Nouvelles du 1er avril 2017 (n° 54)

– Excenevex : la commune (1100 habitants) a reçu un gros cadeau de un million de dollars. Ce cadeau a été offert par une princesse de Dubaï qui possède une résidence secondaire sur la commune pour financer la création d’un parc de jeux pour enfants à connotation culturelle. Ce parc permettra à sa petite fille de rencontrer d’autres enfants lors de ses séjours chablaisiens. On sait que  cette région du bord du lac, proche de Genève, est appréciée par les riches étrangers.

– Chambéry : Congrès des crémants. Les producteurs de crémants de France se sont réunis à Chambéry pour leur congrès annuel du 22 au 24 mars.

Moutiers : inauguration de la gare rénovée, le 23 mars. Deux ans de travaux ont été nécessaires pour rénover la gare et l’adapter aux besoins actuels de la clientèle. Il s’agit notamment de gérer  le très fort trafic des jours de pointe de la saison de ski où, en un seul jour,  la gare reçoit 50 TGV, venant de France, Belgique, Pays-Bas et Angleterre, en plus de 50 TER.  En particulier, une aile du bâtiment a été aménagée pour recevoir les voyageurs venant d’Angleterre et devant  passer les contrôles aux frontières.

– Val Cenis : la station fête ses 50 ans. A cette occasion, il y aura une grande animation du 2 au 7 avril. Il y aura un concert des Fêtes musicales de Savoie, une représentation des  Quatre saisons de Vivaldi, de l’humour  avec Bernard Mabille, des chansons avec Gérard  Lenorman, un « sons et lumières »  projeté sur les façades de la place de  Lanslebourg…

–  Haute Maurienne et  télévision. Le 20 mars, la chaine Paris Première a tourné et diffusé en direct sa revue de presse tournée  depuis l’auditorium Laurent-Gerra à Val Cenis-Lanslebourg.

Modane : réunion des apiculteurs savoyards. Le 20 mars, le bureau  départemental du Rucher des Allobroges a tiré le bilan de l’apiculture en Savoie pour 2016. La récolte n’a pas été bonne à cause d’un printemps froid et pluvieux au mois de mai lors de la pleine floraison. Quant aux prédateurs, c’est le frelon asiatique qui  préoccupe beaucoup. L’insecte ravageur a été vu en Isère et dans la Drôme, mais pas encore en Savoie. Comme au plan national, on constate une mortalité anormale dans les colonies d’abeilles. On peut supposer que le varroa, l’acarien de l’abeille, est plus virulent qu’autrefois et qu’il s’est accoutumé aux traitements. Les virus sont aussi plus actifs du fait de l’affaiblissement des abeilles par le varroa. Des tests et un bilan sont en cours avec les services vétérinaires et le Groupement de défense sanitaire apicole de la Savoie.

– Talloires, accident spectaculaire : un camion-benne est tombé dans le lac d’Annecy, le 16 mars. Il s’est retrouvé  à 50 mètres du bord et à une profondeur de 20 mètres. Le chauffeur n’a pas survécu. Il a fallu une journée d’efforts et beaucoup de matériels pour retirer le camion du lac, le 22 mars.

Chamonix : Tremblements de terre. Ce phénomène n’est pas rare en Haute-Savoie mais généralement le degré de magnitude est faible. Le 20 mars, la terre a tremblé près de Chamonix à 22 heures 09 avec une magnitude de 3,2  puis  le  lendemain à 1 heure.  A 13 h 51, une nouvelle secousse a été ressentie à Vallorcine avec une magnitude de 3,4.

– Semaine de l’industrie du 14 au 20 mars. Organisée à l’initiative du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique pour la 6ème fois, cette manifestation concerne le grand public mais en priorité les jeunes et les demandeurs d’emploi, dans le but de leur faire connaitre les métiers industriels et ceux qui recrutent, ceci pour leur  donner une image plus réaliste de ces métiers. En effet, il y a un  paradoxe en France qui fait  qu’on a, à la fois, un taux de chômage très élevé et un secteur industriel qui a des difficultés à trouver  de la main-d’œuvre.

Andilly : les Grandes Médiévales 2017. Elles auront lieu les 27 et 28 mai et les 3, 4 et 5 juin. De nombreuses nouveautés sont annoncées pour cette 20ème édition.

Beaufort : le syndicat de défense du fromage de Beaufort recherche 3 « colporteurs des alpages » pour l’été prochain. Comme les quatre années précédentes, il s’agit « d’ambassadeurs »  qui auront la mission de participer aux animations organisées dans la zone de production et  de faire de belles photos à publier dans  la page Facebook du Beaufort. Pour postuler : envoyez CV et lettre de motivation sur www.fromage-beaufort.com  avant le 12 mai,

Bessans, combat de gypaètes barbus : un mort. Le 19 mars, un ornithologue du Parc a observé un combat aérien entre 3 gypaètes et 3 jours après le corps d’un gypaète,  mort de blessures, a été retrouvé à proximité. Il s’agit d’un oiseau non bagué, ce n’est donc pas un de ceux qui ont été réintroduits récemment mais les deux autres sont certainement le couple qui nichait à proximité mais qui,  perturbés,  ont abandonné l’œuf qu’ils couvaient  à quelques jours de l’éclosion prévue. Il n’y aura donc pas la naissance espérée.
Le gypaète barbu est un bel oiseau, c’est le plus grand vautour de la  faune européenne. Son envergure peut atteindre 3 mètres. Il est en grand danger de disparition en France. Il est dit barbu car il a de petites plumes à la base des   mandibules et d’autres qui partent des   joues et pendent de chaque côté du bec, en formant une curieuse barbiche noire.

Liaison ferroviaire Lyon-Turin : où en est le tunnel?  A la date du 20 mars, les travaux avancent comme prévu. Le lancement de la galerie de Saint-Martin-la-Porte a été fait le 21 juillet dernier. Les  travaux se poursuivent dans l’axe et au gabarit du futur tunnel. Pour l’instant, le tunnelier Federica est à l’arrêt dans une zone très délicate que les spécialistes s’appliquent à durcir avec de la résine. Mais l’excavation se poursuit, sans incidence  et  sur les coûts et délais prévus à l’origine. En juin 2016, 449 personnes travaillaient sur ce chantier, dont 40 % issus du recrutement local, et 17 % venus d’ailleurs en Rhône-Alpes.
En Italie, le percement de la galerie de la Maddalena de 7 100 mètres est terminé. Toutes les données géologiques nécessaires ont été recueillies.
Cette année auront lieu les opérations d’archéologie préventive sur le site de Villarclément, à la tête de tunnel côté français. En 2018, il sera procédé à la création d’une tranchée couverte sous l’autoroute A43 et la RD 1006 pour permettre l’installation d’un des chantiers d’attaque du tunnel. Les travaux du “puits d’Avrieux” devraient aussi commencer  l’an prochain.
Au plan administratif, les Parlements ont ratifié les accords franco-italiens du 24 février 2015  et du 8 mars 2016 autorisant le démarrage du chantier.  Mais il y  a les appels d’offre à lancer. Toutes les attaques du tunnel devraient être engagées en 2020.
Pour la plupart des observateurs, il apparait que  la question de l’opportunité de faire la  nouvelle ligne n’est plus d’actualité, tant le chantier est déjà avancé.

Aider les entreprises françaises à s’installer au Canada. La société Teneo Développement, implantée à Scionzier, a créé un service, nommé Radar,  destiné à accompagner les entreprises françaises désireuses de s’installer au Canada et  notamment  leur procurer l’assistance de professionnels et d’experts installés au Canada  (comptables, juristes, banquiers, investisseurs …). Le fondateur de cette société, l’Annécien Bertrand de Taisne, a une forte   expérience dans le développement stratégique et il a vécu au Canada.
A ce sujet, on peut signaler que l’association des Savoyards du Québec et du Canada a publié sur son site internet un grand nombre d’informations sur l’installation et la vie au Canada (http://savoyardsaucanada.com/).

Chambéry : 60 ans de jumelage avec Turin. De nombreuses manifestations ont été organisées à cette occasion du 11 au 14 mars.

La douane de Moëllesulaz n’est plus.  L’arche qui barrait la route d’accès à Genève a été démolie au début du mois de mars pour permettre le passage de la ligne du CEVA. Au-delà d’un aménagement de la voie de circulation, cette démolition est tout un symbole : on supprime une construction  qui séparait des populations et on la remplace par un train qui les relie.

– Saison du ski. Parmi les nombreux bons résultats des sportifs  Savoyards, un des plus remarquables est sans doute ceux de Tessa Worley, la skieuse du Grand-Bornand spécialiste du slalom géant. Elle est devenue championne du monde à Saint-Moritz et a remporté le globe de cristal de la coupe du monde. Elle a terminé la saison  en remportant  le championnat de France, le 27 mars à Lelex.
Alexis Peinturault avait bien commencé la saison mais la deuxième partie a été moins brillante. Marie Martinod, de la Plagne, et Kevin Rolland, de Bourg Saint Maurice, ont  remporté un globe de cristal en freestyle halfpipe (le halfpipe est un module en forme de demi-tube).

Qu’est-ce que le « freestyle »? A côté du ski traditionnel, alpin ou nordique, d’autres formules plus spectaculaires  continuent à se développer, il s’agit notamment du  » ski libre »  que l’on désigne par le terme  « freestyle », en  jargon anglo-saxon, ce qui est aussi le cas pour toutes les figures ou caractéristiques de cette discipline.  Ce ski peut se développer hors pistes  (backcountry) mais le plus souvent dans des zones aménagées (snowparks). Il s’agit, par exemple,  de faire des sauts  (kicks), à partir de différentes structures en neige ou en métal (modules) et d’accomplir en l’air des figures  (tricks)  avec des  grab (en attrapant  les skis  de différents manière)  avant de replaquer, c’est-à-dire retomber sur les skis en marche avant ou arrière (fakie ou switch).
Bien sûr, il faut des skis particuliers  à doubles spatules (twin-tips). Les sportifs sont appelés freestyler ou rider. Bien entendu, le freestyle ne s’adresse pas au skieur du dimanche car il exige une grande maîtrise  du ski, d’être un peu casse-cou  et d’avoir un bon entrainement préalable, à acquérir, par exemple,  sur des trampolines ou des rampes d’eau.

– Morzine : championnat d’Europe des Douanes de ski alpin et nordique du 21 au 23 mars. Ce championnat est organisé depuis 64 ans   tous les 5 ans par chacun des 5 pays alpins (France, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche). Tous les coureurs douaniers étaient invités, notamment : Marie Dorin Habert, Justine Braisaz, Alexis Pinturault, Victor Muffat Jeandet … La plupart de ces coureurs  ne sont pas de vrais douaniers, ils ont statut de contractuels mais certains y poursuivent effectivement leur carrière après l’arrêt du ski. Les coureurs à statut militaire étaient aussi invités, ce qui est de cas de Tessa Worley et de Martin Fourcade.  La Savoyarde, Justine Braisaz, s’est imposée  sur le 5 km. Maurice Manificat, Jean-Marc Gaillard et  Quentin Fillon-Maillet ont gagné la patrouille.

Seyssel : contrat de ruralité entre l’Etat et la Communauté de communes Usses et Rhône. Le 23 mars, ce contrat a été signé entre le Préfet de Haute-Savoie et le Président de la Communauté de communes, en présence des représentants du département et de la Région. Il s’agit d’un nouveau type de contrat, le premier en Haute-Savoie, destiné à aider les communes à améliorer la qualité de vie des habitants sous tous ses aspects : accès aux services et aux soins,  revitalisation des bourgs centre, attractivité du territoire,  transports,  transition écologique,  cohésion sociale. Pour ce contrat de 4 ans, l’état accorde une subvention totale de 2 millions d’euros. A noter que cette Communauté de communes comprend 23 communes de Haute-Savoie et 3 communes de l’Ain, dont Seyssel-Ain.

– Annemasse : Salon des Frontaliers. Comme chaque année, le Groupement Transfrontalier Européen organise, avec le concours du Dauphiné libéré, le salon des Frontaliers. Cette année ce sera les 6, 7 et 8 avril 2017, à la salle Martin Luther King,

Les Savoyards au Liban.  Pour le lancement de leur association, ils étaient une centaine à la soirée organisée le 24 mars à la Villa Sursock à Ashrafieh. Le diner savoyard a été préparé par Franck Page, chef Exécutif de l’hôtel Bristol de Beyrouth qui est originaire de St Genix sur Guiers et un des fondateurs des Savoyards au Liban.  Bien sûr, ils ont fait honneur à la cuisine savoyarde, sa charcuterie et ses fromages. L’association a une page facebook : https://www.facebook.com/SavoieLiban/?fref=ts .

Savoyards du bout du monde : Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient du lundi au vendredi  avec des savoyards expatriés. Ceux que l’on a déjà entendus sont   à : Dubaï, Québec, Argentine, Qatar, Miami, Le Caire, Allemagne, Angola, Bogota, Shanghai,  Queenstown en Nouvelle Zélande. Chypre, Jordanie, Ile Maurice, Londres, Turquie, Madagascar, Beyrouth, Suède, Philippines. Après la pause des vacances, l’émission a repris à mi-septembre et on a entendu des Savoyards résidant en Allemagne (Munich), Portugal , Roumanie, Caroline du Nord (USA), New York, Nouvelle Zélande, Chili,   Espagne, Nouvelle Calédonie,  Québec, Dubaï.
Durant la semaine de Noël, c’est Raoul Fenestraz en Argentine, Laurent Rigaud aux Emirats, Brigitte Voisin au Vietnam, Marine Teute aux USA, Damien Chanvillard en Nouvelle Calédonie, Vincent Lamanna en Thailande, Edwige Guffet à l’Ile Maurice, Franck Pache au Liban, Pierre Beauquis en Angola, qui ont décrit les fêtes de fin d’année dans leur pays de résidence.
Depuis  janvier, on a entendu des Savoyards en  Finlande,  au Vanuatu, en Russie, à New York, en Australie,  en Norvège.  La Réunion, Carine Bouille à l’Île Maurice, Pierre-Antoine Jullien  au Sultanat d’Oman,  Christophe Freschi en Afrique du Sud  (Port Elisabeth) et à Bahrein. Isabelle et Eric Cointepas (ils  ont fait un ½ tour du monde à vélo avec leurs trois jeunes enfants, le film qu’ils ont réalisé a été projeté à Chambéry le 26 mars à l’occasion du vél’osons, le Forum du voyage à vélo), Conrado Milanès à Washington.
Voir le site      www.francebleusavoie.radio.fr  et écouter l’émission en direct à 17h10 (GMT+1) ou écouter les  émissions enregistrées en podcasts sur le site https://www.francebleu.fr   (choisir Podcasts puis chercher « les savoyards du bout de monde » dans l’ordre alphabétique, avec  le premier mot     » les « .
Complément : L’association  des Amis du Vieux Chamonix, reconnue d’Utilité Publique, nous signale  que sa dernière  conférence, consacrée  à « La route du Val d’Arly », a été  présentée le  30 mars par Jean Luquet, Directeur des Archives et du patrimoine de la Savoie. Cette route fait partie de la route des Grandes Alpes, elle n’a été construite qu’à la fin du 19ème siècle (entre 1863 et 1890). Elle alimente souvent l’actualité à cause de fréquents éboulements dans les gorges dus à la nature des roches.

****************************

Prochaine publication : le 15 avril 2017

 

Publié dans Non classé
Un commentaire pour “Nouvelles du 1er avril 2017 (n° 54)
  1. Schuler dit :

    Bonjour. Un entrepreneur savoyard seul à la grande comore.
    Merci de ses nouvelles qui me rappelle d’où je viens et pourquoi je refuse d’accepter de manger n’importe quoi.
    Cordialement yannick merci à toute l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*