Nouvelles du 1er octobre 2018 (n° 90)

– Paul Guichonnet est décédé le 13 septembre à l’âge de 98 ans. Il est né à Megève le 9 juin 1920 où ses parents étaient instituteurs. Il avait fait ses études à l’université de Grenoble, notamment à l’Institut de géographie alpine. Sa thèse de doctorat était consacrée à la région du Mont Blanc. Puis il est devenu professeur à l’université de Genève de 1962 à 1985, et doyen de la faculté des sciences économiques et sociales depuis 1970. Il était le spécialiste de la Savoie et de la période de l’annexion de la Savoie à la France ainsi que de l’unité italienne et également de la Suisse. Il a écrit de nombreux ouvrages sur ces sujets et une multitude d’articles dans des journaux et participa à différentes académies ou instituts. Il a obtenu de nombreuses distinctions dont la légion d’honneur. Entre 1953 et 1971 il a été élu conseiller municipal et adjoint au maire de Bonneville, puis de 1983 à 1989 à nouveau conseiller municipal.

– ATMB favorise le covoiturage sur l’autoroute du Mont Blanc. Pour y parvenir l’ATMB lance, jusqu’au 31 mars 2019, l’opération Je covoit’ permettant d’obtenir une réduction sur le montant du péage, ceci en liaison avec l’Agence Écomobilité Savoie Mont Blanc et le Pôle métropolitain du genevois français.
Une autre opération avec le Canton de Genève débutera en octobre et durera 9 mois : il s’agit de réserver une voie aux véhicules comportant au moins 2 passagers sur un kilomètre, au niveau de la douane de Vallard. Ce projet permettra d’améliorer la mobilité sur l’A411 qui enregistre près de 17.000 véhicules par jour avec des pointes à plus de 22 000 véhicules certains jours de semaine.

Haute-Savoie : les radars flashent beaucoup. Pour l’année 2017, le radar qui a le plus flashé en France est celui d’Étrembières soit 125.074 flashs. L’appareil est situé sur l’autoroute blanche près du centre commercial, dans le sens Chamonix-Macon.
Un autre radar a fait du zèle : sur le contournement de Thonon, à la fin du mois d’août, il flashait des véhicules circulant à un peu plus de 80 km/h alors qu’à cet endroit la vitesse est limitée à 90 km/h.

– Chambéry : ouverture d’un centre de lancer de hache. Depuis le début du mois, on trouve cette activité au Lumberjacks (avenue de Follaz) . Ce jeu, ou sport, vient du Canada où il est pratiqué beaucoup par les bucherons. C’est un jeu tout à fait comparable à celui des fléchettes.

– Vallée de l’Arve : transport scolaire. Dans le cadre de la lutte contre la pollution, la Région a mis en service un car scolaire fonctionnant au GNV (Gaz Naturel de Véhicule) sur la ligne Cluses-Chamonix. Si le test est concluant, l’objectif est de déployer 9 véhicules au GNV dans la Vallée dès mars 2019. De plus, cette opération sera doublée par la mise en service d’un véhicule léger 100% électrique sur la commune de Lullin pour le ramassage scolaire.

– Ugine : l’usine Ugitech a fêté ses 110 ans les 22 et 23 septembre, notamment en invitant les familles à visiter l’usine. Aujourd’hui, l’usine emploie 1500 salariés alors que la commune ne compte que 7000 habitants. L’entreprise est un leader mondial dans la fabrication d’objets en métal qui sont livrés à plus de 3000 clients (vannes, pompes, raccords, visserie, éléments de fixation, composants de turbines et de réacteurs, injecteurs, pièces d’accastillage, baguettes de soudure, coutellerie, matériel médical et chirurgical, ressorts, mailles tissées…).

– Etat d’avancement du Léman express. Le 21 septembre, une cérémonie a été organisée à Ambilly pour fêter la jonction des rails suisses et français. Les officiels sont descendus dans le chantier, situé à 13 mètres au-dessous du niveau du sol, pour assister aux dernières soudures permettant de relier les 14 km posés par les Suisses aux 2 posés par les Français (ligne Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse). La mise en service de cette partie du réseau est toujours prévue pour le mois de décembre 2019. Dès la fin de cette année, des trains pourront faire des essais et les conducteurs s’entrainer.

– La Rosière agrandit son domaine skiable. Un nouveau secteur a été ouvert sur le mont Valaisan pour permettre, dès cette année, d’ouvrir cinq nouvelles pistes rouges, desservies par deux télésièges débrayables de six places. Cette extension offrira un ski plus technique et de nouvelles possibilités de ski freeride. Les travaux ont coûté 15 millions d’euros.

– MND : l’entreprise savoyarde est chargée de créer une nouvelle station de ski en Chine, dans la région de Zhangjiakou. La station, dont l’ouverture est prévue en 2019, sera utilisée lors des jeux olympiques d’hiver de 2022. Outre des pistes de ski, de nombreuses installations sont prévus pour permettre l’ouverture de la station en été (tyroliennes, parcs d’aventures en hauteur, luges sur rail …).
MND vient également d’obtenir un autre contrat en Suède pour l’installation du système d’enneigement de la nouvelle station de ski Idre Himmelfjäll ainsi que la fourniture d’un télésiège à Kiruna et de tapis convoyeurs dans plusieurs autres stations de ski.

– Calendrier scolaire. Pour la Haute-Savoie, 258 communes sur 277 ont demandé à pratiquer la semaine de 4 jours. Ainsi, il n’y aura plus de problèmes pour les écoles de ski du mercredi.

Liaison ferroviaire Lyon-Turin. Des voix sont toujours opposées à cette ligne mais la commissaire européenne aux transports, Violeta Bulc, a récemment rencontré le ministre italien Danilo Toninelli (qui précédemment était opposé au projet). Il l’a assuré que l’Italie tiendra ses engagements. Après avoir financé la moitié des études, l’Europe financera 40% des travaux dont le montant est estimé à 8,6 milliards d’euros. L’Italie et la France apporteront respectivement 35% et 25%.
Le principal argument des opposants au tunnel est qu’il ne sert à rien car il suffirait d’utiliser davantage le tunnel ferroviaire du Mont-Cenis. Mais cet argument vient d’être rejeté par Réseau Ferré de France qui a répondu que ce tunnel est de technologie très ancienne (il date de 1871) et qu’il est pratiquement saturé du fait du trafic actuel et des contraintes de sécurité imposées.

– Université Savoie-Mont Blanc. Mme Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, a assisté, le 21 septembre à la réunion solennelle de rentrée de l’Université sur le site de Savoie-Technolac. Elle a notamment, fait le point de l’opération Parcoursup en insistant sur le fait que le tirage au sort a été supprimé et que, pour la première fois, les nouveaux étudiants ont bénéficié d’un accompagnement pour choisir leur filière. Elle a dit aussi que l’organisation mise en place par l’Université Savoie-Mont Blanc est exemplaire. Au dernier comptage, 15.200 étudiants sont inscrits cette année à l’USMB.

Val d’Isère : ouverture d’un hôtel à Solaise, le plus haut de France, à 2551 mètres. La gare supérieure de l’ancien téléphérique, démonté en 2016, a été utilisée pour la construction un hôtel de 34 chambres, 3 appartements et un refuge traditionnel de 14 lits. L’ouverture est prévue pour le début de la prochaine saison d’hiver. L’hôtel sera ouvert en hiver et en été.

– Le Bourget du lac : un nouvel Aboya est en test sur le lac. Il s’agit d’un petit avion révolutionnaire à 2 places qui peut atterrir et décoller sur terre, eau ou neige. Il pèse à vide 400 kg. Ses performances sont grandes : avec une consommation de 5,6 litres aux 100 km, il peut parcourir 2000 km à la vitesse maximum de 250 km/h. Il est fabriqué par la société Lysa-Airplanes, basée à Technolac, comportant une douzaine de collaborateurs.

– Attaques du loup dans le département de Savoie. La préfecture a fait le point à la date du 10 septembre, bien que les troupeaux soient encore en alpage. À cette date, 305 constats ont été réalisés pour 1 209 victimes comptabilisées, soit une légère baisse de 20 constats et 192 victimes par rapport à 2017. En 2018, huit loups ont été abattus en Savoie dont sept par les lieutenants de louveterie à proximité des troupeaux (en légitime défense), soit 20 % du nombre de loups autorisés dans le cadre du régime dérogatoire de prélèvements sur les 43 départements concernés par la prédation. Un loup a été abattu en début d’année suite à une action de braconnage.
À la même période en 2017, sept loups avaient été abattus, toujours dans le cadre des tirs de défense des troupeaux par les lieutenants de louveterie savoyards.
Toutefois, au niveau des massifs, la situation peut être différente. C’est ainsi qu’en Haute Maurienne, une meute supplémentaire s’est installée et les attaques ont été plus nombreuses cette année, si bien que les éleveurs ont été obligés de descendre leurs troupeaux des alpages plutôt que d’habitude malgré le beau temps.
En Chablais, le loup devient un vrai problème car des loups semblent s’y être installés et les attaques contre les moutons et les chèvres sont de plus en plus fréquents.

– Effets de la sécheresse. Globalement, les stations de montagne ont eu davantage de touristes cherchant la fraicheur, mais le niveau des rivières est anormalement bas et celui du lac d’Annecy a baissé de 50 centimètres. Pour les alpinistes, la chaleur est la cause de très nombreuses chutes de pierre et notamment celles de deux pans de montagnes du secteur du Mont Blanc (un pan de l’arête des Cosmiques le 22 août et la Vire du Trident du Tacul le 25 septembre). L’agriculture a beaucoup souffert tant les cultures et herbages qui ont mal poussé que de la baisse du lait produit par les vaches dont on sait qu’elles supportent mal les températures supérieures à 25 degrés (mais aussi inférieures à 10 degrés).

– Les Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde). Depuis début janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec des Savoyards expatriés mais aussi des étrangers venus s’installer en Savoie. Depuis le 1er janvier 2018, elle a interrogé : Florian Bazin en Caroline du Sud, Tim O’Connor irlandais à Méry, Mikael Legon en Nouvelle Zélande, Charlotte Beloc en Ecosse, Axelle Puthod à Mayotte, Alex Ramel à Brazzaville (Congo), Evelyne Gasse à Sainte-Lucie (Petites Antilles), Catherine Baudin à Granby (Québec), Sophie Boyadjan à Singapour. Jerry en Angleterre ; Thibaud Riquier à Brisbanne en Australie; Martine Laquaz à Tahiti; Justin Smit, un hollandais, à la Motte Servolex; Agnès Marin à Philadelphie, Tiphaine au Brésil (Sao Paulo), David Reymond à la Réunion, Marion Hody en Nouvelle Zélande. Julie Djian au Japon, Jan Demencik de Slovaquie, Léa Lantelme en Australie, David Papoutchan au Canada (Winnipeg), Marlène Bouscal en Angleterre. Victor Zimmerman en Nouvelle Calédonie (Nouméa), Jessica Browning des USA (Memphis) à Aix-les-Bains, Gilles Fressoz au Québec.
On peut écouter cette émission en direct sur ordinateur chaque jour du lundi au vendredi à 12 h 50 et 17 h 30 et en best-of le dimanche entre 12h05 et 12h30 en suivant le lien « www.francebleusavoie.radio.fr ». On peut aussi y accéder en différé en allant sur le site de Francebleu et en choisissant  » podcast », puis Pays de Savoie et ensuite en cherchant l’émission dans la liste (titres commençant par « Les …. »)

-Prochaine publication : le 15 octobre 2018

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*