Nouvelles du 15 janvier 2018 (n° 73)

– Saison de ski : Tempête Eleanor. Après avoir frappé le Nord et l’Est de la France, la tempête  s’est déplacée dans le sud en passant sur le Jura puis les Alpes. Les départements savoyards ont été  très touchés et particulièrement les stations de ski qui ont connu les 3 et 4 janvier beaucoup de pluie en basse et moyenne altitude et beaucoup de neige en haute altitude et, surtout le 3, des rafales très violentes de vent  ont obligé à arrêter les remontées mécaniques. Il en est résulté de nombreuses  routes coupées, des coulées de neige ou avalanches, des chutes d’arbres et, bien sûr, avec la pluie et des températures positives, la couche de neige a beaucoup fondu, surtout au dessous de 1500 mètres d’altitude.
Avec des chutes de pluie exceptionnelles, le débit des ruisseaux et rivières a beaucoup augmenté et en débordant a causé  d’importants dégâts. Outre les  dégâts matériels, on note des pertes humaines : un skieur tué  sur une piste de  Morillon par la chute d’un arbre, un pompier est mort emporté par l’eau de la rivière Breda  ( près de la Rochette) lors d’une opération de secours,  une personne de Bonneval sur Arc a été emportée par une coulée de neige en se rendant à son  chalet….
Avec l’arrêt de la pluie et l’apparition du soleil, pendant 3 ou 4 jours  les choses ont pu retrouver progressivement une situation normale et les vacanciers  ont pu  reprendre le ski et les professionnels  retrouver leur optimisme.
Mais c’était sans compter un mauvais coup du « retour d’est », c’est-à-dire une dépression venant des plaines d’Italie et en s’écrasant sur les montagnes alpines ont provoqué d’énormes chutes de neige en Haute Tarentaise et en  Haute Maurienne mais aussi plus au sud jusqu’aux Alpes maritimes. Pratiquement, pendant trois jours (les 8, 9 et 10 janvier), il est tombé entre 1,5 et 3 mètres de neige que les services du déneigement ne pouvaient pas enlever rapidement et surtout des avalanches ou risque d’avalanches  qui ont provoqué la fermeture des routes à la circulation automobile. Partout, les stations ont tourné au ralenti faute de pouvoir assurer rapidement la sécurité du domaine skiable. Des villages ou hameaux ont été isolés pendant plusieurs jours. C’était le cas de Bessans et de Bonneval sur Arc. De plus, entre ces deux villages, une grosse coulée de neige a  recouvert la route  d’une couche de 8 à 10 mètres d’épaisseur. Finalement, les engins ont pu faire une tranchée et la circulation a pu reprendre partiellement au cours de la journée du 11 janvier. Une telle situation ne s’était pas vue depuis plus de 30 ans.
Malgré les conditions atmosphériques, la station de Bessans a quand même pu préparer  les pistes  pour le marathon international de ski de fond qui s’est tenu les 13 et 14 janvier et qui a connu un très grand succès avec 1500 participants. La neige était parfaite et la couche dépassait un mètre.

– La Société Rossignol s’agrandit. Depuis quelques temps, elle est  en discussion pour  prendre le contrôle de la société norvégienne Dale of Norway, spécialisée dans les vêtements d’hiver, notamment des pulls en laine de grande qualité, et qui emploie 62 personnes. Actuellement Rossignol, dont le siège est  à Saint-Jean-de-Moirans (Isère), réalise  les ¾ de son chiffre d’affaires à l’international. La société   emploie  1 315 salariés, dont 702 en France. Son capital est détenu à 80 % par le groupe suédois Altor Equity Partner.

– Population de la région au 1er janvier 2018. L’INSEE a publié le 27  décembre les chiffres officiels du nombre d’habitants,  établis a partir du recensement de 2015. En voici quelques extraits concernant la population totale.
France : 66.190.280,  Région Auvergne-Rhône-Alpes : 7.877.700
Haute-Savoie : 816.748,  Annecy  129.589,  Thonon-les-Bains 36.110,  Annemasse 35.678,
Savoie : 441.669 habitants,  Chambéry 61.435,  Aix-les-Bains 30.419, Albertville 19.714,  Entremont le vieux 660,  Bessans 347.
Le département de Haute-Savoie s’accroit de façon importante de 12500 habitats par an en moyenne. Ce qui fait un taux de croissance moyenne de 1,5% par an. C’est le taux de croissance  le plus élevé de France métropolitaine. Une grande partie de cet accroissement provient de l’arrivée de nouveaux habitants dont beaucoup sont de  jeunes  actifs attirés par les emplois et  les salaires suisses. Mais, cette situation a ses revers car tous les habitants n’ont pas le profil pour occuper les emplois vacants, c’est ainsi que le département compte  35 000  chômeurs et 65 000  pauvres.

– Chambéry : Louis Laugier, le nouveau préfet a pris son poste le 1er janvier. Il connaît bien la région pour avoir été officier au 13e Bataillon de chasseurs alpins (de 1990 à 1995) et, à ce titre, il a participé à la préparation et au déroulement des Jeux olympiques de 1992. Il aura de nombreux dossiers à traiter, comme le tourisme d’hiver et l’importance des chassé-croisé, les migrants, les problèmes du loup….

La Clusaz : capitale du numérique. Les 5, 6 et 7 février se tiendra une nouvelle édition des  Sommets du digital. 360 professionnels sont attendus. Une des caractéristiques de ce salon est qu’il comporte beaucoup d’échanges entre professionnels mais aussi  des moments de détente en utilisant les possibilités de la station. Evidemment, l’intelligence artificielle sera au programme. Cette édition  se fera sous le parrainage et la présence de Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État auprès du Premier ministre, en charge du numérique.

– Chamonix : Dix chevreuils attaqués et tués par des chiens en moins d’un mois dans le secteur d’Argentière. Manifestement, ces chiens n’attaquent pas pour manger mais peut être pour jouer…

– Chablais : chasse aux résidents suisses non déclarés.  Depuis quelques temps, des habitants,  sous le couvert de l’anonymat, recherchent et dénoncent des Suisses qui résident en France mais qui ne se sont pas déclarés aux autorités, ce sont donc des fraudeurs. La conséquence est que les communes ne reçoivent pas la part des fonds frontaliers versés par le Canton de Genève (environ 1000 euros par an et par frontalier).

– Megève : un nouvel hôtel de luxe. En partenariat avec la firme canadienne Four Seasons, la famille Rothschild a ouvert en décembre, un nouvel hôtel 5 étoiles. Les  Rothschild se sont installés à Megève en 1920 et  y  ont attiré la jet-set internationale.

– Gestion des stations de ski. Les communes, surtout les petites, n’ont pas les moyens techniques, ni les compétences, ni le cadre juridique leur permettant de gérer d’importants installations. C’est pourquoi, elles en confient la gestion à des professionnels dans le cadre d’un contrat de concession qui fixe  les conditions et le rôle de chacun.
C’est ainsi que la commune de Saint-Sorlin d’Arves  vient de signer un contrat de délégation de service public, pour 40 ans ( un record) avec la Société d’aménagement de Saint-Sorlin, filiale du groupe Maulin.ski. Il est prévu notamment de faire des investissements pour un montant d’au moins  76 millions d’euros. La station fait partie du domaine interconnecté des Sybelles, qui compte 310 km de pistes.

– La Savoie à la télévision. Le 13 janvier, dans le cadre de la série Echappées Belles, France 5 a projeté un reportage sur les rives du Léman en Suisse et en Haute-Savoie.

– Nouvelles des associations

* Une association de Savoyards  a été créée en Colombie (Amérique du Sud).

* Publication du Trait d’Union n°43 de décembre 2017. Ce document fait le point des activités de la fédération Savoyards du monde et donne des comptes rendus d’activités des associations  (voir  ce document à la page Adhérents du présent site)

– Les  Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde). Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi,  avec des savoyards expatriés. Depuis  septembre dernier, elle interroge aussi  des étrangers venus s’installer en Savoie. Depuis le 1er septembre, la journaliste a interrogé : Jean-Jacques Bernat à New York, Sébastien Turay à la Réunion, Camille Maiolo à Amsterdam. Ricky James à Annecy (originaire du Cameroun), Thibaud Riquier à Brisbane en Australie, Anick-Marie Bouchard  (une Québécoise  à  Chambéry), Méas Pech (une cambodgienne à Talloires), Françoise Payen à Madagascar, Nadège Masnada au Panama, Fabrice Dignati à Los Angeles, Roel Aretz (originaire des Pays-Bas). Paula Garokalna étudiante à l’université de Savoie (de Lettonie), Marie Schlatter en Amérique du Sud, Delphine Haecker au Mexique, Emilie Rost originaire de l’Ontario au Canada, Jean-Pierre Lamic à Cuba, Elke Coisnon, originaire d’Allemagne à Trésserves.
On peut écouter cette émission sur  ordinateur chaque jour du lundi au vendredi à 17 h10 en suivant le lien « www.francebleusavoie.radio.fr » .   On peut y accéder  en différé en allant sur le site de Francebleu  en choisissant   » podcast », puis Pays de Savoie et ensuite  en cherchant l’émission  dans la liste (en RSS).

————————–
Prochaine publication : le 1er février 2018

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*