Nouvelles du 15 octobre 2017 (n° 67)

Chamonix :  gros éboulement au Mont Blanc. Un gros morceau de la base de l’éperon Tournier, face à la  Buvette du Plan de l’aiguille, s’est détaché dans la nuit du 28 au 29 septembre. Il s’est arrêté  sur le glacier du Plan des Pélerins. Cet écroulement pourrait faire environ  100 000 mètres cubes de roche. Le dernier plus gros écroulement remonte à 2005, c’était celui du pilier Bonatti, dans la face ouest des Drus, qui avait emporté 292 000 mètres cubes.

Valloire : nouveau village  du Club Med.  Le Club  a officialisé son projet, le 9 octobre dernier. Celui de Samoens ouvrira à mi-décembre prochain et celui de Arc 2000 en décembre 2018. D’autres projets sont à l’étude.

Albertville : coopération avec les Chinois pour la préparation des jeux d’hiver 2022. Une délégation de l’Ambassade de Chine en France est venue à Albertville pour identifier des pistes de coopération pour la préparation des jeux et la gestion de l’après jeux. Ils ont visité, notamment, la Halle olympique, le Centre national de ski et de snowboard et le Dôme.
Par ailleurs, du 21 au 24 septembre, les acteurs du tourisme de Saint-Gervais étaient en mission à Jiangshan, en Chine, pour nouer des relations avec  la ville  dans le domaine du tourisme. Un accord de principe a été signé.

– Manigod: La télévision tourne chez Marc Veyrat. La chaine M6 vient de tourner une épreuve de la prochaine émission de « Top Chef ». On y verra notamment les candidats cueillir des plantes qu’ils utiliseront  dans la préparation de leurs plats. Le tournage a mobilisé 75 personnes sur place.

– Paris : Marc Veyrat vient d’ouvrir un nouveau restaurant. Il y fera apprécier sa cuisine de montagne conviviale et familiale dans un décor savoyard en bois recyclé.  Tous les jours de 9 heures à 22h30. Adresse : Palais des Congrès de Paris,  2, place de la Porte-Maillot et 78, boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 75017, tél. 01 72 69 03 03, rural-paris.com

– Problème du loup : grande manifestation à Lyon, le 9 octobre. A l’occasion d’une réunion à la préfecture de Lyon pour la préparation du  futur « plan  loup 2018-2023 », les éleveurs ont organisé une grande manifestation place Bellecour et dans les rues de la ville, jusqu’à la préfecture. Il y avait 1200 brebis environ et autant d’éleveurs venus de toute la région, de l’Aveyron aussi.
Le sentiment général des éleveurs et qu’ils « en ont marre » des attaques incessantes des loups qui mettent  en péril l’élevage des brebis en plein air.  Ils estiment qu’on leur ment sur le nombre de loups qui serait bien plus élevé  que le chiffre officiel (360). Ils veulent pouvoir se défendre en cas d’attaques et être indemnisés de tous leurs frais.

– Chambéry : jumelage avec Turin. Pour le 60ème anniversaire de nombreuses manifestations ont été organisées cette année. En mai, c’était à Chambéry et en octobre à Turin (les 6,7 et 8). Parmi les manifestations organisées à Turin, outre les réceptions officielles, il y avait notamment une lecture de documents retraçant l’histoire du Saint Suaire par le  directeur du musée du Saint Suaire en compagnie de deux acteurs (un français et un italien), un marché de produits savoyards, les danses du groupe folklorique Arts et Traditions Populaires La Savoie, un concert d’accordéon organisé  par l’Alliance Française de Turin…
A noter que l’Association Chambéry/Turin propose, tous les premiers samedis du mois un bus qui fait la liaison entre les deux villes.  Réservation à l’Office du Tourisme.

– Chambéry : quel nom donner à la nouvelle agglomération  créée le 1er janvier 2017? Pour remplacer le nom provisoire  » Chambéry métropole – Cœur des Bauges », les habitants ont été appelés à faire des propositions  sur internet (850 propositions ont été reçues du 9 au 18 septembre). Suite à cette enquête, trois propositions ont été retenues dont deux  sont accompagnés d’une signature associée, en italique :
– Grand Chambéry L’agglomération,
– Chambéry cimes L’agglomération Bauges Chambéry
– Agglomération Bauges Chambéry
Un  nouveau vote est organisé  jusqu’au 18 octobre. Pratiquement, il faut aller sur le site   internet www.nomduneagglo.fr. Le nom définitif sera dévoilé lors du conseil communautaire du 26 octobre prochain.

– Chatel : comment fabriquer de la neige artificielle? La station va tester un nouveau procédé qui s’affranchit de la nécessité d’avoir une température négative. Pratiquement, il s’agit de produire  de la glace pilée  dans un conteneur ressemblant à un  gros frigo-congélateur. La glace  est ensuite soufflée vers l’extérieur par un simple compresseur d’air. Cette neige peut être stockée,  transportée, étalée.  Elle servira  notamment   pour ajouter de la neige dans les endroits  où il en manque ou pour aménager les espaces débutants.  La production attendue est de  4 m³/h, ce qui permettra d’enneiger l’équivalent de 100 mètres de piste en un jour et demi.  Cette machine ne  remplace pas les enneigeurs actuels mais c’est un outil de plus pour la station  pour garantir l’emploi, rester compétitive et attractive. Le coût de cette usine à neige est de  l’ordre de 400 000 €.  La station a opté pour une location avec option d’achat.

– Fête romande des patoisants, 22-24 septembre 2017. Cette année, la fête  des patoisants s’est tenue à Yverdon (canton de Vaud). Une quarantaine de Savoyards y ont participé. Deux y ont été honorés pour leur action en faveur de la sauvegarde du franco-provençal. Marc Bron, président de l’association des enseignants de savoyard, a reçu la médaille d’or Léon-Tolstoï décernée à des écrivains, des éditeurs ou des enseignants. Pierrot Chevallay, membre du groupe Lou Réclan deu Shablé,  a reçu le « prix des mainteneurs ».

Valloire : désert médical ?  On sait que le manque de médecins de médecine générale est critique dans beaucoup d’endroits en France. C’est le cas en différents secteurs des départements savoyards. Pour trouver un médecin, le maire de Valloire a utilisé un moyen moderne en publiant une annonce sur le  réseau Facebook. Très rapidement, il a obtenu des contacts, mais pas encore de réponse positive malgré les atouts de sa station. Certes, un médecin peut aimer la montagne mais il faut aussi tenir compte de la situation du conjoint, celles des enfants, de l’isolement… et aussi du fait que les jeunes médecins préfèrent travailler en cabinet avec d’autres collègues. A l’heure actuelle, 70% des étudiants en médecine sont des femmes et la majorité des étudiants préfèrent exercer une spécialité plutôt que la médecine générale en  libéral avec des journées de travail à rallonge. On note aussi que des médecins de médecine générale ne veulent plus faire de visites à domicile. Le gouvernement a annoncé le 13 octobre des mesures qui devraient favoriser l’implantation de médecins dans les régions où il en manque (doublement du nombre des maisons de santé, développement de la télémédecine, délégation de tâches entre professionnels, incitations financières…)

Le couteau Opinel à la télé : une séquence lui a été consacrée au journal  de tf1 de 20 heures du vendredi 6 octobre.

– Alex : on a démonté l’ancien le téléski, à l’arrêt depuis 1976. C’est Mountain Wilderness, une association humanitaire, qui y a procédé dans les derniers jours du mois de septembre.

– Marignier : c’est fini pour les moulinets de pêche Mitchell. Le propriétaire a annoncé la fermeture de l’usine le 31 décembre prochain.  C’est la consternation pour les 31 salariés qui ne comprennent pas pourquoi ils sont licenciés pour cause économique  puisque  les résultats sont positifs. Le propriétaire, Newell Brands, qui  possède une multitude d’entreprises  dans le monde et dans différents secteurs,  doit avoir une stratégie planétaire  qui échappe aux employés de Marignier.

– Nouvelle des associations :  Laurent Rigaud, président des Savoyards aux Emirats arabes unis,  est le nouveau président des Savoyards du monde. Il était auparavant vice-président.   Il remplace Jean Cimaz qui avait tenu le poste pendant 15 ans et qui reste au bureau comme vice-président..

–Les  Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde) : Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi,  avec des savoyards expatriés.
Depuis le 1er septembre la journaliste a interrogé : Jean-Jacques Bernat à New York, Sébastien Turay à la Réunion, Camille Maiolo à Amsterdam. Ricky James à Annecy (originaire du Cameroun). Thibaud Riquier à Brisbane en Australie, Anick-Marie Bouchard  (une Québécoise  à Chambéry).

On peut écouter cette émission sur son ordinateur chaque jour du lundi au vendredi à 17 h10 en suivant le lien « www.francebleusavoie.radio.fr ».   On a aussi accès en différé en allant sur le site puis en choisissant « podcast » et ensuite  en cherchant l’émission  dans la liste.

Prochaine publication : le 1er novembre 2017

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*