Nouvelles du 1er mai 2020 (n°128)

– Coronavirus : statistiques. A la date du 30 avril, on compte en France : 24.376 décès, 26.283 hospitalisés et 49.476 malades jugés guéris. Pour la Haute Savoie, les chiffres sont respectivement de 137, 208, 640 et pour la Savoie de 42, 72, 323. Concernant le nombre de décès en EHPAD, compris dans les totaux ci-dessus, il est de 9032 au plan national. On ne connait pas le nombre de décès au domicile. Depuis 15 jours, on constate que la situation s’améliore lentement car le nombre d’hospitalisés diminue régulièrement, de même celui des malades admis en réanimation.
Le ministre de la santé a présenté le 30 avril la maquette d’une classification des départements en fonction de leur situation au regard de la circulation du coronavirus dont l’objet est permettre d’adapter le niveau des contraintes de confinement à chaque département à partir du 11 mai. Il y a trois classements : « vert » faible circulation, « rouge » forte circulation et « orange » pour la situation intermédiaire. Les départements savoyards ont l’indicateur orange .

– Plan du gouvernement pour la sortie du confinement le 11 mai. Le 28 avril, le premier ministre a présenté au Parlement les propositions du Gouvernement applicables à partir du 11 mai. Globalement, le confinement ne sera pas supprimé mais aménagé de façon progressive pour permettre la reprise des activités économiques et de la vie sociale. Voici en résumé quelques sujets développés par le premier ministre qui seront suivis de modalités pratiques d’application prévues pour le 7 mai.
Le premier ministre a beaucoup insisté sur le comportement civique de la population et sur la possibilité d’adapter certaines mesures à la situation particulière des départements, notamment ceux qui sont peu touchés par la pandémie. Il a rappelé que le masque est la meilleure façon de se protéger et que le 11 mai on devrait en avoir suffisamment pour couvrir tous les besoins.
Concernant l’école, la rentrée sera progressive en fonction des possibilités et en application de règles de sécurité. On commencera par les plus jeunes qui sont les moins susceptibles d’être attaqués par le virus. Les maternelles et primaires ouvriront à partir du 11 mai et les collèges à partir du 18 mai. Pour les lycées, la décision sera prise à fin mai. Pour le supérieur, tous les cours et conférences en amphithéâtre sont supprimés, tout l’enseignement se fait déjà par internet. Concernant la médecine, les concours pour l’admission en 2ème année sont repoussés à la mi-juin et seront organisés sur les mêmes bases que les années précédentes.
Les entreprises non encore en activité et la plupart des commerces pourront ouvrir le 11 mai mais pas encore les cafés et restaurants, ni les installations de tourisme, y compris les plages, du moins jusqu’au 1er juin.
L’attestation de déplacement dérogatoire est supprimée, du moins au sein des départements, mais le déconfinement sera fonction de la situation sanitaire de chaque département défini par un indicateur publié chaque jour (voir ci-dessus). Les déplacements à plus de 100 km du domicile doivent être justifiés par un motif impérieux, familial ou professionnel et faire l’objet d’une attestation dérogatoire. Tous les regroupements et manifestations de plus de 5000 personnes sont interdits jusqu’à fin août.
Concernant les transports, pour respecter les règles de sécurité, notamment de laisser libre un siège sur deux, il faudra diminuer le nombre de voyageurs et surtout aux heures de pointe, ce qui suppose le maintien du télétravail, d’échelonner les heures de début et de fin des journées de travail et de réserver les heures de pointe aux seuls voyageurs ne pouvant choisir une autre heure.

– Economie. L’Etat a annoncé des aides très importantes pour soutenir les entreprises notamment par des prêts, des suppressions de cotisations fiscales et sociales et aussi pour soutenir les populations en difficulté. En complément aux aides nationales ou régionales, les maires sont particulièrement attentifs à la situation des commerçants, hôteliers, artisans, entrepreneurs, agriculteurs, restaurateurs, prestataires de services… qui font vivre leur commune mais dont les activités ont été réduites, voire arrêtées, suite aux mesures de confinement et par l’arrêt des stations de ski dès le 15 mars. C’est ainsi que les maires de Saint-Gervais, de Chamonix et de beaucoup d’autres communes, ont décidé de récupérer une partie des dépenses prévues au budget de 2020 pour dégager un fonds d’aide à la relance économique.
L’association « France Nature Environnement 74 » annonce un projet pour sortir la France de la crise, notamment par la relocalisation de l’alimentation, c’est-à-dire qu’il faut produire plus d’aliments localement, notamment des fruits et légumes, et pas de façon industrielle. Ce projet sera présenté prochainement aux citoyens et aux élus. De nombreuses autres voix font la même proposition. Encore faudra-t-il trouver des arguments pour convaincre les entreprises qu’elles ont intérêt à embaucher du personnel plutôt que de sous-traiter en Chine ou ailleurs.

– Les Contamines-Montjoie : validation de l’arrêté du maire interdisant l’arrivée des résidents secondaires choisissant de passer la période de confinement dans la station. Il craignait qu’en cas d’épidémie la commune n’ait pas les moyens de  faire face aux besoins de cette population et aussi parce que ces résidents ne respectaient pas la décision du gouvernement interdisant le changement de lieu de confinement. La ligue des Droits de l’homme avait saisi le tribunal administratif de Grenoble pour faire annuler cet arrêté car elle le jugeait contraire aux libertés fondamentales des citoyens. Le 28 avril, le tribunal a validé l’arrêté du maire.

-Région Auvergne-Rhône-Alpes : mise en place d’un budget de 600 millions d’euros pour soutenir l’économie de la région.
Le président Wauquier a assisté le 22 avril à la présentation du projet d’un nouveau respirateur construit au CEA de Grenoble. La conception de cet appareil a été réalisée par un collectif comprenant le CEA, les CHU de Nantes, de Brest et l’Université de Nantes. La fabrication se fait avec le concours de divers sous-traitants. La Région assure le financement de l’opération, avec le concours de La Région Pays de la Loire, et elle a pris la responsabilité de fabricant et de porter le projet auprès de l’ANSM (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament). Dans l’immédiat, 500 appareils devraient être fabriqués pour un coût  estimé entre 3 et 7 millions pour la fourniture du matériel. Ultérieurement, la fabrication en grande série de ces respirateurs « à bas coût » sera confiée à des industriels.

– Crise économique. Michel Bouvard est nommé membre du « comité chargé de veiller au suivi de la mise en œuvre et de l’évaluation des mesures de soutien financier aux entreprises confrontées à l’épidémie de Covid-19”. Michel Bouvard est un grand spécialiste des finances publiques, d’abord comme auditeur à la Cour des comptes puis dans ses différents mandats de député, sénateur, conseiller départemental de Savoie (actuellement vice-président). Il a réintégré la Cour des comptes en 2017 comme conseiller maitre.

– Annemasse : association des médecins de la ville. Confrontés à une situation exceptionnelle, les médecins ont des difficultés pour faire face à tous les problèmes créés par la pandémie, c’est pourquoi l’association des médecins d’Annemasse a décidé de créer « un service commun d’accueil Covid-19 ». Ce centre est destiné à accueillir et à orienter les malades, protéger les médecins et faciliter la mise en place de protocoles. Son intérêt est aussi de décharger le 15. Ce centre a été créé en liaison avec le CHAL (l’Hôpital) et en accord avec la mairie qui a fourni les locaux et le matériel nécessaire. Ce centre vivra tant qu’il sera utile.

– Reconnaissance au personnel médical. Indépendamment de la reconnaissance financière, dans la plupart des villes sont organisés des applaudissements à 20 heures. Des distributions de croissants ou de pizzas sont organisées dans les hôpitaux. Beaucoup de messages de remerciements sont adressés via internet. Une professeure de français du collège de Megève a demandé à ses élèves de réaliser des poèmes à l’attention des médecins et soignants de l’hôpital de Sallanches pour témoigner de leur solidarité et surtout de leur reconnaissance. Voici par exemple le petit texte d’un élève de 6ème : “Matin et soir vous êtes présents, encouragés aux quatre coins du monde. Réalisant des miracles chaque jour, inlassablement, on vous dit un grand MERCI.”

-Vente du muguet du 1er mai. Mauvaise saison pour le muguet puisque les boutiques des fleuristes sont fermées et la vente dans les rues interdite. La seule solution pour les fleuristes est de passer par la formule de livraison ou de retrait de commandes. Mais, on pourra trouver du muguet dans tous les magasins dits « essentiels », qui sont autorisés à ouvrir.

La grippe espagnole en Savoie/Haute-Savoie en 1918. Elle a sévi surtout entre octobre et novembre. A Annecy, elle a fait 63 morts et 414 malades (surtout dans les écoles). Le 16 octobre, le préfet avait décidé la fermeture des bâtiments  recevant du public : écoles, musées, églises, salles de spectacles… Au niveau de la France, le nombre de morts est estimé à 400.000.

– Décisions du Conseil départemental de Haute-Savoie. Pour la première fois le conseil s’est réuni, le 14 avril, en visioconférence pour prendre diverses décisions. Il a notamment approuvé les comptes de l’exercice 2019 faisant ressortir des dépenses pour 1007 M€ et des recettes pour 1123 M€. Il a renouvelé, pour 15 ans, la concession de l’exploitation du train du Mont Blanc à la « Compagnie du Train du Mont Blanc » en prévoyant notamment la construction d’une nouvelle gare d’arrivée au Nid d’aigle et un allongement de la durée d’ouverture portée à 245 jours par an au lieu de 220 actuellement. Il décidé l’achat de 17 respirateurs pour les hôpitaux d’Annecy, Annemasse et Thonon et 330.000 masques dans le cadre d’une commande groupée au niveau de la Région.

– La faune sauvage reprend ses aises. Les skieurs et vacanciers étant partis, la population confinée et la circulation automobile réduite, on voit de plus en plus de cerfs, chevreuils, chamois, sangliers qui profitent du calme général pour « sortir du bois » et profiter de l’herbe fraiche des prés. Un chevreuil a été vu au lever du jour en pleine ville à Aix les Bains. Un groupe d’une quinzaine de chamois a été vu à l’entrée du village de Notre-Dame-de-Bellecombe, aussi une biche dans un jardin à Megève… Un loup a été filmé à l’aiguille du midi le 8 avril. Un autre à Courchevel le 23 mars et un autre se promenait dans la neige sur la piste des Chapelets…

– Passy : souvenir de la catastrophe du 16 avril 1970. En raison de la crise du coronavirus la manifestation prévue pour le 50ème anniversaire été reportée à 2021. Ce jour-là un glissement de terrain emportait un bâtiment du sanatorium du Plateau d’Assy en faisant 71 victimes, dont beaucoup d’enfants.

Sallanches : souvenir de l’incendie du 19 avril 1840 (dimanche de Pâques). Un feu d’origine inconnue brula pratiquement toutes les maisons de la ville, la plupart en bois, soit 268 maisons sur 273. Il y eut plusieurs dizaines de morts. La collégiale était un des rares bâtiments à rester debout. La reconstruction de la ville a été confiée à l’architecte François Justin. Le roi Charles-Albert y consacra une partie de sa fortune. Une plaque commémorative de la catastrophe est placée sur les quais de la Sallanche.

Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie. Lors des dernières semaines, elle a interrogé : Adrien Tépeznon à Montréal, Emile Thiollier de Cruet en Iran, Christine Col d’Aussois à San Francisco, Anke Maenner une allemande à Barberaz, Angélique Tardivel d’Annecy à Saskatoon au Canada, Jeannne Bowman une anglaise à Jarrier, Marine Suet de Dingy-Saint-Clair à Las Vegas, Claudia Quintanilla du Pérou à Saint-Béron, Antony Netto à la Réunion, Michel Fusier à Saint-Martin (aux Antilles).
Note: l’émission est suspendue depuis le début du confinement

—————————
– Prochaine publication : le 15 mai 2020

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*