Nouvelles du 1er janvier 2017

Meilleurs vœux pour l’année 2017 à tous les lecteurs

                                          *************************************

Où en est la liaison autoroutière entre Annemasse et Thonon? Le président du Conseil départemental a répondu le 27 décembre à France Bleu Pays de Savoie que les travaux sont programmés. La consultation du public a été faite en 2016, la DUP est prévue en 2017 et, si tout va bien, la mise en service se fera en 2023 pour les deux tronçons (Machilly-Thonon et Carrefour des Chasseurs-autoroute A41).

– Projet de train Lyon-Turin : le 22 décembre, les députés ont adopté le projet de loi sur l’accord entre la France et l’Italie autorisant les travaux définitifs de la section transfrontalière du Lyon-Turin. Le projet a été adopté à l’unanimité, moins deux voix, celles des écologistes Cécile Duflot et Noël Mamère.

Nombre de frontaliers français travaillant en Suisse. En novembre, le Canton de Genève avait annoncé que le nombre de frontaliers était en progression et atteignait au 30 septembre 2016  84.832, soit 5.934 de plus qu’il y a un an (+7,5%) et ceci malgré la politique de préférence nationale, le ralentissement de   l’économie et le taux de chômage. Ce mois-ci, le canton du Vaud a fait la même constatation d’augmentation puisqu’il en recense 27.500, ce qui représente 6,3% des emplois, alors que pour le canton de Genève ce pourcentage dépasse 25%. Si l’on prend l’exemple de la ville de Nyon, qui compte un peu moins de 20.000 habitants, on a dénombré 3.182 frontaliers à fin novembre. Ces statistiques ne comprennent pas les résidents suisses en France ni les fonctionnaires internationaux.
Concernant la limitation par quotas de travailleurs étrangers en Suisse, les Chambres fédérales sont parvenues à adopter un texte qui ménage les accords bilatéraux avec l’Union européenne de libre circulation des travailleurs. C’est-à-dire, qu’on n’institue pas de quotas, comme l’avait demandé la votation du 9 février 2014, mais les entreprises qui embaucheront des étrangers là où existe un chômage important (supérieur à la moyenne) s’exposeront à une amende.

– La vente du fromage d’Abondance progresse régulièrement. La production de l’année 2015 est de 2818 tonnes. La progression régulière vient, sans doute, que ce fromage est de mieux en mieux connu grâce aux touristes et à des campagnes d’information faites par le syndicat. Outre des photos, le slogan de la prochaine campagne de février 2017 reprend le texte suivant « Abondance, une vallée, une vache, un village. Notre légende n’a pas pris une ride depuis le XIVème siècle ». Pour plus d’informations, consulter internet avec les mots clés « fromage Abondance ». A noter que ce fromage a des fans, c’est le cas d’un boucher du Havre qui connaissait le village d’Abondance, pour y avoir passé des vacances, a décidé d’y prendre sa retraite . Après avoir pris divers contacts avec les agriculteurs et reçu les encouragements du maire et de toutes les différentes autorités, il a décidé de créer une association pour constituer « une confrérie du fromage d’Abondance » et pour ce faire, il a recruté une dizaine de membres fondateurs. Il a, en outre, reçu divers parrainages dont celui de la confrérie du reblochon et aussi de celle des bières belges, ce qui prouve que le fromage se marie bien avec la bière.
Remarque : Par comparaison, la production du Beaufort est de 5100 tonnes en 2015 et celle du reblochon de 15000 tonnes.

– Noël au balcon ….. Pâques au tison. Pour la troisième année consécutive, les stations ont souffert du manque de neige à Noël, principalement celles de basse et moyenne altitude, ce qui a profité à celles de haute ou très haute altitude et à celles qui ont pu fabriquer suffisamment de neige de culture. Mais, faute de pouvoir faire du ski, des vacanciers ont pu faire du patinage, en particulier, sur des lacs gelés. C’est le cas du lac des Plagnes (en Chablais) qui était utilisable sur une grande partie de sa superficie (4,5 ha) et qui a attiré tous les jours des centaines de personnes, surtout des enfants, ce qui réjouissait le loueur de patins et le vendeur de crêpes et de vin chaud.

Devenir des stations de montagne . Outre les problèmes bien connus provenant du réchauffement climatique et de la concurrence étrangère, on constate un autre phénomène, à savoir la diminution inexorable des petits hôtels, comme la disparition quasi totale des colonies de vacances. En revanche, les promoteurs continuent à construire des résidences ou immeubles qui deviendront, presque toujours, des résidences secondaires qui seront donc très peu occupées, ce seront des « lits froids », ce qu’il faudrait justement éviter. C’est ce que vient de constater et déplorer le conseil municipal des Gets lors de sa dernière réunion de décembre : en 1960, il y avait 32 hôtels dans la commune et aujourd’hui 14 seulement. Actuellement, 82 % des logements des Gets sont des résidences secondaires. Parallèlement, cette situation conduit à la diminution du nombre d’habitants permanents. On peut penser que la même situation existe dans de nombreuses stations. Par ailleurs, on constate que des organismes ,comme le Club Med , construisent des « villages » offrant aux familles tout ce qu’il faut pour que les parents et les enfants passent de belles vacances. Ils constituent une concurrence contre laquelle de petits hôtels ne peuvent lutter, de même que les particuliers qui louent un ou deux logements à des touristes.

– Fêtes de Noël. Dans toutes les stations, des manifestations ont été organisées pour les enfants et leurs parents. Cela a aussi été fait par nos expatriés dans des pays où ce n’est pas la tradition. C’était le cas à Dubaï où le père Noël est arrivé sur son chameau couvert de cadeaux dont une partie était destinée aux enfants d’Alep en Syrie. Cet arbre de Noël a été organisé par l’association des Savoyards de Dubaï en collaboration avec la section locale de l’Union des Français de l’Etranger.

Chambéry : François Hollande a inauguré le nouvel hôpital, le 22 décembre. Dans son discours, il a loué le dévouement des personnels de santé, défendu l’hôpital public et l’accès aux soins pour tous. Auparavant, le président avait visité la maison de Jean-Jacques Rousseau aux Charmettes, en compagnie du maire de Chambéry Michel Dantin, de la députée Bernadette Laclais et du sénateur Thierry Repentin.

Loi montagne : la nouvelle loi a été votée définitivement par le Parlement, le 21 décembre. Toutefois, pour obtenir l’accord des deux Assemblées, la Commission paritaire a dû supprimer des améliorations apportées par les Sénateurs, notamment en ce qui concerne les UTN (unités touristiques nouvelles). Si bien que sur 341 sénateurs ayant voté : 45 ont voté contre (et seulement un député à l’Assemblée nationale) et 32 se sont abstenus (contre 2 à l’AN). Concernant les parlementaires savoyards, trois se sont abstenus (Dion, Tardy, Pellevat)   et trois ont voté contre (Bouvard, Vial, Carle).

Aéroport de Genève: limiter les nuisances de l’aéroport. Dans la convention d’objectifs, le Canton réaffirme une préférence pour les vols commerciaux au détriment de l’aviation d’affaires qui génère moins de retombées. On voit aussi qu’il veut interdire les vols dans la tranche horaire allant de 5 à 6 heures du matin et aussi plafonner le volume de bruit entre 22 heures et minuit.

– La Clusaz : coupe du monde de ski de fond. La piste aménagée au début décembre dans les champs du plateau des Confins a permis la tenue des courses dans de bonnes conditions les 17 et 18 décembre. Elle a même porté chance aux Français qui ont réussi l’exploit de se classer 3ème au relais 4 fois 8 km, ce qui n’était pas arrivé depuis des années.

– Anciens blasons de la Haute-Savoie. Jacques Gombert est un passionné d’histoire savoyarde. En 2015, il a publié un premier volet de son travail concernant plus particulièrement l’armorial du Faucigny. Au printemps prochain, il publiera un livre traitant des châteaux et belles pierres de Haute-Savoie. Parallèlement, il prépare le recensement de tous les blasons des anciennes provinces constituant la Haute Savoie d’aujourd’hui. Cet armorial tiendra compte des alliances et des homonymes lorsque ceux-ci évoquent des provinces voisines (Valais, vallée d’Aoste, Genevois, Savoie et Ain) et il réactualisera les connaissances anciennes, sachant par exemple que les Suisses continuent à créer des blasons. Pour être le plus exhaustif possible, il fait appel à tous les lecteurs qui auraient des informations, y compris sur les blasons des anciennes corporations. Contact : Jacques Gombert tél. 06 09 33 82 64 ; mail : jacques.gombert@neuf.fr

– Ouvrage signalé : La Savoie à travers la carte postale ancienne. Il s’agit d’un ouvrage de Myriam Cornu, publié aux Editions HC. Il est en vente en librairie depuis quelques jours. Ce sont 500 cartes postales qui montrent ce qu’était la vie en Savoie à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème.

– Les Savoyards au Canada. Le site internet de l’amicale des Savoyards au canada présente de multiples informations sur la vie au Canada, les possibilités d’emploi, les modalités d’immigration, les voyages… voir le site www.savoyardsaucanada.com

– Savoyards du bout du monde : Depuis début  janvier, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient du lundi au vendredi  avec des savoyards expatriés. Ceux que l’on a déjà entendus sont   à : Dubaï, Québec, Argentine, Qatar, Miami, Le Caire, Allemagne, Angola, Bogota, Shanghai,  Queenstown en Nouvelle Zélande. Chypre, Jordanie, Ile Maurice, Londres, Turquie, Madagascar, Beyrouth, Suède, Philippines. Après la pause des vacances, l’émission a repris à mi-septembre et on a entendu des Savoyards résidant en Allemagne (Munich), Portugal , Roumanie, Caroline du Nord (USA), New York, Nouvelle Zélande, Chili,   Marine Budin en Espagne, Emilie Faure-Combe en Nouvelle Calédonie., Jeanne Larchier en Australie, Xavier Chambon au Québec, Jérôme Personnaz à Dubaï. Durant la semaine de Noël c’est Raoul Fenestraz en Argentine, Laurent Rigaud aux Emirats, Brigitte Voisin au Vietnam, Marine Teute aux USA et Damien Chanvillard en Nouvelle Calédonie qui ont décrit les fêtes de fin d’année dans leur pays de résidence.       Voir le site      www.francebleusavoie.radio.fr  et écouter l’émission en direct à 17h10 (GMT+1) ou écouter les  émissions enregistrées en podcasts sur le site https://www.francebleu.fr   (choisir Podcasts puis chercher « les savoyards du bout de monde » dans l’ordre alphabétique, avec  le premier mot    » les » )…

 

Prochaine publication le 15 janvier 2017

Publié dans Non classé
2 commentaires pour “Nouvelles du 1er janvier 2017
  1. LEPERE dit :

    Merci pour votre carte de voeux reçue ce matin.

    Tous mes bons voeux pour 2017.

  2. Une très belle année à tous les savoyards dans le monde ! Bravo pour ce joli site qui maintient le lien avec notre belle région qui mérite tant d’être promue à travers le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*