Nouvelles du 1er juillet 2020 (n° 132)

– Coronavirus : statistiques. A la date du 30 juin, on compte en France : 8.688 malades dans les hôpitaux, 75.999 malades guéris, 19.325 décès en hôpital et 10.488 décès en EHPAD, soit 29.813 décès en tout.
En Haute Savoie, on compte, 87 malades hospitalisés, 834 guéris, 164 décès en hôpital et 146 en EHPAD.  En Savoie, on compte 19 malades hospitalisés, 394 guéris, 70 décès en hôpital et 23 en EHPAD.
Globalement, la situation s’est bien améliorée mais la pandémie n’est pas éteinte car il y a encore de nouveaux malades mais il n’y a pas de signes de reprise d’épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes.  Depuis le début juin, il y a 1 décès en Savoie et 4 en Haute-Savoie.

– Situation économique. L’allègement des règles du confinement a permis la reprise de l’activité partout, au moins partiellement, mais c’est la clientèle qui fait souvent défaut. Ce qui est particulièrement visible dans l’activité touristique. Certes, les prévisionnistes disent que 8 français sur 10 prévoient de rester en France pour leurs vacances mais il doit en être de même pour la clientèle étrangère. De leur côté, les hôteliers se font du souci mais encore plus les propriétaires des établissements de colonies de vacances. Sur ce dernier point des discussions sont en cours entre les maires et le département en vue de trouver une solution spécifique avec le gouvernement et les prescripteurs des séjours.

Concernant l’école, l’obligation scolaire, pendant les deux dernières semaines de l’année scolaire pour les écoles primaires et les collèges, a été une délivrance pour les familles, même si certaines ont continué à garder leurs enfants à la maison. Pour les enfants c’est l’occasion de faire le point en fin d’année et de mieux  préparer  la rentrée de septembre.

 – Elections municipales. Le deuxième tour s’est déroulé le 28 juin dans les communes où aucune liste n’avait remporté plus de 50% lors du premier tour du 15 mars. Cette élection est marquée par un taux d’abstention an niveau France de 58,4% exceptionnel et jamais atteint à ce jour. En deuxième lieu, les listes  des écologiques, seuls ou associés avec d’autres  candidats,  ont remporté les élections dans un certain nombre de grandes villes, comme Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Besançon ou Grenoble qui était la seule grande ville « verte » dans la précédente mandature.
Dans notre région, c’est le cas  de la ville d’Annecy où la liste du maire sortant,   Jean-Luc Rigaud, bien qu’ayant 47,64% des votes, a été battue par la liste écologique de François Astorg, qui  a obtenu 47, 74 % des votes, soit 27 votes de plus. A noter que le taux d’abstention a été particulièrement élevé : 64% .   Au plan personnel, François Astorg a obtenu à l’université un DESS en Management des entreprises et il gagne sa vie comme consultant en management et en développement des entreprises depuis 2003. Il était déjà au conseil municipal d’Annecy.
A Chambéry, la liste de Thierry Repantin a remporté 52,75 % des votes alors que celle du maire sortant,  Michel Dantin, n’en a eu que 47,24%

– Réception de la TV suisse dans le nord de la Haute-Savoie. Par suite de travaux de modernisation, les frontaliers français de Haute-Savoie et de l’Ain et quelques-uns de Savoie, ne pouvaient plus recevoir la TV suisse depuis le 3 juin 2019 par le réseau hertzien. Grace au financement accordé par l’assemblée franco-suisse du Grand Genève pour payer les travaux nécessaires aux émetteurs du Salève et de la Dôle, les Français peuvent retrouver les programmes de la télévision suisse depuis le 15 juin. Mais les images diffusées ne sont plus les mêmes, elles ont changé pour améliorer la qualité, elles sont maintenant en «en haute-définition avec télétexte et sous-titrages », il faut donc que les postes de télévision soient récents pour pouvoir recevoir les programmes, c’est-à-dire avoir moins de 6 ans.  A défaut, il faut acheter un décodeur. Les téléspectateurs qui reçoivent les programmes par l’intermédiaire d’une box devront attendre que les opérateurs aient fait les mises à jour nécessaires (prévu le 9 juillet pour Orange).

– Albertville : Le 17 juin, le tribunal de police a condamné à 6.000 euros d’amende, dont 3000 avec sursis, l’ancien président de la société d’histoire naturelle de la Savoie, âgé de 73 ans, pour avoir prélevé dans la nature, sans autorisation, 1237 papillons protégés, dont certains capturés dans le parc de la Vanoise.
Le 24 juin, ce même tribunal a condamné une ancienne restauratrice à la retraite de Tignes à une amende de 380 euros pour avoir cueilli 380 brins de génépi dans le parc de la Vanoise.

Relations  franco-suisse. A l’invitation de Ignazio Cassis,  ministre des Affaires Étrangères de la Confédération Helvétique, Jean-Baptiste Lemoyne, le  secrétaire d’état auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est rendu , le 26 juin, au poste frontière de Vallard (canton de Genève) pour célébrer  la réouverture de la frontière le 15 juin et l’excellente coopération de nos deux pays durant la crise du Covid-19.  C’est ainsi, que les soignants français frontaliers ont continué leurs services dans les hôpitaux suisses et que 152 malades français ont pu être soignés dans des hôpitaux suisses quand les hôpitaux de l’Est de la France étaient  saturés.
Le 25, c’était le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui était à Genève pour rencontrer le conseiller fédéral Alain Berset, chef du département fédéral de l’Intérieur, et Jens Spahn, ministre allemand de la Santé pour évoquer  la coopération en cas de menaces sanitaires transfrontalières. l

– Les Echelles : Marine Dumoulin est le plus jeune conseiller municipal de Savoie. Elle a juste 18 ans et est actuellement étudiante en « BTS management commercial opérationnel » au lycée Saint-Ambroise à Chambéry. Elle a découvert son intérêt pour les affaires de la commune lorsqu’elle était bénévole à la mairie dans les activités d’animation.  Tout naturellement, elle a donc intégré les commissions animation et communication.

– Commémoration de l’appel du 18 juin 1940. Malgré le confinement, la cérémonie a été organisée dans beaucoup de communes, notamment les plus importantes : Annecy, Chambéry, Thonon, Aix….. mais sans la participation de la population .

– Chamonix : un séisme de magnitude 3,8, le 23 juin à 8h25.  L’épicentre se trouvait en Suisse près du village de Chatelard à 5 km de profondeur. Il a été ressenti sur toute la région française voisine : Chamonix, Morzine, Saint-Jean d’Auph, Samoëns et même Albertville. Le dernier séisme aussi fort dans la vallée date de 2005 (magnitude 4,5) et avait fait quelques dégâts contrairement à celui-ci.

– Chambéry : La Foire se tiendra du 11 au 21 septembre 2020. Ce sera la 92ème édition. En revanche,  la 801ème  foire d’automne de Beaucroissant (prévue les 11, 12 et 13 septembre) est annulée.

-Valloire : un champignon d’une exceptionnelle taille. Le 14 juin, des promeneurs ont trouvé une vesse de loup géante pesant 9,260 kilos. En octobre dernier, des adhérents de la Société de mycologie et de botanique de Chambéry en  avaient trouvé une à Saint-Pierre-de-Curtille   de 10 kilos pour 1,65 mètre de circonférence. Habituellement, la taille ordinaire est de 5 à 7 centimètres.  Ce champignon est comestible tant que sa chair est blanche ; il peut se préparer selon diverses recettes, comme les cèpes.

Lutte contre les anglicismes excessifs. Sur plainte de l’association de défense de la langue Française, la Cour d’appel administrative a ordonné au département de la Haute-Savoie de demander le remboursement d’une subvention de 20 000 € accordée pour l’organisation du « Radikal mountain » (étape haut-savoyarde du circuit de ski extrême « freeride world tour »).  Au-delà de la dénomination de l’événement, la Cour a fondé sa décision sur le fait que les inscriptions, le programme et l’affichage ont été faits via des sites et des supports utilisant exclusivement la langue anglaise.
Pas de condamnation en revanche pour les subventions accordées à la filière « Outdoor Sports Valley » ou aux « Corporate Games » ( rebaptisés depuis « Company cup ») car la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française ne s’applique pas au web, puisque  « Les sites internet, bien qu’accessibles au public, ne peuvent être qualifiés de voie publique ni de lieu ouvert au public ».

 

-Ligne ferroviaire Lyon-Turin : rapport de la Cour des comptes européenne sur la qualité de la gestion du dossier. Dans son rapport, rendu public le 15 juin, la Cour est sévère particulièrement sur les délais de réalisation très longs alors, qu’en 1994, on considérait cette réalisation comme prioritaire. De plus, la date prévue actuellement pour la mise en service prévue en 2030 ne laisse aucune marge de manœuvre en cas de nouvelles difficultés.

-Saint Paul en Chablais : découverte d’une nouvelle fresque. A l’occasion de travaux de rénovation dans l’église du village, une restauratrice a découvert une ancienne fresque qui était recouverte par une couche de plâtre.  Il s’agit d’une scène du couronnement de la Vierge datant du début du XVème siècle en excellent état de conservation. Les démarches vont être faites pour lancer la procédure d’inscription aux Monuments Historiques.

Les poilus de Haute- Savoie. C’est le titre d’un nouvel ouvrage de Sébastien Chatillon, professeur d’histoire annécien, très documenté sur l’implication et le sacrifice des Haut-Savoyards lors de la Première Guerre mondiale. Il s’agit d’un extrait de sa thèse de doctorat soutenue en 2015 à l’Université Lyon-II. Ce livre complète logiquement le premier ouvrage de l’auteur paru en novembre 2019 et intitulé “Annecy et les Annéciens dans la Grande Guerre”.

Aussois : un patou avait mordu un touriste. En juin 2019, un touriste se promenait sur un VTT. Il s’approcha trop près d’un troupeau de moutons, le chien le prenant pour un ennemi voulu le chasser et le mordit sérieusement aux fesses. Bien que le touriste blessé ait été remboursé de ses frais médicaux par l’assureur de l’éleveur, il a porté l’affaire devant le tribunal correctionnel pour “blessures involontaires par agression d’un chien”. Lors de la séance du 17 juin, le tribunal correctionnel d’Albertville a débouté le plaignant en constatant qu’il s’était approché, à tort, trop près du troupeau alors qu’il était parfaitement informé du danger et que le chien n’a fait que son travail de protection comme cela est demandé par l’Etat pour la protection des troupeaux contre les attaques des loups et donc qu’il n’y avait aucune faute pénale à reprocher au propriétaire du chien.

Ouverture de la frontière franco-suisse le 15 juin. Pour manifester sa joie de voir la frontière ouverte, un cycliste a fait, ce jour-là, le trajet de son domicile d’Annemasse à Valleiry en passant par les 30 postes de douane qui jalonnent la frontière entre la France et le canton de Genève. Il a donc fait une course d’une centaine de km et n’a vu des douaniers qu’à un seul poste, celui du Pas-de-L’Echelle/Veyrier.

-Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.       Lors des dernières semaines, elle a interrogé : Adrien Tépeznon à Montréal, Emile Thiollier de Cruet en Iran, Christine Col d’Aussois à San Francisco, Anke Maenner une allemande à Barberaz, Angélique Tardivel d’Annecy à Saskatoon au Canada, Jeannne Bowman une anglaise à Jarrier, Marine Suet de Dingy-Saint-Clair à Las Vegas, Claudia Quintanilla du Pérou à Saint-Béron, Antony Netto à la Réunion, Michel Fusier à Saint-Martin (aux Antilles), Pierre-Emmanuel Ducruet à Nagorny Karabatkh (dans les montagnes du Caucase).

 

—————————

-Prochaine publication : le 15 juillet 2020

 

 


 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*