Nouvelles du 1er octobre 2017 (n° 66)

 

– Elections sénatoriales du 24 septembre 2017. Le Sénat se renouvelle par moitié tous les trois ans. Les deux départements savoyards n’étaient pas renouvelables cette année, mais une élection partielle a été organisée en Savoie pour remplacer Michel Bouvard qui a démissionné pour cause de cumul de mandats. C’est Mme Berthet, maire de Alberville qui a été élue.

– Cluses : développement de SomFy. L’entreprise, qui est le leader mondial de la motorisation des volets roulants, va développer son activité pour proposer des solutions complètes pour connecter toute la maison, y compris les serrures. Somfy est principalement implanté à Cluses, Annecy, Metz-Tessy.

– Haute-Savoie : visite ministérielle. Accompagné des ministres des Transports et de la Santé, Nicolas Hulot, le ministre de l’écologie, s’est rendu le 29 septembre à Annecy et en Vallée de l’Arve pour faire le point de la situation en matière de pollution.

– Lucinges : La communauté d’Annemasse-agglo va acheter la maison de Michel Butor. Elle en fera un centre culturel. Le bureau et l’importante  bibliothèque resteront en l’état et seront ouverts au public.
Michel Butor est un poète, romancier, enseignant, essayiste, critique d’art et traducteur français né à Mons-en-Barœul le 14 septembre 1926 et mort le 24 août 2016 à Contamine-sur-Arve ( à l’hôpital). Il avait été attiré dans la région par un poste d’enseignant à l’université de Genève  de 1975 jusqu’à sa retraite en 1991. Il s’était installé à Lucinges en 1986 dans une maison qui était l’ancienne école du village.

Fondue au fromage. C’est un plat favori des touristes. C’est  un grand réconfort pour  les skieurs qui se sont bien  dépensés sur les pistes pendant la journée. Ca représente une grande quantité de fromage local (principalement  Beaufort et Abondance). Ainsi, on estime que, rien qu’à Val d’Isère, on ferait 300.000 fondues chaque hiver et que ça représenterait  60 tonnes de fromage.

– Problème du loup : le député européen écologiste José Bové propose des solutions qu’il a présentées au ministre de l’agriculture le 15 septembre. Il dit d’abord partager la détresse des éleveurs des Alpes touchés depuis des années par ces ravages. Il fait le constat que les  mesures de protection et de soutien ne fonctionnent pas. Il  déplore que  les indemnités versées soient inférieures aux dégâts réels car elles ne prennent pas en compte les pertes indirectes. Il propose qu’on fasse un inventaire complet du nombre de loups existant en France car  le nombre affiché (360)  est très probablement bien inférieur  au nombre réel ce qui permettrait de réajuster le nombre de prélèvements. Il propose d’abattre les  loups hybrides (c’est à dire  croisés avec des chiens) qui eux ne sont pas protégés par la Convention de Berne. Pour lui, il est clair que les loups ne peuvent pas cohabiter avec les moutons qui constituent l’essentiel de leur garde-manger. Il demande qu’on agisse avec les autres pays européens concernés car le loup ne respecte pas les frontières
Les éleveurs savoyards de la FDSEA demandent « un plan loup pragmatique qui replace l’élevage au cœur des préoccupations ». Ils  « refusent le règne du loup roi ».
Quant aux attaques des loups en Tarentaise, il y avait eu une accalmie vers la fin août mais au cours de la 1ère quinzaine de septembre, il y a eu  un véritable festival en divers lieux : Vallée des Chapieux, montagne du Clou, Vilette, Montchavin-La Plagne,  Méribel… . C’est ainsi qu’un éleveur de Saint-Rémy a vu le 15 septembre deux loups attaquer son troupeau et, malgré son intervention, il  a perdu 6 brebis et deux juments ce jour là, ce qui fait 80 brebis depuis le début de la saison et aussi 60 agneaux. Les services de l’État chargés de faire les constations ont été débordés.
Lors de leur réunion du 30 septembre, les élus du comité syndical de l’Assemblée du Pays Tarentaise/Vanoise, réunis autour du président du conseil départemental Hervé Gaymard et du député Vincent Rolland, ont  affiché leur exaspération sur la question du loup et leur  soutien envers les éleveurs. Dans le seul département de la Savoie,  les attaques des loups ont fait cet été 1721 victimes, essentiellement des ovins.

– Parc de la Vanoise : une équipe féminine à la direction du parc.  Lors de la réunion du Conseil d’administration du 15 septembre, Madame Rozenn Hars, vice présidente du Conseil départemental, a été élue présidente et Armelle Rolland, maire de Pralognan,  première vice présidente. Mme Eva Aliacar avait été nommée directrice l’année dernière.
La nouvelle direction s’est engagée à améliorer l’accueil des visiteurs en développant une information pédagogique  sur l’intérêt du parc et les règles à respecter, à travailler  davantage aux apports du parc à la promotion des stations,  à participer activement aux études sur les problèmes du pastoralisme au sein du parc  y compris sur le problème du loup……

– Le Mont Blanc est à 4 808,72 mètres d’altitude. Les mesures ont été faites le 6 septembre par une équipe de 11 géomètres français spécialisés et un géomètre iranien.

– Congrès des maires de Savoie. Pour la première fois, le Dauphiné Libéré va organiser le congrès des maires et des collectivités locales. Ce sera le Jeudi 29 mars 2018 à Albertville.

les Cloches des vaches du Col du Corbier. Selon le journal télévisé de TF1 de 13 heures du 16 septembre, le conseil municipal du 14 septembre a apporté son soutien total à l’alpagiste et au maire pour que les vaches conservent leurs cloches. La situation devrait s’apaiser puisque la saison d’alpage touche à sa fin et que la plupart des résidents secondaires sont partis.

– Lovagny  : Inauguration au château de Montrottier. Après avoir « ressuscité » l’abbaye de Saint-Jean d’Aulps,  Arnaud Delerce a pris en mains les destinées du château de Montrottier au printemps dernier.  Le salon Frèrejean et  la salle des Gardes viennent d’être rénovés et un circuit d’interprétation a été créé.

– Elections sénatoriales du 24 septembre 2017. Le Sénat se renouvelle par moitié tous les trois ans. Les deux départements savoyards n’étaient pas renouvelables cette année, mais une élection partielle a été organisée en Savoie pour remplacer Michel Bouvard qui a démissionné pour cause de cumul de mandats. C’est Mme Berthet, maire de Alberville qui a été élue.   .

– Cluses : développement de SomFy. L’entreprise, qui est le leader mondial de la motorisation des volets roulants, va développer son activité pour proposer des solutions complètes pour connecter toute la maison, y compris les serrures. Somfy est principalement implanté à Cluses, Annecy, Metz-Tessy.

– Haute-Savoie : visite ministérielle. Accompagné des ministres des Transports et de la Santé, Nicolas Hulot, le ministre de l’écologie, s’est rendu le 29 septembre à Annecy et en Vallée de l’Arve pour faire le point de la situation en matière de pollution.

– Lucinges : La communauté d’Annemasse-agglo va acheter la maison de Michel Butor. Elle en fera un centre culturel. Le bureau et l’importante  bibliothèque resteront en l’état et seront ouverts au public.
Michel Butor est un poète, romancier, enseignant, essayiste, critique d’art et traducteur français né à Mons-en-Barœul le 14 septembre 1926 et mort le 24 août 2016 à Contamine-sur-Arve ( à l’hôpital). Il avait été attiré dans la région par un poste d’enseignant à l’université de Genève  de 1975 jusqu’à sa retraite en 1991. Il s’était installé à Lucinges en 1986 dans une maison qui était l’ancienne école du village.

Fondue au fromage. C’est un plat favori des touristes. C’est  un grand réconfort pour  les skieurs qui se sont bien  dépensés sur les pistes pendant la journée. Ca représente une grande quantité de fromage local (principalement  Beaufort et Abondance). Ainsi, on estime que, rien qu’à Val d’Isère, on ferait 300.000 fondues chaque hiver et que ça représenterait  60 tonnes de fromage.

– Problème du loup : le député européen écologiste José Bovet propose des solutions qu’il a présentées au ministre de l’agriculture le 15 septembre. Il dit d’abord partager la détresse des éleveurs des Alpes touchés depuis des années par ces ravages. Il fait le constat que les  mesures de protection et de soutien ne fonctionnent pas. Il  déplore que  les indemnités versées soient inférieures aux dégâts réels car elles ne prennent pas en compte les pertes indirectes. Il propose qu’on fasse un inventaire complet du nombre de loups existant en France car  le nombre affiché (360)  est très probablement bien inférieur  au nombre réel ce qui permettrait de réajuster le nombre de prélèvements. Il propose d’abattre les  loups hybrides (c’est à dire  croisés avec des chiens) qui eux ne sont pas protégés par la Convention de Berne. Pour lui, il est clair que les loups ne peuvent pas cohabiter avec les moutons qui constituent l’essentiel de leur garde-manger. Il demande qu’on agisse avec les autres pays européens concernés car le loup ne respecte pas les frontières
Les éleveurs savoyards de la FDSEA demandent « un plan loup pragmatique qui replace l’élevage au cœur des préoccupations ». Ils  « refusent le règne du loup roi ».
Quant aux attaques des loups en Tarentaise, il y avait eu une accalmie vers la fin août mais au cours de la 1ère quinzaine de septembre, il y a eu  un véritable festival en divers lieux : Vallée des Chapieux, montagne du Clou, Vilette, Montchavin-La Plagne,  Méribel… . C’est ainsi qu’un éleveur de Saint-Rémy a vu le 15 septembre deux loups attaquer son troupeau et, malgré son intervention, il  a perdu 6 brebis et deux juments ce jour là, ce qui fait 80 brebis depuis le début de la saison et aussi 60 agneaux. Les services de l’État chargés de faire les constations ont été débordés.
Lors de leur réunion du 30 septembre, les élus du comité syndical de l’Assemblée du Pays Tarentaise/Vanoise, réunis autour du président du conseil départemental Hervé Gaymard et du député Vincent Rolland, ont  affiché leur exaspération sur la question du loup et leur  soutien envers les éleveurs. Dans le seul département de la Savoie,  les attaques des loups ont fait cet été 1721 victimes, essentiellement des ovins.

– Parc de la Vanoise : une équipe féminine à la direction du parc.  Lors de la réunion du Conseil d’administration du 15 septembre, Madame Rozenn Hars, vice présidente du Conseil départemental, a été élue présidente et Armelle Rolland, maire de Pralognan,  première vice présidente. Mme Eva Aliacar avait été nommée directrice l’année dernière.
La nouvelle direction s’est engagée à améliorer l’accueil des visiteurs en développant une information pédagogique  sur l’intérêt du parc et les règles à respecter, à travailler  davantage aux apports du parc à la promotion des stations,  à participer activement aux études sur les problèmes du pastoralisme au sein du parc  y compris sur le problème du loup……

– Le Mont Blanc est à 4 808,72 mètres d’altitude. Les mesures ont été faites le 6 septembre par une équipe de 11 géomètres français spécialisés et un géomètre iranien.

– Congrès des maires de Savoie. Pour la première fois, le Dauphiné Libéré va organiser le congrès des maires et des collectivités locales. Ce sera le Jeudi 29 mars 2018 à Albertville.

les Cloches des vaches du Col du Corbier. Selon le journal télévisé de TF1 de 13 heures du 16 septembre, le conseil municipal du 14 septembre a apporté son soutien total à l’alpagiste et au maire pour que les vaches conservent leurs cloches. La situation devrait s’apaiser puisque la saison d’alpage touche à sa fin et que la plupart des résidents secondaires sont partis.

– Lovagny  : Inauguration au château de Montrottier. Après avoir « ressuscité » l’abbaye de Saint-Jean d’Aulps,  Arnaud Delerce a pris en mains les destinées du château de Montrottier au printemps dernier.  Le salon Frèrejean et  la salle des Gardes viennent d’être rénovés et un circuit d’interprétation a été créé.

–Les  Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde) : Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi,  avec des savoyards expatriés.
L’émission a été interrompue pendant la période de l’été. Depuis le 1er septembre la journaliste a interrogé : Jean-Jacques Bernat à New York, Sébastien Turay à la Réunion, Camille Maiolo à Amsterdam. Ricky James à Annecy (originaire du Cameroun).

———————-

Prochaine publication  : le 15 octobre 2017

.

———————-

Prochaine publication  : le 15 octobre 2017

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*