Nouvelles du 15 mars 2018 (n° 77)

– Saison de ski. Globalement la satisfaction est assez générale pour  les stations et les vacanciers. Pour la période des vacances scolaires d’hiver l’observatoire des stations de montagne ANMSM « Atout France » indique que le  taux d’occupation moyen des hébergements marchands est de  87% sur ces quatre semaines, soit 2% de plus que l’an dernier. Toutefois, le temps de janvier et février n’a pas toujours été ce qui était souhaité, il a été qualifié « d’atypique » ou de « variable » par  les observateurs  du fait  des intempéries en janvier et même des tempêtes avec  vent et  pluie, des chutes de neige exceptionnelles, mais il y  a eu surtout un manque important d’ensoleillement et des températures  faisant le yoyo, parfois très hautes, parfois très froides.
On peut retenir  le grand nombre d’accidents et de morts causés par des avalanches. A la date du 9 mars, on  comptait  déjà 25 morts pour toute la France. La plupart de ces victimes étaient des randonneurs, parfois accompagnés de guides. Malgré les consignes de sécurité et les appels à la vigilance, les vacanciers   étaient évidemment très tentés  de profiter du beau temps et  des magnifiques paysages enneigés.
La cause de ces avalanches s’explique beaucoup  par des phénomènes naturels. En effet, quand il tombe beaucoup de neige fraiche sur une couche dure, la nouvelle couche adhère peu à l’ancienne et une avalanche  peut se déclencher par le passage d’un seul skieur et même simplement par le seul poids de la neige.

– Problèmes de sécurité  en hiver sur les routes et les pistes. Comme chaque année, on déplore les conséquences des chutes de neige sur le trafic routier et on s’interroge sur les moyens à mettre en œuvre pour les limiter. Notamment, faut-il rendre obligatoire l’équipement des véhicules en pneus « hiver » ? Et les automobilistes doivent-ils  disposer de chaines dans le coffre ?   De même, la question se pose de savoir  si on peut interdire l’accès des skieurs aux « hors pistes  » non sécurisées?

Ambassadeurs de Savoie-Mont-Blanc. L’agence de tourisme des deux départements savoyards a déjà formé 3000 ambassadeurs. Un partenariat avec l’École du ski français (ESF), permettra aux moniteurs de  devenir  ambassadeurs. D’ici 2020, une formation  sera donnée à 1000 moniteurs.

Désenclavement du Chablais.  Mme Borne, ministre des transports, a confirmé au président du département, le 27 février dernier, qu’elle est favorable au projet de désenclavement et d’accord pour le  lancement de la déclaration d’utilité publique (DUP) du projet de liaison autoroutière entre Machilly et Thonon-les-Bains dès le mois de juin prochain. Elle a  également rappelé que l’Etat était d’accord pour la mise en concession de l’ouvrage.

– L’ancien  maire de Tignes condamné  par le tribunal correctionnel d’Albertville à 60.000 euros d’amende, huit mois de prison avec sursis et à la privation de ses droits civiques pour une durée de trois ans. Il lui était reproché d’avoir, entre 2002 et 2012, utilisé sa fonction de maire pour  servir les intérêts privés de ses affaires commerciales  (société immobilière dont il était le gérant et l’associé)  en commettant diverses  erreurs administratives.

– Réforme du ministère de la justice. La ministre de la justice, Mme Nicole Belloubet, a annoncé que le projet de réforme sera examiné le 11 avril  par le Conseil des ministres. Elle a précisé qu’il n’est pas envisagé de supprimer des cours d’appel  ni des tribunaux, mais que le regroupement  de tribunaux de grande instance et  d’instance d’une même ville pourrait être envisagé.

– Intelligence artificielle à la ferme. Pompaas, une start-up haut savoyarde a présenté, lors du dernier salon de l’agriculture de Paris, un boitier permettant de surveiller le bon fonctionnement des clôtures électriques des parcs. En cas de problème, un signal est envoyé à l’éleveur. D’autres usages sont en projet.

– Abondance : inauguration de « l’internat du 21ème siècle « de Sainte-Croix des neiges (établissement d’enseignement privé sous contrat d’association avec l’Etat). Le 9 mars, toutes les personnalités locales étaient présentes pour l’inauguration d’un nouvel internat. Il s’agit d’un grand chalet high-tech de 2000 m², doté d’une chaufferie automatique au bois. Il abrite  notamment  69 lits pour des élèves internes, le restaurant scolaire,  un foyer, un local de rangement des équipements de ski…. Actuellement, l’établissement accueille 260 élèves, garçons et filles, des  classes primaires au bac, dont la plupart sont internes. Il avait été créé,  en 1948, pour recevoir des enfants de la région parisienne qui avaient besoin du climat vivifiant de la montagne mais aujourd’hui, il reçoit essentiellement des enfants de familles qui ont besoin d’un internat, par exemple des familles en déplacement à l’étranger ou des familles étrangères voulant que leurs enfants suivent les cours d’une école française. Pour plus d’informations,  consulter le site internet de l’établissement (http://sainte-croix-des-neiges.fr/)    et le site Valdabondance qui présente un long exposé sur les travaux réalisés (http://sites.valdabondance.com/category/infoval/)

La Savoie à la télé :   Au journal de TF1 de 13 heures du 5 mars, un reportage a été diffusé sur le vacherin d’Abondance qui était déjà très connu au moyen âge mais qui a failli disparaître du fait des difficultés de production, au profit du fromage d’Abondance. Actuellement une poignée seulement d’agriculteurs le fabriquent encore mais la situation s’améliore notamment sous l’action d’un jeune dans le cadre de la ferme familiale. Il  en avait fait le sujet de son mémoire lors de ses études de BTS agricole. Il a, notamment créé une association des producteurs. Voir les sites internet   https://magazine.laruchequiditoui.fr/le-vacherin-dabondance-la-renaissance-dans-les-alpages/  ou https://www.france.tv/france-3/des-racines-et-des-ailes/39197-le-vacherin-d-abondance-creation-d-un-fromage-d-exception.html

Annecy : Partenariat  Fédération française de ski – Département de Haute-Savoie. Il vient d’être renouvelé pour 3 ans  (de 2018 à 2020). Le Département versera à la FFS une subvention de 110.000 euros chaque année. A noter que la FFS a son siège à Annecy.

Beaufort : la coopérative se modernise. Après la rénovation de la cave, sept millions d’euros  seront investis cette année pour refaire complètement la salle de production. Ces travaux ont pour objet d’améliorer l’efficacité  des installations mais d’abord  d’alléger la pénibilité du travail des fromagers. Actuellement, la production annuelle est de 5300 tonnes de fromage. Chaque année, la coopérative reçoit 100.000 visiteurs. Les installations appartiennent à la  coopérative  des producteurs de lait et le fonctionnement est assuré par du personnel de cette coopérative.

– Gestion financière des stations. Pour attirer des touristes, les stations doivent sans cesse améliorer leurs prestations, donc investir et souvent le faire en empruntant avec l’espoir que les installations rapporteront suffisamment pour rembourser les emprunts. Lors de ses contrôles, la Cour des comptes constate souvent que les responsables communaux embellissent leurs prévisions pour obtenir l’accord sur des projets. C’est ainsi qu’en contrôlant les comptes de  gestion de la période 2009 à 2016 de la commune de Saint-Bon-Tarentaise  (station de Courchevel), la cour des comptes estime que les prévisions de fréquentation du Centre nautique  » l’Aquamotion » et les perspectives de rentabilité  » ont été particulièrement optimistes au vu des résultats constatés depuis son ouverture en 2015″.

Petit-Bornand-les-Glières : tournage d’un documentaire historique  sur les évènements de 1944. Ce film, commandé par la chaine de télévision RMC Découverte, sera diffusé le 8 mai à 21 heures. Sur place, le tournage a duré 4 jours, du  22 au  25 février. Le réalisateur a privilégié  l’utilisation de témoignages inédits de rescapés et de leurs descendants.     Ce documentaire, de 80 minutes, est produit en partenariat avec l’Association des Glières, avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du département de la Haute-Savoie, du Souvenir français et de la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la Défense.

– Les  Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde). Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi,  avec des savoyards expatriés. Depuis  septembre dernier, elle interroge aussi  des étrangers venus s’installer en Savoie. Depuis le 1er septembre, la journaliste a interrogé : Jean-Jacques Bernat à New York, Sébastien Turay à la Réunion, Camille Maiolo à Amsterdam. Ricky James à Annecy (originaire du Cameroun), Thibaud Riquier à Brisbane en Australie, Anick-Marie Bouchard  (une Québécoise  à  Chambéry), Méas Pech (une cambodgienne à Talloires), Françoise Payen à Madagascar, Nadège Masnada au Panama, Fabrice Dignati à Los Angeles, Roel Aretz (originaire des Pays-Bas). Paula Garokalna étudiante à l’université de Savoie (de Lettonie), Marie Schlatter en Amérique du Sud, Delphine Haecker au Mexique, Emilie Rost originaire de l’Ontario au Canada, Jean-Pierre Lamic à Cuba, Elke Coisnon, originaire d’Allemagne à Trésserves.  Damien Degeorges à   Reykjavik en Islande, Florian Bazin en Caroline du Sud (USA), Tim O’Connor irlandais à Méry, Mikael Legon en Nouvelle Zélande, Charlotte Beloc en Ecosse, Axelle Puthod à Mayotte, Alex Ramel à Brazzaville (Congo).
On peut écouter cette émission sur  ordinateur chaque jour du lundi au vendredi à 17 h10 en suivant le lien « www.francebleusavoie.radio.fr » .   On peut y accéder  en différé en allant sur le site de Francebleu  en choisissant   » podcast », puis Pays de Savoie et ensuite  en cherchant l’émission  dans la liste (en RSS).

——————————
Prochaine publication : le 1er avril 2018

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*