Nouvelles du 1er août 2016

 – Reportage TV sur la Savoie : France 5 a diffusé le 24 juillet à 20h40 un excellent reportage de 50 minutes sur la Haute-Savoie notamment sur le Mont-Blanc, le lac Léman, la vallée d’Abondance et Rumilly. Ce reportage sera accessible en replay pendant quelques jours.

 – Le tour de France cycliste en Savoie. Fait exceptionnel, le tour de France a passé 3 jours dans les départements savoyards du 21 au 23 juillet, pour une journée de contre-la-montre et deux de haute montagne. Au plan sportif, ces trois journées ont été parfaites et il en a été de même au plan touristique, malgré quelques pluies d’orage. A longueur de journée, la télévision a montré des paysages splendides. Pour meubler, les reporters se sont attardés sur des sites historiques et ont donné quelques explications sur les lieux filmés, par exemple, sur le château de Menthon-St Bernard, la chartreuse de Mélan ou celle du Reposoir. On a même entendu un reporter rappeler l’histoire de la rebloche et du reblochon, le même a aussi donné des précisions sur des particularités linguistiques locales, comme la prononciation des noms savoyards se terminant par x et z.

Parmi les nombreuses attractions, animations ou spectacles organisés à cette occasion, on a pu remarquer la piste de ski aménagée aux Saisies avec de la neige qui avait été conservée depuis l’hiver dernier à cette intention (en recouvrant le tas de neige par des copeaux de bois).

Afin de promouvoir la montagne, France-Montagne (l’association des stations) avait constitué une équipe de 32 moniteurs de ski, renforcée par quelques grands sportifs, qui ont fait une partie de l’étape du 22 juillet (du col des Saisies à Saint-Gervais). Un groupe de moniteurs se sont aussi retrouvés à Paris, notamment pour entourer sur le podium le vainqueur du grand prix de la montagne.

 – Chambéry : travaux de restauration des berges de la Leysse. Des travaux sont encours actuellement entre Chambéry et la Motte-Servolex. Ils ont pour objet de restaurer des digues qui ont été construites il y plus de 100 ans.

– Un chanteur Savoyard en Chine. Depuis toujours, Christophe Hisquin était fasciné par la Chine. Dès le collège, il commence l’étude du mandarin. Puis, après ses études, il part pour Shanghai. Européen et parlant la langue du pays, il parvient en 10 ans à se faire un nom à la télévision et dans l’audio visuel sous le nom de Dantès Dai Liang, ce qui signifie « celui qui porte la lumière ».   Aujourd’hui, âgé de 38 ans, il est à la fois auteur, compositeur, interprète, écrivain et également présentateur d’événements en français, anglais et chinois.

Il est actuellement en Maurienne où il revient souvent. Il donnera un concert le 30 juillet à Saint-Colomban-des-Villards, le village de ses origines. Le 8 juillet, il a participé à la soirée sur le “marché touristique chinois » organisée à Valloire où il a présenté une nouvelle chanson « J’aime la Maurienne” et un clip pour faire la promotion de la région auprès des Chinois en leur faisant découvrir des beaux paysages qu’ils n’ont pas chez eux.

Brides-les-Bains. L’établissement thermal va être complètement rénové et agrandi. En contrepartie, l’établissement de Salins-les-Bains sera fermé. Les travaux commenceront en novembre 2016 et seront achevés en mars 2018. Le coût des travaux est estimé à 14 millions d’euros. En août, il retournera en Chine pour présenter ce clip aux télévisions.

– Animations diverses dans les stations. Profitant de l’été et de la période touristique, toutes les villes, villages ou stations organisent des manifestations de toutes sortes : concerts, chansons, expositions, conférences, visites du patrimoine, jeux, évènements sportifs…… Un certain nombre sont l’occasion de faire connaître aux visiteurs l’activité économique de la région et principalement l’agriculture de montagne. On voit, en beaucoup d’endroits, des fêtes du fromage ou des alpages permettant de présenter les fromages de la région, le travail agricole, les animaux, la vie en montagne …, et aussi les vins de Savoie. C’est ainsi qu’à Lanslebourg, il y a eu la « fête de la terre » au Mont Cenis les 23 et 24 juillet organisée par le syndicat des Jeunes Agriculteurs de Savoie. Les 16 et 17 juillet, c’était la fête de l’emmental à Saint-Offenge. Les 20 et 21 août, ce sera la fête des alpages à Châtel où plus de10000 personnes sont attendues à l’alpage de Plaine Dranse à 1600 mètres d’altitude (accessible uniquement par télésièges   et   navettes d’autobus). Par ailleurs, ce sera la fête des costumes à Hauteluce le 31 juillet.

Où en est l’agriculture un an après les manifestations de l’été 2015? L’été dernier une grande crise a secoué le monde agricole français, particulièrement celui de l’élevage et des producteurs de porcs On se souvient que les producteurs de lait demandaient à pouvoir vendre leur lait au moins au prix de revient, c’est-à-dire 30 centimes le litre. Le gouvernement avait essayé de calmer les agriculteurs, notamment par des aides financières comme des délais de paiement des impôts ou des cotisations sociales. Aujourd’hui, les journaux et la télévision nous apprennent que la situation s’est plutôt dégradée puisque le prix du lait se situe autour de 27 centimes le litre (cf journal TF1 du 26 juillet).
Qu’en est-il dans les départements savoyards? Le journal l’ECO des pays de Savoie (cf Hors série Chiffres 2016) a publié les prix moyens de vente pour l’année 2015 : 70 centimes pour le lait destiné à faire du beaufort, 55 pour le reblochon, 45 pour l’abondance et la tome des Bauges, 43 pour la zone IGP (emmental, tomme de Savoie…). Si ces prix permettent de rémunérer les agriculteurs à peu près convenablement, cela vient de la politique des labels puisque la quasi-totalité du lait savoyard est destiné à fabriquer des fromages labellisés et de l’existence des coopératives. Mais la différence de prix avec le prix national n’est pas du bénéfice puisque le coût de production est plus élevé en Savoie que dans les plaines de Normandie ou du sud-ouest, du fait notamment de la configuration géographique et de la qualité du lait produit.

– Difficultés de gestion des stations de ski par les petites communes. On constate que des communes, à l’assise fiscale faible, engagent de fortes sommes pour la gestion d’une station de ski et, par conséquence, elles ont de grandes difficultés à supporter un important déficit d’exploitation ou des dépenses exceptionnelles. C’est le cas, par exemple, de la commune de Manigod qui a été condamnée, en mars dernier, par le tribunal administratif de Grenoble à payer 3 millions d’euros à l’ancien exploitant par suite d’irrégularités lors de la résiliation de son contrat de concession et la souscription d’un contrat avec un autre concessionnaire. Comment la commune de Manigod pourra-t-elle payer cette somme, plus les frais de contentieux, sachant qu’elle représente le double des impôts locaux perçus par la commune en une année? En début d’année, le conseil municipal avait voté une provision annuelle de 63 000 €. Mais, à ce rythme, il faudra des dizaines d’années pour éteindre la dette, ce qui hypothéquera d’autant les autres activités de la commune. C’est pourquoi, la Cour a proposé à la commune d’augmenter très fortement les impôts locaux.

De même certaines communes « oublient » d’imputer des dépenses à la section « remontées mécaniques ». La Cour des comptes, dans son rapport de l’an dernier, avait relevé que les communes de l’Ain masquaient le déficit des remontées mécaniques en leur affectant, à tort, les montants reçus au titre des fonds frontaliers versés par le Canton de Genève.

– Comment lutter contre la disparition des commerces dans les villages? Une solution est l’installation de distributeurs automatiques ouverts 24h/24. C’est ce qu’a fait le boulanger de Randens (près de Aiguebelle) d’abord à Saint-Pierre-d’Albigny, puis Randens, Aiton, Bourgneuf, Fréterive, Coise et Alpespace. Ces distributeurs sont alimentés en pain frais tous les jours, du pain spécial convenant à tous et se conservant plusieurs jours.  A Bessans, il existe un distributeur de produits de parapharmacie, tels que : lait pour bébé, couches, produit pour lentilles, pastilles pour la gorge, pansements, crème solaire, pack de froid…

– Liaison Lyon-Turin. Le 21 juillet, M.Valls, premier ministre, a inauguré à Saint-Martin-la-Porte, le tunnelier qui commencera cet été à excaver la première partie de la galerie de 9 km de long.

Football : descente aux enfers pour l’ETG. L’équipe qui s’était maintenue plusieurs années en 1ère division, était descendue en 2ème division il y a un an, puis est tombée cette année en National et a ensuite été rétrogradée au début juillet administrativement en CFA pour ressources financières insuffisantes. Les observateurs craignent que le dépôt de bilan du club soit inéluctable, ce qui conduira très probablement à la disparition du club et aussi du site de formation construit à Publier.

Pourquoi en est-on arrivé là? Sans doute par manque d’une population suffisante de spectateurs, des mésententes entre partenaires et sponsors, un budget insuffisant…. Bien que s’appelant « Evian-Thonon-Gaillard » l’équipe jouait à Annecy. En CFA, elle devrait continuer à jouer à Annecy où existe une autre équipe jouant aussi en CFA. La situation devra être éclaircie avant le début du championnat. Le tribunal de commerce de Thonon a examiné l’affaire à huis clos le 29 juillet, sa décision est annoncée pour le 2 août.

 Entremont (Haute-Savoie). Un groupe de 15 jeunes bénévoles des  « chantiers histoire et architecture médiévale » ont passé trois semaines pour aider à reconstruire le mur de soutènement de la chapelle. Ils ont aussi participé aux fêtes organisées les 22 et 23 juillet pour les 900 ans de l’abbaye. Cette opération a permis à la Commune de 645 habitants d’économiser 10000 euros.

 

Nouvelles des associations de savoyards

Savoyards du bout du monde : Depuis début  janvier, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient du lundi au vendredi  avec des savoyards expatriés. Ceux que l’on a déjà entendus sont   à : Dubaï, Québec, Argentine, Qatar, Miami, Le Caire, Allemagne, Angola, Bogota, Shanghai,  Queenstown en Nouvelle Zélande. Chypre, Jordanie), Ile Maurice, Londres, Turquie, Madagascar), Beyrouth, Stockholm en Suède, puis récemment Frédéric Regataz aux Philippines. Voir le site      www.francebleusavoie.radio.fr  et écouter l’émission en direct à 17h10 (GMT+1) ou écouter les  émissions enregistrées en podcasts sur le site https://www.francebleu.fr   (choisir Podcasts puis chercher « les savoyards du bout de monde » dans l’ordre alphabétique, avec  le premier mot   » les » ).

– Rassemblement annuel des Savoyards du monde. Ce sera, cette année près du lac d’Aiguebelette, les 5, 6 et 7 août. Toutes indications sont données dans ce site à la page Adhérents.

****************

Prochain publication : le 15 août   2016

  

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*