, d’études, de travaux, le réseau du Léman-Express est une réalité même s’il reste encore des problèmes à résoudre, comme le stationnement des véhicules près des gares ou le renouvellement des voies de chemin de fer notamment dans la vallée de l’Arve. Quant au Tram devant relier Genève à Saint-Julien, les travaux préparatoires viennent de commencer et la mise en service est prévue en 2024.

Le problème est maintenant de résoudre la circulation à l’est du Léman où c’est de plus en plus difficile. La Région Auvergne-Rhône Alpes et les Cantons de Vaud et du Valais sont d’accord pour faire quelque chose. Il s’agit notamment de créer une relation lacustre entre Lugrin et Vevey, de remettre en circulation la ligne ferroviaire entre Evian et Saint-Gingolph et de la prolonger jusqu’à Villeneuve.
Concernant la circulation lacustre entre Evian et Lausanne, elle sera améliorée lors de la mise en circulation de nouveaux bateaux permettant de doubler la capacité d’accueil des passagers par la mise en service d’un nouveau bateau pouvant transporter 700 passagers en début 2022 et un second en 2023.

Rumilly : les “Bottes à Mandrin” entrent au musée. Ce sont des « bottes de postillon » que la propriétaire d’un hôtel vient de léguer au musée de la ville. Selon la légende, elles auraient appartenu au fameux bandit Mandrin qui est mort sur la roue à Valence le 26 mai 1755.
Le postillon ne marchait pas avec ces bottes, elles étaient fixées sur les harnais du cheval qui était en tête du groupe de chevaux tirant les diligences. Le postillon montait sur le cheval et enfilait ces bottes en gardant ses chaussures, ce qui lui donnait plus de confort que s’il avait eu seulement des étriers. C’étaient donc de grosses bottes. Elles ont été utilisées jusqu’en 1840.  Contrairement au postillon, le cocher n’était pas assis sur un cheval, il conduisait l’attelage depuis la voiture en se servant de rênes.

– Ski alpin : Alexis Pinturault super champion remporte le globe de cristal de la coupe du monde.  Dès la victoire du premier slalom du 20 mars à Lenzerheide  (Suisse), il ne pouvait plus être rejoint par son suivant immédiat, le  Suisse Marco Odermatt.  Lors du 2ème slalom du 21 mars, la dernière course de la saison, sa place de 3ème lui a permis d’augmenter son écart avec son suivant. Par la même occasion, il remporte aussi le globe du classement général. Depuis le début de sa carrière, Alexis Pinturault, le champion de Courchevel, s’est constitué un magnifique palmarès en coupe du monde (74 podiums avec 34 victoires dont 18 en slalom géant). Le dernier français à avoir remporté le globe est Luc Alphand en 1997 et auparavant il y a eu Jean-Claude Killy.
Mathieu Faivre, un autre français, a bien fini sa saison en terminant 3ème du slalom du 20 mars et second de celui du 21 mars.  Lors du championnat du monde de Cortina d’Ampezzo, les 16 et 19 février, il avait gagné deux médailles d’or en parallèle du super-G et au combiné.
Du côté des féminines, Tessa Worley a fini la saison en terminant 3ème au classement général du slalom.

– Bonneville : désert médical. Les déserts médicaux ne se rencontrent pas seulement dans les petits villages éloignés des villes. C’est ainsi qu’à Bonneville, on manque de médecins généralistes. C’est pourquoi, la ville a décidé de construire une nouvelle maison médicale pour attirer des médecins et aussi une seconde maison pour accueillir des professions paramédicales (sages-femmes, infirmiers, kinésithérapeutes etc.) et un pôle petite enfance.

– La Toussuire : il ne faut pas abuser du génépi. Le 12 février, le tribunal correctionnel d’Albertville a condamné un propriétaire de bar à 5.000 euros d’amende pour avoir servi une trentaine de « shooters » de génépi à un client qui a fait un coma éthylique. Le tribunal l’a reconnu coupable d’avoir “mis en danger la vie d’autrui par violation délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence ». (shooter : dose d’un mélange de  génépi avec une autre boisson,  sirop, jus, soda,  lait…  que l’on consomme généralement « cul sec »).

– Grésy sur Isère : découverte d’une bulle papale de 1171.  C’est par hasard, qu’un jeune étudiant, qui cherchait de la documentation pour rédiger un mémoire, découvre dans la bibliothèque d’un notaire de Grésy, un document apparemment très ancien. Après analyse et restauration par des spécialistes, il s’avère que ce document est une bulle du pape datant du 15 février 1171.  Dans cette bulle, adressée à l’abbé de Tamié, le pape confirme à l’abbaye la possession du lieu où le monastère est situé, ainsi que dix granges exploitées à l’époque et dont certaines existent encore. Elles étaient situées en Savoie (à Tournon, Montailleur, Sainte-Hélène-du-Lac, La Bridoire et Novalaise), en Haute-Savoie (aux Ollières, à Faverges et Groisy) et en Isère (à Saint-Maximin et Saint-Alban-de-Vaulserre). Le pape précise également qu’il est interdit de faire violence, de commettre des vols, de mettre le feu et de capturer ou tuer des hommes.     Une reproduction du document rénové a été installée dans l’abbaye de Tamié.  NB: les archives de Tamié ont été détruites par les révolutionnaires en 1793.

– Michel Barnier sera-t-il candidat à la présidence de la République en 2022 ? Beaucoup pensent qu’il a le talent et l’expérience pour un tel poste. Pour le moment, il refuse de se prononcer car il estime que l’heure est d’abord de préparer un projet alternatif et fédérateur et qu’il est prêt à prendre sa part dans le débat présidentiel.

La Clusaz : comment recruter de nouveaux habitants. Pour compenser la diminution du nombre de ses habitants, la station avait lancé une opération permettant à des personnes intéressées à de découvrir la station en louant un chalet pour un mois en payant un loyer de 1 euro. Parmi les nombreuses candidatures reçues, le choix s’est porté sur une famille de la région parisienne dont les parents travaillent dans l’informatique ; ils pourront continuer leur travail en vivant à la Clusaz.

– Modane : comment se protéger du loup ? Depuis quelques temps, des habitants ont signalé avoir rencontré des loups près de la ville, certains en ont même photographié. Dans un article publié le 24 mars, sur le compte Facebook de la mairie, le maire rappelle en substance « qu’il est normal que le loup se rapproche de la ville en hiver pour espérer y trouver de la nourriture. Il ne représente pas un danger direct pour l’homme, il a un comportement naturel de fuite afin d’établir une distance de sécurité. En cas de rencontre, il convient de laisser les animaux continuer leur chemin, rester face à eux, ne pas chercher à les acculer, possibilité de taper dans ses mains, faire du bruit si l’animal est immobile, mais sans s’avancer vers lui.”
Pour mieux connaitre le problème du loup, on peut consulter le site  « loupfrance.fr »  et aussi le site « maploup.fr » qui, lui, recense les attaques du loup depuis 10 ans.

– Le site de Bourg- Saint-Maurice est habité depuis longtemps. L’archéologue Pierre-Jérôme Rey vient d’exhumer un squelette datant de 2300 ans lors d’une fouille sur le site du Châtelard. Cette découverte a été faite à l’occasion du creusement des fondations d’une villa. Selon l’archéologue, le site serait occupé depuis 8000 ans.

Seez : la filature Arpin va relocaliser sa production en France. Faisant suite à une réflexion sur son avenir et aussi à cause de la crise créée par le Covid, la Société a décidé de relocaliser l’ensemble de sa production en France mais aussi de revoir sa production pour viser une clientèle plus urbaine mais tout en conservant les produits traditionnels.

Nicoletta n’oublie pas son village natal de Vongy (quartier de Thonon). Elle a publié récemment un livre relatant ses 50 ans de scène. Elle revient souvent à Thonon, dans la maison héritée de sa grand-mère.

-Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.      Lors des dernières semaines, elle a interrogé :  Sylvia Fachetto piémontaise à Chambéry ; Barbara, polonaise, en Maurienne ; Naya Kostara de Grèce à Saint-Julien ; Faïna, du Brésil, en Tarantaise; Adjuma du Mali, étudiant à l’université ; Yokhei Hosoka, japonais, cuisinier à Annecy ; Jerémy d’Annecy en Australie, Coline à San Diego aux USA.
Consulter le site : Les Savoyards d’Ici ou d’Ailleurs – Émission sur France Bleue  Pays de Savoie

——————

Prochaine publication : le 15 avril 2021

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*