Nouvelles du 15 juillet 2019 (n° 109)

Que se passe-t-il au pays ?

– Tour de France cycliste du 6 au 28 juillet. Les coureurs arriveront en Savoie le 25 juillet lors de l’étape Embrun-Valloire, puis le 26 ce sera l’étape Saint-Jean de Maurienne-Tignes et le 27 Albertville-Thorens. Ils rejoindront ensuite, en avion, leur point départ de la dernière étape Rambouillet-Paris.
Le 15 juillet, une centaine de jeunes skieurs des Menuires et de Val Thorens feront les 20 derniers kilomètres de l’étape Albertville- Thorens.

Où se baigner en Savoie ? Avec la chaleur de l’été, les vacanciers se précipitent tous vers les lacs les plus connus, comme Annecy ou le Bourget. C’est pourquoi le journal La Savoie a publié un article pour indiquer qu’il y a d’autres solutions, notamment le lac de Grésy sur Isère. C’est un lac parfaitement aménagé, créé artificiellement dans les années 1970 en utilisant une ancienne carrière. Il fait 8 hectares.

– La canicule de juin est finie. Certes, elle s’est maintenue encore les premiers jours de juillet tout en perdant de son intensité. Mais la situation n’a pas été satisfaisante pour autant car une situation orageuse a pris la relève et a causé beaucoup de dégâts pendant plusieurs jours. En certains endroits, les orages étaient accompagnés de grêle qui ont fait des dégâts qui s’ajoutent à ceux provenant du manque d’eau dont souffrent surtout les agriculteurs.
Mme Berthet, sénatrice de Savoie, a demandé au Gouvernement que les vignes savoyardes les plus touchées par la grêle soient classées en état de catastrophe naturelle.

– L’aménagement touristique des Gorges du Fier a 150 ans. C’est en 1868 que Marius Vallin, un architecte annécien, aménage les gorges en les équipant de passerelles fixées dans les roches au-dessus de la rivière. Aujourd’hui, c’est un site touristique majeur de la région annécienne.

– Accidents en montagne. Avec l’arrivée des beaux jours les sorties en montagne sont de plus en plus nombreuses et… les accidents aussi. Entre le 22 mars et le 3 juillet, on a compté 30 morts par accidents dans les départements alpins. Il s’agit de chutes qui concernent des vols par parapentes ou wingsuits ou des alpinistes mais aussi de simples marcheurs qui ont glissé.
Il arrive souvent que des marcheurs sous-estiment leurs forces et ne s’équipent pas de façon adéquate. C’est ainsi que le 10 juillet une randonneuse belge, d’une quarantaine d’années, est montée à la Dent du Chat équipée de chaussures légères d’été, sans doute des espadrilles. Au début de la descente son pied a vrillé sur un caillou ce qui a provoqué une entorse. L’hélicoptère de la sécurité civile a dû la prendre en charge et l’a transportée à l’hôpital de Chambéry.

– Festivités de l’été. La saison d’été et l’arrivée de nombreux touristes sont l’occasion pour les villes et villages d’organiser des manifestations de toutes natures, qu’il s’agisse de foires, d’expositions de produits locaux ou autres, de théâtre, de concerts ou de sport…
Parmi les plus importants festivals, on peut citer le Festival des cultures du monde à Chambéry (le 13 juillet), le Festival du Château de Chambéry (concerts du 2 au 18 juillet), le Festival de Monjoux à Thonon (du 11 au 13 juillet), Musilac à Aix les Bains (du 12 au 14 juillet ), au Bonheur des Mômes au Grand-Bornand (du 25 au 30 août) …
Dans un autre genre, les Harley Days ont attiré à Morzine plus de 1000 motos et au moins 20.000 passionnés du 11 au 14 juillet. Et la coupe du monde de VTT a attiré 30 000 personnes aux Gets du 12 au 14 juillet, mais sans doute s’agissait-il souvent des mêmes personnes puisque les deux stations sont voisines.

– Coupure de la liaison ferroviaire avec l’Italie. Le 2 juillet, une importante coulée de boue, consécutive aux orages, a atteint la ligne de chemin de fer, ainsi que l’autoroute A43, entre les gares de Saint-Jean de Maurienne et Modane. La SNCF a dû interrompre la circulation des trains Paris/Lyon/Turin/Milan tant que la boue ne sera pas dégagée et que la sécurité ne sera pas garantie, probablement jusque vers la fin du mois de juillet ou même début août.
Tout en respectant les conditions de sécurité, de nombreuses voix, dont celles de plusieurs députés, se sont élevées contre la durée nécessaire pour rétablir la circulation et surtout sans proposition de solutions autres que celles de transiter par l’Allemagne ou la Suisse, ce qui est beaucoup plus long et plus couteux. Mais, ce qui a été le plus critiqué est l’insuffisance de communication de la part de la SNCF.
Concernant la circulation locale des TER, des cars ont été mis en service, étant précisé qu’il n’a fallu que 15 minutes pour que des engins dégagent l’autoroute.

Lac Léman : interdiction des jet-ski et scooters nautiques. L’interdiction, sur la totalité du lac, est entrée en vigueur le 1er juin en accord avec les autorités suisses. Les services de l’État ont prévenu que des contrôles seront régulièrement effectués par la brigade nautique de la gendarmerie d’Évian.

Le chef Marc Veyrat est très fâché avec le Guide Michelin. Manifestement, il n’est pas content d’avoir perdu une étoile en janvier dernier en passant de 3 à 2 étoiles pour son restaurant de Manigod. Il s’est rendu au siège du guide à Boulogne-Billancourt pour obtenir des explications mais sans grand succès. Il estime que sa cuisine a été mal jugée par des personnes incompétentes. Il décide alors de ne plus figurer dans le guide. Mais le directeur du guide refuse cette demande car le guide donne l’avis d’inspecteurs agissant en toute liberté et anonymement. Ils paient le prix des repas pris et ne négocient pas avec les établissements visités. Il ajoute que les chefs ne peuvent pas retirer leurs étoiles du guide ni les rendre car elles ne leur appartiennent pas. Le Guide continuera à recommander le restaurant.

– Savoie Technolac : l’institut national de l’énergie solaire est devenu un acteur majeur dans le monde depuis sa création en 2005 tant pour la recherche que pour alimenter l’économie locale et régionale. L’institut occupe 22 000 m² sur le site avec ses bureaux, ses laboratoires de recherc et ses démonstrateurs. Près de 500 personnes y travaillent dont 450 chercheurs et techniciens. Il travaille avec 200 partenaires industriels dont la moitié en Rhône-Alpes, et une partie très importante en Isère, en Savoie et aussi en Haute-Savoie.

– Aime-LaPlagne : un loup tue 9 brebis et en blesse 3 autres. Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, un loup s’est introduit dans un parc dont la clôture était pourtant électrifiée. Il s’agissait de 57 brebis laitières gardées à proximité de la ferme, le reste du troupeau étant en alpage avec les deux chiens de protection de l’exploitation qui a été créée par un jeune couple en 2017. Cet exemple montre bien qu’un loup ne tue pas uniquement pour manger et que ce loup n’était pas un débutant vu l’importance des dégâts. Ce loup, ou un loup, avait été vu à proximité début juin.

– Saint-Pierre en Faucigny : WIFI gratuit sur toute la commune. Depuis l’origine, les élus de la commune ont tout fait pour faciliter l’accès à l’informatique de la population notamment en équipant, dès l’an 2000, les écoles en postes informatiques. Cette année, la commune a obtenu une subvention de l’Union européenne de 15 000 euros pour installer quatre bornes Wifi en accès libre dans des points stratégiques (notamment mairie et médiathèque). Des ateliers seront organisés pour mettre à niveau les connaissances des futurs utilisateurs de ces bornes qui seront opérationnelles dès cet automne. C’est la mairie qui paiera les abonnements. La commune compte 7000 habitants. Elle devrait être raccordée à la fibre en 2020.

Haute-Savoie : logements des jeunes enseignants. Les loyers dans le département sont élevés, les plus élevés du rectorat de Grenoble, si bien que les jeunes enseignants ont souvent du mal à se loger correctement et même certains sont amenés à refuser une nomination. C’est pourquoi le CROUS et des bailleurs sociaux et des agents immobiliers se sont réunis le 9 juillet et ont créé le dispositif « campus logement » pour résoudre le problème.

Nouvelles des associations de Savoyards. La préparation du Rassemblement de Vétraz-Monthoux des 2, 3 et 4 août se poursuit pour que tout soit au point. Déjà de nombreuses inscriptions sont  parvenues., dont celles de plusieurs lauréats des Trophées des Savoyards du monde. On peut signale que la création de ces Trophées a été reprise par toute la presse régionale mais aussi par la presse des Français de l’Etranger.

Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie.
Lors des dernières semaines, elle a interrogé : Sébastien Riss à Orlando (Floride), Carla Amendola mexicaine à Chambéry, Birgit Trasser allemande à Chambéry, Gladys Quinteau au Costa Rica, Sandra Moletto de Grésy sur Aix à Lévis au Québec, Esther Hagenbeek hollandaise à Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier,
On peut écouter cette émission sur ordinateur en podcast en suivant le lien (à recopier) : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/les-savoyards-du-bout-du-monde-fb-pays-de-savoie
NB : l’émission est interrompue pendant les vacances.
‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
Prochaine publication : le 1er août 2019

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*