Nouvelles du 1er août 2021 (n° 158)

  – Coronavirus : éléments statistiques. A la date du 30 juillet 2021, la France recense 7.409 hospitalisations en cours dont 1.099 en réanimation. À cette même date, 111.744 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie (dont 26.473 en EHPAD).
En Haute-Savoie, Il y a 50 personnes hospitalisées, dont 10 en réanimation, et 1.033 décès. En Savoie, il y a 44 hospitalisations en cours, dont 3 en réanimation et 701 décès.
A la date, du 29 juillet, 41.673.008 personnes ont été vaccinées une fois, soit 62,1% de la population, et 34.802.336 personnes ont reçu le nombre de vaccinations prévues (1 ou 2 selon le vaccin).
Globalement, la situation s’est beaucoup détériorée depuis le début juillet comme le traduisent tous les indicateurs. notamment le taux d’incidence qui est passé de 18 au 30 juin à 217,84 au 30 juillet  (c’est-à-dire que 217 personnes sont contaminées sur une population de 100.000 habitants, ceci calculé sur les 7 derniers jours).

Le nombre d’hospitalisés et celui de malades en réanimation sont repartis à la hausse. En très grande majorité, les nouveaux malades hospitalisés sont des personnes non vaccinées. En conséquence, le gouvernement a pris de nouvelles mesures pour inciter la population à se faire vacciner et à mieux respecter les « gestes barrière ».   Dans ce cadre, il a créé le « pass sanitaire », une application sur internet qui donne la preuve au porteur d’un smartphone qu’il est vacciné. A défaut, il faut présenter un test négatif de moins de 2 jours.  Dès le 21 juillet, ce pass sanitaire était rendu obligatoire pour l’accès à tous les lieux de culture, conférences, loisirs… rassemblant plus de 50 personnes, et le 1er août pour les hôtels et restaurants. Le préfet de Savoie a pris un arrêté similaire pour les grandes villes et les lieux où il y a beaucoup de monde.
Mais ce pass sanitaire a soulevé de fortes réactions de la part de personnes qui ne veulent pas se faire vacciner. Le motif principal est qu’il s’agirait d’une atteinte à la liberté de choix de se faire vacciner ou de ne pas le faire et également parce qu’il n’y aurait pas suffisamment de recul pour juger l’effet des vaccins. Des manifestations, regroupant parfois des milliers d’opposants, ont été organisées dans différentes villes, dont Annecy, Chambéry, Albertville……

Finalement, la loi légalisant et généralisant le pass sanitaire a été votée par le Parlement le 25 juillet. Mais, le Conseil constitutionnel ayant été saisi, il faut attendre sa position prévue pour le 5 août, donc l’application de la loi pourrait se faire dès le 9 août et jusqu’au 15 novembre comme prévu par la loi.
Cette loi prévoit d’étendre le pass sanitaire aux cafés, foires et salons professionnels, mais non aux centres commerciaux. Elle s’applique aussi aux avions, aux trains, aux cars qui réalisent de longs trajets, et aux établissements médicaux sauf urgence. Les 12-17 ans sont dispensés de pass sanitaire jusqu’au 30 septembre.  Cette loi prévoit aussi l’obligation de vaccination des personnels soignants dès le 15 septembre et les personnes contaminées devront respecter un isolement de 10 jours. Par ailleurs, les préfets ont la possibilité de prendre des mesures locales si la situation l’exige. C’est ainsi que le préfet de Haute-Savoie a pris un arrête le 29 juillet pour imposer le port du masque dans 85 communes du département (communes de plus de 5000 habitants et communes touristiques) suite à l’explosion du taux d’incidence. Le préfet de Savoie a pris un arrêté similaire pour les lieux où il y a beaucoup de monde (centres ville, marchés…..).

Malgré le vote de la loi autorisant le pass sanitaire, de nombreuses manifestations ont encore été organisées le 31 juillet.
Concernant les relations avec les pays étrangers, il est prévu des tests et des attestations dont les modalités sont variables  selon la situation de chaque pays..

– La Savoie à la télévision. Dans la série « Echappées belles  » sur France 5, l’émission du 24 juillet était consacrée à  » Annecy gourmand ». Des reportages ont présenté des restaurants étoilés et des produits locaux, comme la féra ou les fromages.  On a pu voir de magnifiques photos du lac, des montagnes environnantes et de la ville d’Annecy.

– Savoie : un nouveau plan de soutien aux agriculteurs mauriennais . Comme lors du dernier  plan pastoral territorial (2015-2020), l’activité pastorale de la vallée va être soutenue à hauteur de 850 000 € par la Région Auvergne Rhône-Alpes pour la période 2022-2026.

– Qu’est-ce que la « mappe sarde » qu’on présente dans les musées de Savoie. Cette mappe intrigue les touristes car elle n’existe pas dans l’ancienne France. C’est simplement le relevé de toutes les propriétés, c’est-à-dire un cadastre, que le roi de Sardaigne avait ordonné en 1728 pour définir des bases sérieuses pour l’établissement des impôts perçus sur les propriétés foncières. Il a fallu 10 ans pour réaliser ce travail. C’est le premier cadastre établi en Europe. Cette mappe est un document très précieux pour les recherches de généalogie.
En France, l’établissement d’un cadastre général a été décidé en 1791, puis modifié en 1807. Il a fallu plus de 50 ans pour la réalisation complète.

– Label « nutri-score. Il s’agit d’un nouveau label, créé en 2018, dont l’objectif est de mettre en évidence les qualités nutritionnelles d’un produit pour aider le consommateur à mieux connaitre ce qu’il achète. Mais l’Institut régional de la qualité alimentaire en Occitanie vient d’observer que ce label désavantage les produits des terroirs. C’est ainsi, par exemple, qu’un reblochon est moins bien classé qu’un « Vache qui rit » allégé ou que les Knacki de Herta sont mieux notés que les diots de Savoie.
Les Organisations professionnelles ont demandé que les produits AOP et IGP soient dispensés d’indiquer le nutri-score au motif que ces appellations contiennent déjà toutes les indications utiles aux consommateurs. Mais les promoteurs du nutri-score, se défendent en disant qu’un produit gras, sucré ou salé reste gras, sucré ou salé même s’il obtient un label de qualité ou d’origine.

D’autres labels sont à l’étude, par exemple, un label pourrait indiquer aux consommateurs si le producteur a été bien ou mal payé. De même, il est possible que les produits mal notés pourraient être interdits de publicité.

– Grésy sur Aix : Réaménagement des gorges du Sierroz pour la visite touristique. Elles étaient fermées depuis 40 ans. La Communauté d’agglomération Grand Lac a décidé de financer les travaux permettant d’en faire un lieu de promenades, sur le modèle des Gorges du Fier, et sur une longueur de 900 mètres.  Les visites ont commencé le 24 juillet bien qu’il reste quelques travaux à terminer.

Ces gorges étaient à la Belle Epoque un haut lieu touristique pour les curistes et touristes d’Aix les Bains. C’est aujourd’hui un site classé qui doit rester le plus naturel possible.

– Haute-Savoie : un nouveau député. En application de la loi sur les cumuls de mandats, Martial Saddier, qui a été élu à la tête du Département, laisse son poste de député à sa suppléante, Christelle Petex-Levet.  Cette dernière, abandonne son poste de maire de Régnier mais reste au Conseil général.
Ainsi, le département de Haute-Savoie, qui a 6 députés, est maintenant représenté par 5 femmes et 1 homme.

 – Albertville : un sommet international sur la sécurité en haute altitude en 2022. A l’initiative de l’alpiniste Marc Batard, Albertville accueillera, à l’automne 2022, le premier Sommet international sur la sécurité en haute altitude (SISHA). L’objectif est de réunir des représentants des 27 pays du monde ayant des sommets à plus de 5 000 mètres.

– Albertville : contrôle des comptes. Dans son rapport, la Cour des comptes considère que la situation est globalement bonne compte tenu des mesures correctives déjà prises. Ces mesures concernent notamment le taux d’endettement et un meilleur pilotage des affaires techniques et du secteur « enfance et éducation ».
La ville a décidé d’éteindre l’éclairage public dans les quartiers résidentiels, la nuit entre 23 heures et 5 heures du matin. Il en résultera une économie sur la facture énergétique de 38 000 euros par an. Cette décision n’a pas d’effet sur le système de vidéoprotection qui possède son propre dispositif de lumière en continu.

– Engouement pour l’achat de résidences secondaires dans les départements savoyards. La crise sanitaire a entrainé un engouement pour des résidences secondaires. D’après les agences immobilières, c’est très net près des rives du lac Léman ou du lac d’Annecy et dans les grandes stations où le nombre de résidences secondaires est déjà important (par exemple : 40% à Talloires). Les acheteurs sont des citadins des métropoles françaises, mais aussi des Belges, des Britanniques, Suisses ou Néerlandais. Bien entendu, cette demande fait monter les prix.

– Accidents de l’été. Comme chaque année, le nombre d’accidents est important qu’il s’agisse de glissades sur des chemins pentus, de VTT, de parapentes ou lors d’escalades. Un accident très spectaculaire s’est produit le 21 juillet au sommet du Mont Blanc où un parapentiste a raté son départ. Il a dévalé les pentes sur 400 mètres et s’en est sorti miraculeusement malgré de multiples fractures. Il a été héliporté à l’hôpital de Sallanches.
Le 20 juillet, trois grimpeurs faisaient du rappel à la Pointe percée, point culminant de la chaîne des Aravis, mais à un moment leur corde s’est bloquée. L’hélicoptère de la sécurité civile a dû intervenir pour les sortir de ce mauvais pas.

– Aix-les-Bains : usage abusif de la langue anglaise. La municipalité avait organisé une compétition sportive amicale entre Forces de l’ordre et avait appelé l’évènement “Protect and serve contest”. Par courrier du 16 juillet, le ministère de la culture (Délégation générale à la langue française) a demandé à la ville de retirer cette appellation qui contrevient à la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française, « surtout que la langue française offre suffisamment de ressources pour favoriser une communication originale.”

– Chamonix : Fête de la transhumance. Le 16 juillet 2021, 800 chèvres étaient regroupées au village du Tour puis amenées à Argentière où une petite fête était organisée avec de la musique et la vente de produits locaux avec l’aide de la société d’économie alpestre (SEA) de Haute-Savoie. Les troupeaux ont ensuite rejoint les alpages de Lognan et de La Pendant où ils resteront tout l’été.

– Minéral : c’est le titre d’un roman policier qui vient de sortir aux éditions La Fontaine de Siloé (19,90 €). L’intérêt de cet ouvrage est qu’il a été écrit par des personnes connaissant bien la région. Il s’agit d’un ancien commissaire de police à Annecy et à Chambéry, François Agusta, et de sa cousine, Françoise Allignol, ancienne géologue à l’université de Savoie. Ils ont uni leurs expériences professionnelles pour écrire un roman policier dont l’action se passe en Savoie, essentiellement dans les Bauges, ce qui permet notamment d’évoquer l’or du Chéran.

– Rassemblement des savoyards du monde : Ce sera les 6 et 7 août à Grésy sur Isère. Le 8 une importante délégation se rendra à Bessans pour rendre hommage à Jean Cimaz, ancien président, décédé le 19 mai dernier.

– Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.      Lors des dernières semaines, elle a interrogé :  Bettina du Brésil à Ambilly ; Amandine de Tarentaise au Canada; Dorian de Sée en Nouvelle Zélande; Philippe du Bourget du Lac en Australie; Sou de Thaïlande à Annecy; Fabrice de St Martin de Bellevue à St Denis à la Réunion; José du Pérou à Montailleur; Marilou du Sénégal à Aix-les-Bains; Mathilde de la Plagne en Norvège.
Consulter le site : Les Savoyards d’Ici ou d’Ailleurs – Émission sur France Bleue Pays de Savoie.    NB l’émission est arrêtée pendant la période des vacances.

 

– Prochaine publication : le 15 août 2021

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*