Nouvelles du 1er octobre 2019 (n° 114)

                             Sélection de nouvelles des Pays de Savoie de la dernière quinzaine

– Responsabilité en cas d’accident de ski. En mars 2016, à la station des Ménuires, un groupe faisait du ski, mais à un certain moment un skieur est passé sur l’arrière des skis d’une dame située en aval, ce qui a provoqué sa chute et une fracture du bassin. Lors de l’audience du 15 septembre du tribunal de police d’Albertville, le skieur fautif a écopé d’une amende de 500 euros pour blessures involontaires.

– Travaux du Léman express. En vue de la mise en service en décembre prochain, un important exercice de sécurité a été réalisé le 13 septembre. L’exercice consistait en une simulation du déraillement dans un tunnel d’un train transportant une centaine de passagers blessés et choqués par l’accident. Les secours français et suisses étaient mobilisés pour sauver les victimes allongées sur le sol au bord des rails. Pour cet exercice, 1200 figurants et 900 secouristes ont participé.

Chambéry : Beau succès pour la Foire. La foire, qui s’est tenue du 13 au 23 septembre, a connu un record d’affluence avec 95.345 entrées contre 84.449 en 2018 et les 400 exposants ont fait des ventes pour un montant estimé à 24 millions d’euros. Ce succès est sans doute dû à la qualité des produits et des services proposés mais aussi à celle des animations organisées comme l’exposition exceptionnelle sur les « Trésors des pharaons ».

Saint-Sylvestre : des coqs condamnés à ne plus chanter. Un habitant de cette commune, située à proximité d’Alby sur Chéran, qui vit depuis toujours dans la ferme familiale, a des poules et des coqs dont le chant dérange un voisin. Ce dernier a porté l’affaire en justice et le propriétaire des coqs a été condamné par le tribunal d’instance d’Annecy pour « troubles anormaux du voisinage » à 3.000 euros de dommages et intérêts, 1.200 euros de frais de justice et l’obligation de faire cesser les nuisances sonores excessives causées par les coqs (deux actuellement).
Cette affaire fait grand bruit : des amis ont lancé une pétition de soutien sur internet « Sauvons les deux coqs de Saint-Sylvestre », qui enregistrait déjà plus de  2.000 signatures en quelques jours et des députés ont déposé une proposition de loi, le 11 septembre, visant à « définir et protéger le patrimoine sensoriel des campagnes françaises » (chant des coqs, tintement des cloches, braiment des ânes, odeur du fumier ou des poulaillers, coassements de batraciens », etc..). Quant au maire de la commune, il a déjà contacté le préfet pour étudier la possibilité de prendre un arrêté permettant de défendre le droit des animaux à la campagne.
En attendant, le propriétaire des coqs a fait appel de la décision, qui est suspensive, si bien que les deux coqs peuvent encore chanter, comme celui de l’ile de Ré dont les chants n’avaient pas été reconnus excessifs par la justice en juin dernier.

Suivi scientifique des bouquetins. Dans le cadre d’un projet concernant la protection des bouquetins des Alpes (françaises, suisses et italiennes), l’Europe a accordé un budget pour installer un GPS sur quelques bouquetins et un marquage visuel sur d’autres. Pour la Haute-Savoie, ce sont les réserves de Contamines-Montjoie (5 500 ha) et celle de Sixt-Passy (9 000 ha) qui ont été retenues pour cette opération.

Mont-Blanc : effets de la sécheresse. Outre le recul des glaciers, il y a les chutes de pierres qui rendent les ascensions dangereuses. Du côté italien sur le versant des Grandes Jorasses, au-dessus de la station de Courmayeur, le glacier de Planpincieux avance très vite, de 50 à 60 centimètres par jour, si bien que le front du glacier risque de se casser et alors une énorme quantité de glace descendrait jusqu’au Val Ferret en balayant une route et quelques maisons. Le 24 septembre, la mairie de Courmayeur a interdit l’accès à cette vallée et a fait évacuer les chalets les plus exposés.
Pour une raison similaire, cette mairie avait déjà pris le 4 septembre un arrêté d’interdiction d’accès au refuge Boccalatte par la voie normale des Grandes Jorasses.

– Tignes : report de l’ouverture de la saison de ski au glacier de la Grande Motte. L’ouverture du domaine skiable, qui était prévue pour le 28 septembre, a été reportée à une date ultérieure du fait de l’insuffisance de neige.

Déboires du chef Marc Veyrat. Il est toujours très fâché avec le Guide Michelin qui lui a retiré sa troisième étoile en janvier dernier pour son restaurant La Maison des Bois, à Manigod. Il a décidé de saisir la justice en vue de connaitre les raisons exactes de son déclassement. L’audience en référé a été fixée au 27 novembre prochain.

Frontaliers : un nouveau système de covoiturage entre Annecy et Genève. L’intérêt de la formule est que la société organisatrice, « Illicov », rassemble, sur son site internet, toutes les demandes de personnes désirant être transportées et les offres de conducteurs ayant des places à proposer et elle les associe au mieux des intérêts de chacun. Le conducteur du véhicule est rémunéré par un droit payé par les passagers. Le système sera développé au fur et à mesure des demandes.

Mont-Blanc : Fin de la station d’été. Du fait du mauvais temps qui a sévi à fin septembre, le refuge du Gouter a fermé le 24 septembre et non le 29, comme prévu. De même, le Tramway du mont Blanc, le téléphérique de Bellevue et le refuge de Tête rousse ont fermé le dimanche 22 au soir.

Liaison ferroviaire Lyon-Turin : état d’avancement des travaux. Le 23 septembre, après 3 ans de travaux, le tunnelier a achevé de percer la « galerie de reconnaissance » creusée à partir de Saint-Martin de la Porte en Savoie. Ce tunnel constitue le premier tronçon du tunnel de base. Il fait 9 km. Le tunnelier a été construit au Creusot. Il a creusé 10 centimètres par minute en moyenne. Le tunnel complet fera 57,5 km (45 en France et 12,5 en Italie) et l’ensemble de la liaison entre Lyon et Turin fait 270 km. Le premier train devrait circuler vers 2030.

– Comment prolonger la saison de ski? La solution est simple : mettre des roulettes sous les skis ». C’est d’ailleurs ce que font les skieurs de ski de fond depuis quelques années pour leur entrainement. Mais, cette année, on en a fait un spectacle. En effet, le champion Martin Fourcade a organisé le 31 aout et 1er septembre à Annecy des courses de biathlon avec grand succès.    Le 14 septembre à Albertville, c’était une course de luges à roulettes.

– Journées européennes du patrimoine, 21 et 22 septembre. Cette 36ème édition était spécialement consacrée aux Arts et au divertissements.   Grâce à des activités ludiques et gratuites, les producteurs de reblochon ont en profité pour mieux faire connaitre le savoir-faire traditionnel et le terroir de ce fromage, reconnu en Appellation d’Origine Protégée depuis 1958.

Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.    Lors des dernières semaines, elle a interrogé :  Birgit Trasser allemande à Chambéry, Gladys Quinteau au Costa Rica, Sandra Moletto de Grésy sur Aix à Lévis au Québec, Esther Hagenbeek hollandaise à Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, Anne Fornier, une annécienne à Barcelone, Stéphanie Churlet à Stochholm, Pirminia Milhomm une allemande à Sevrier, Jean-Pierre Vuillermet d’Aix à New Haven dans le Connecticut (USA), Sinead Dupont-Pochad irlanaise à Aix.

On peut écouter cette émission sur ordinateur en podcast en suivant le lien (à recopier) : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/les-savoyards-du-bout-du-monde-fb-pays-de-savoie
———————-
Prochaine publication : le 15 octobre 2019

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*