Nouvelles du 15 juin 2020 (n° 131)

   – Coronavirus : statistiques. A la date du 14 juin, on compte en France métropolitaine : 10.909 malades dans les hôpitaux, 72.798 malades guéris, 18.994 décès en hôpital et 10.484 décès en EHPAD, soit 29.398 décès en tout.
En Haute Savoie, on compte, 99 malades hospitalisés, 818 guéris, 162 décès en hôpital et 146 en EHPAD.  En Savoie, il y a  24 malades hospitalisés, 389 guéris, 69   décès en hôpital et 23 en EHPAD.
Les chiffres montrent que la situation s’améliore constamment depuis plus d’un mois par la baisse constante du nombre des malades hospitalisés . Mais en 14 juin,  il y a encore  843 en réanimation parmi  les  10.909 hospitalisés .

– Allégement des mesures du confinement. Lors de sa déclaration du 14 juin à la télévision, le président Macron a annoncé l’ouverture immédiate partout des restaurants sauf en Guyane et Mayotte où la circulation du virus est encore importante, mais les mesures de distanciation sociale demeurent. Les écoles, et  collèges devront  devront s’organiser pour que, dès le 22 juin, tous les élèves puissent terminer l’année scolaire normalement. Concernant les frontières, elles seront ouvertes  dès le 15 juin avec la plupart des pays européens, de même que la circulation des avions. Ces derniers seront possibles dès le 1er juillet avec les autres pays  où la pandémie est maitrisée. Le Premier ministre devrait annoncer d’autres mesures applicables le 22 juin.

 – Reprise de l’activité économique. Une grande partie de l’intervention du Président du 14 juin a été consacrée à la reprise de la situation économique, aux mesures déjà prises et à celles qu’il prépare en relation avec les présidents des Assemblées des députés et sénateurs et avec les instances européennes. Il fera des annonces en juillet.
De son côté, la Région Auvergne-Rhône Alpes a prévu un budget de 1 milliard d’euros pour soutenir l’économie, à utiliser en partenariat avec les autres collectivités et le secteur privé et avec l’objectif, notamment,  de faciliter la relocalisation d’emplois sur le territoire et une économie plus verte et plus numérique.
Les décolleteurs de la vallée de l’Arve sont particulièrement touchés par la crise de l’automobile. Quant au tourisme, il y a encore beaucoup d’interrogations quant à la poursuite du déconfinement (piscines, distanciation sociale… ) mais aussi sur l’arrivée de touristes étrangers, notamment des Anglais, très nombreux habituellement mais qui ne pourront pas venir si le gouvernement anglais maintient son projet de « quatorzaine ».

 -Annecy : ouverture d’un collège privé musulman en septembre 2020. Il sera installé dans les locaux de la mosquée CIMG-Alpes, dans la zone de Vovray. Cette année, on ouvrira les classes de 6ème, 5ème et 4ème. La 3ème sera ouverte en 2021. Il y a déjà 5 autres collèges musulmans en France : Strasbourg, Vénissieux, et 3 dans la région parisienne à Savigny-le-Temple, Clichy-sous-Bois et Corbeil-Essonnes. D’autres projets sont à l’étude à Belfort, Bordeaux, Metz, Besançon et Rennes.

– Juin 1940 : c’était la bataille des Alpes. L’armée française a sauvé la plus grande partie de la Savoie d’une occupation italienne.  120.000 Français avaient vaillamment résisté à 300 000 Italiens. Ce succès permit à la France, lors des négociations d’armistice, de garder sa marine et son armée en Afrique du nord. Une grande partie des officiers et soldats de l’armée des Alpes continuèrent la lutte en participant à la création de l’armée de la Résistance.
D’autres manifestations ont été organisées pour rendre hommage aux combattants de 1944 tombés sous les coups de la milice. C’est le cas le 6 juin, comme  chaque année en Chablais, à Fessy, Brenthonne et Cervens.  C’est aussi le cas aussi à Ugine où 28 innocents ont été fusillés par les Allemands le 5 juin 1944. Du fait du confinement, ces manifestations ont été réduites à un simple dépôt de gerbes et sans public.

– Ski d’été. Alexis Pinturault et ses collègues de l’équipe de France ont repris l’entrainement sur le glacier du Pisaillas de Val d’Isère. L’Ecole nationale de ski et d’alpinisme (ENSA) y a aussi organisé un stage d’une semaine pour 150 futurs moniteurs de ski et 50 autres stagiaires étaient aux Deux-Alpes. Bien entendu ces formations se sont faites en respectant les mesures sanitaires et les gestes barrières comme le port du masque dans les files d’attente et les remontées mécaniques. Les conditions climatiques étaient bonnes surtout qu’un peu de neige fraiche est tombée le 10 juin.

Les loups sont désormais présents sur les deux-tiers du territoire français. On dénombrait en France l’an dernier 580 loups, soit près de 10 % de plus qu’en 2018. Selon le bilan annuel présenté par le préfet de Lyon, coordonnateur du plan national «loup et activités d’élevage»,  le nombre d’attaques  a augmenté de 4 % en 2019, à 3742. Celui des victimes croît de 3 % à 12.451 animaux : des chiens, des vaches, des chevaux et aussi des chèvres mais surtout des brebis (83 % des proies).
Géographiquement, le loup est surtout concentré dans les régions PACA et Auvergne-Rhône-Alpes. Toutefois sa présence s’étend désormais sur les deux-tiers du territoire national car le nombre de ses effectifs augmente.

– Macôt : « Les mots d’autrefois à Macôt ». C’est un dictionnaire de 10.000 mots du patois local dont le sens est complété par des anecdotes sur la vie d’autrefois. C’est le premier ouvrage de Lina Coudray qui aura 102 ans le 17 novembre prochain mais c’est le fruit de toute sa vie. C’était d’abord à la ferme familiale puis comme enseignante, institutrice puis professeur de français à Annecy. Depuis sa retraite en 1983, elle a travaillé sur le sujet avec les sociétés savantes locales et elle a notamment participé à l’ouvrage « la Graphie de Conflans » qui permet d’écrire le patois phonétiquement, avec des règles strictes qui permettent de transcrire des sons spécifiques au patois et que l’orthographe étymologique du français ne peut rendre. Ce livre, de 307 pages, a été édité par la Société d’histoire et d’archéologie d’Aime avec le concours de la Mairie. Pour tous renseignements et achat, consulter le site shaaime.free.fr

 – Statut des Français de l’Etranger. Grace aux sénateurs représentant les Français de l’Etranger et à l’action de l’Union des Français de l’Etranger, le Sénat a adopté le 19 mai dernier une proposition de loi qui améliore le statut des Français de l’Etranger. Ce texte a été transmis à l’Assemblée nationale.
Ce texte reconnait d’abord que ces Français contribuent éminemment au rayonnement économique et culturel de notre pays et qu’il est juste qu’ils se sentent des citoyens à part entière. Ce texte concerne notamment l’amélioration du régime électoral et les conditions d’exercice du mandat des élus consulaires et renforce la représentation des Français de l’étranger ;  la création d’une nouvelle catégorie de bourses pour les élèves en situation de handicap;  la prise en charge des soins dispensés aux retraités expatriés lorsqu’ils séjournent temporairement en France; l’exonération  de la CSG et de la CRDS sur les revenus des non-résidents qui ne sont pas assujettis à la sécurité sociale française  (rectification d’une anomalie votée en 2018 et dont l’application  fait l’objet d’un moratoire de la part du gouvernement);  simplification de la communication des certificats de vie que les  retraités doivent produire chaque année.,…..

-Elections municipales. Le Conseil municipal d’Albertville compte certainement un des plus jeunes conseillers de France. En effet, Louis Bosc à 18 ans. Il a obtenu le bac S en 2019 et est maintenant étudiant en première année dans une école d’informatique de Lyon en alternance en vue de devenir chef de projet en système d’information. Il est particulièrement intéressé pour apporter ses compétences aux handicapés, en développant des applications qui puissent les aider au quotidien.   Etant aussi intéressé par la vie municipale, il fait en début d’année une offre de service au maire qui trouve l’idée bonne et intègre le jeune homme dans sa liste.

-Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.       Lors des dernières semaines, elle a interrogé : Adrien Tépeznon à Montréal, Emile Thiollier de Cruet en Iran, Christine Col d’Aussois à San Francisco, Anke Maenner une allemande à Barberaz, Angélique Tardivel d’Annecy à Saskatoon au Canada, Jeannne Bowman une anglaise à Jarrier, Marine Suet de Dingy-Saint-Clair à Las Vegas, Claudia Quintanilla du Pérou à Saint-Béron, Antony Netto à la Réunion, Michel Fusier à Saint-Martin (aux Antilles).

Note: l’émission qui était  suspendue depuis le 12 mars, doit reprendre la semaine prochaine.

—————————

– Prochaine publication : le 1er juillet  2020

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*