Nouvelles du 1er septembre 2017 (n°64)

La saison touristique d’été est terminée en stations. Si le 15 août marque traditionnellement la plus haute fréquence de la saison d’été, dès la semaine qui suit le nombre de touristes chute beaucoup et, au 1er septembre, il ne reste que quelques retraités à cause, bien sûr, de la rentrée scolaire et à la reprise du travail dans les usines et bureaux après la pause estivale.
Les  1er et 2 septembre, les professionnels du tourisme se réuniront aux Saisies  pour leur “Mountain debrief”, c’est à dire pour examiner  les premiers résultats de la saison, notamment l’impact des grands évènements organisés au cours de l’été.

Bessans : jumelage avec Bessan (Hérault).  Depuis deux ans des contacts ont été pris entre les deux villages. Le jumelage officiel a été célébré le 15 août  à Bessans.

– Lac du Bourget : le niveau de l’eau sera abaissé de 40 centimètres  en dessous de sa cote hivernale habituelle. Le CISALB (Comité Intersyndical pour l’assainissement du Lac du Bourget) va procéder, dès septembre, à cette opération qui a pour objet de préserver les roselières du lac qui sont une zone de reproduction et d’abri pour les poissons et les oiseaux. Cette opération est faite tous les quatre ans.

– Saint-Jean d’Arves : semaine de la magie du 20 au 25 août. L’office de tourisme a  choisi une formule d’animation assez différente de ce qui se fait habituellement : une semaine d’animations  avec  tours de passe-passe et grandes illusions, avec aussi des  ateliers d’initiation  pour les enfants de  8-12 ans avec de vrais magiciens.

–  Champagny en Vanoise : fin du centre de vacances. La commune de Roissy-en-Brie a décidé de mettre en vente son  centre de colonies de vacances fermé depuis trois ans. Cette situation n’est pas un cas isolé, c’est celle de nombreux  centres similaires depuis 20 ans, rien qu’en région Auvergne-Rhône-Alpes,  14 centres ont fermé l’an dernier,

– Thonon: pêche exceptionnelle au lac.  Le 12 août, au large du château de Ripaille, un pêcheur à la ligne amateur a pris un brochet mesurant 1,20 mètre  et pesant 10,6 kg, avec un fil de 18 centièmes. Il lui a fallu batailler pendant 40 minutes pour le tirer de l’eau.

Cordon : Fête de la Miou  (mi-août), défilé et manœuvre des grenadiers. Depuis longtemps, le 15 août est une fête religieuse en l’honneur de la Vierge Marie et c’est la fête patronale  de nombreux villages, ce qui est le cas de Cordon depuis 1783, date de la création de la paroisse. Napoléon 1er, qui était né le 15 août 1769, avait profité de cette fête pour organiser, à partir de 1805, des fêtes pour son anniversaire. Il s’agissait surtout de défilés militaires et ce jour-là l’ordinaire des cantines était amélioré. A Cordon, on a conservé ces manifestations depuis 1814 car, il y  avait au village un certain nombre de jeunes engagés dans les grenadiers de la garde. Des costumes et des armes ont été conservés. Avec des hauts et des bas, des défilés ont été organisés avec les sapeurs pompiers. Aujourd’hui, l’association  » les grenadiers de Cordon » a retrouvé une nouvelle jeunesse avec  une trentaine de participants qui ont défilé le 15 août,  certains en tenues authentiques. Ils ont pu parader sur la place de l’église et  présenter  des exercices calqués sur ceux de leurs ancêtres : attaque au fusil, au sabre, présentation des baïonnettes, marche cadencée ……

– Haute-Maurienne-Vanoise : festival de tango. Pour la douzième année, l’office de Tourisme a organisé le  festival international de tango de Val Cenis du 19 au 25 août avec concerts, spectacles, bals, cours de danse, films, expositions, cours de danse, films, expositions…

– Accidents  de montagne. En juillet et août, de nombreux accidents, souvent mortels, ont été relevés et les centres de secours en montagne ont été très sollicités. Très souvent, la cause est  l’impréparation des victimes qui veulent réaliser des exploits alors qu’ils n’ont pas l’expérience, ni l’aptitude physique, ni le matériel indispensables. C’est ainsi que les équipes de secours ont eu beaucoup de difficultés à convaincre un touriste  étranger que ses deux enfants très jeunes  ne pouvaient pas monter au sommet du Mont Blanc.
Dan ce cadre, et constatant que l’essentiel des frais de secours sont à la charge de l’Etat, le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex,  a décidé d’imposer un équipement minimum aux personnes qui veulent emprunter la voie du refuge du goûter (la voie et le refuge sont sur la commune de Saint-Gervais). Son arrêté impose : bonnet, lunette de soleil, masque de ski, crème solaire, veste chaude, veste imperméable, pantalon de montagne, surpantalon, chaussures d’alpinisme pouvant recevoir des crampons, crampons réglés aux chaussures, baudrier et kit de sortie de crevasse, corde d’attache, piolet, GPS ou boussole, altimètre. Les contrevenants s’exposent à une amende de première classe.
Mais le préfet a refusé de faire appliquer l’arrêté et surtout la verbalisation, il préfère développer  la prévention et, pour cela, il va renforcer l’effectif des gendarmes qui patrouillent dans le secteur.

– Cluses : visite du ministre de l’économie et des finances.  Bruno Lemaire  s’est rendu en Vallée de l’Arve le 25 août pour rencontrer des entreprises qui innovent. Lors de la visite de  l’entreprise Baud Industries, il a rencontré  des industriels et des élus, il a souligné que les entreprises doivent réussir maintenant la « révolution digitale  » pour que la France reste dans le peloton de tête des économies » . Message bien compris par les entrepreneurs mais ils demandent que l’Etat  ne leur mettent pas « des bâtons dans les roues ».

– Attaques du loup,  un record : 320 victimes  entre le 10 et le 16 août, dans la montagne de Nâves, près de La Léchère, au-dessus d’Albertville. « Les bêtes étaient parquées dans un enclos. Elles ont été attaquées par au moins sept loups. Quelques unes  ont été tuées directement par les loups, les autres se sont tuées en tombant d’une barre rocheuse. en voulant échapper aux loups.
A Saint-Gervais, au mont Joly, 18  brebis  ont été égorgées dans la nuit  du 10 au 11 août, puis 13 deux jours après.  Les moutons étaient pourtant dans leur parc.
Deux loups ont été abattus les 15 et 17 août, à Valloire et à La Léchère.
Lors de la fête du Glandon, le 19 août, un  débat a été organisé sur l’avenir de l’alpagisme et le problème du loup. La conclusion a été simple : « la pression du prédateur est devenue insupportable, il n’y a plus de parade efficace, sauf à déclasser le loup des espèces strictement protégées ».

– Orelle: trail du 27 août. Le trail est une nouvelle forme de course à pied qui séduit de plus en plus les sportifs. La plupart des stations en organisent avec des difficultés variables. Le 27 août, Orelle a organisé sa  cinquième  « montée pédestre ». Il s’agit d’une course ouverte à tous, assez courte, 7040 mètres, mais avec  un dénivelé positif de 1470 m. Cette course permet de découvrir les hameaux traditionnels qui font le charme d’Orelle  ainsi que  les forêts, la cascade et les paysages minéraux d’altitude à l’arrivée.

– Les Chavannes en Maurienne : un contrevenant se défend en contestant le traité d’annexion de 1860.  Le 8 juin 2013, un automobiliste  circulant sur l’A43 à hauteur des Chavannes-en-Maurienne, est interpellé par une patrouille motorisée alors qu’il téléphone au volant. Cité à comparaître devant le juge de proximité de Chambéry, le 6 mars 2014, il est condamné à 200 euros. Pour sa défense, il invoquait le fait  que le traité d’annexion de la Savoie à la France n’ayant pas été notifié à la république italienne, ni  enregistré à l’ONU, n’est pas valable et donc que les autorités françaises n’ont pas le pouvoir de  verbaliser en Savoie. Il fait donc appel. La cour d’appel le condamne à nouveau, en 2016, mais il porte alors l’affaire devant la cour de cassation qui a rejeté le pourvoi le 28 février dernier au motif que par  le traité de paix entre la France et l’Italie du 10 février 1947,  la France a régulièrement notifié à l’Italie la liste des conventions franco-italiennes antérieures à la Seconde Guerre mondiale maintenues ou remises en vigueur, parmi lesquelles  figure bien le traité de Turin de 1860. Les frais de procédure er d’avocat engagés par le contrevenant n’on pas été publiés.

Thonon : Foire de Crête. Le jeudi 7 septembre ce sera la 540 ème foire. Depuis 1477, elle est fixée immuablement au premier jeudi du mois de septembre. C’est un rendez-vous incontournable pour tous les habitants du Chablais mais aussi de la Suisse voisine en profitant notamment des bateaux qui traversent le lac et dont la fréquence est grandement augmentée pour l’occasion. La fête foraine se tiendra du 2 au 10 septembre.

– Chatel : « la belle dimanche », 19 et 20 août. C’est une des fêtes les  plus anciennes  (41 ans) et les plus ancrées dans le patrimoine traditionnel savoyard. Elle connaît chaque année un beau succès de fréquentation avec plus de 10000 visiteurs bien que l’accès à l’alpage de Plaine Dranse, situé à 1600 mètres d’altitude,  ne soit possible qu’en télésiège  ou navette.
Une multitude d’activités étaient proposées aux visiteurs : concours de vaches d’Abondance (plus de 100), fabrication du fromage  d’Abondance et de pain, bénédiction des troupeaux,  démonstrations de chiens de bergers, des artisans, artistes et sculpteurs sur bois, des groupes folkloriques savoyards, suisses, alsaciens, des fanfares et groupes de musiciens,  des  cors des Alpes, des vendeurs de cloches, de multiples attractions pour les enfants… de nombreuses personnalités (préfet, président du Conseil départemental, président de Savoie Tourisme,  maires de la vallée…..), une très forte représentation suisse tant pour les visiteurs que pour les exposants, un grand nombre de stands  de boissons et de restauration…  Beaucoup de marcheurs ont profité de la journée pour faire des ballades à pied ou en télésiège en utilisant  la liaison avec Avoriaz…Le tout par un temps ensoleillé très agréable. Comme l’a dit le préfet, c’était « le salon de la ruralité vivante ».
D’autres manifestations aussi tournées vers l’agriculture et le terroir ont été organisées dans la région. On peut citer la Fête du reblochon et de l’artisanat à la Clusaz le 13 août, la Fête des agriculteurs à La Toussuire le 15 août, la fête de L’Echo des Montagnes à Saint-Colomban des Villards/col du Glandon les 19 et  20 août,  la  fête des bergers  au  col du Petit Saint-Bernard le 20 août, le Salon de l’agriculture de montagne à Bourg-Saint-Maurice les 20 et 21 août, la fête de la batteuse de Pers-Jussy le 27 août….
Mais les Jeunes Agriculteurs ont dû annuler « la ferme du Pâquier » qu’ils devaient organiser à Annecy les 26 et 27 août  par suite  du coût trop important des mesures de protection exigées par la police qui s’ajoute à  la perte du soutien  de partenaires historiques.

———————————–

Prochaine publication : le 15 septembre 2017

 

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*