Nouvelles du 15 février 2018 (n° 75)

– Saison de ski. Après un mois de janvier doux, pluvieux et tempétueux, le mois de février s’est présenté sous de meilleurs auspices dans les Alpes avec de la neige et du soleil mais aussi du froid surtout en haute altitude. En outre, malgré un trafic dense, il n’y  pas eu de gros problèmes pour l’accès aux stations le 10 février, premier jour des congés scolaires de février.
Les Pays de Savoie comptent 112 stations et 1,1 million de lits touristiques. Les professionnels s’attendent à une moyenne de 83% de taux d’occupation, avec un pic à 90% la troisième semaine de congés scolaires, du fait de l’arrivée des skieurs de la région parisienne et du cumul de deux zones.

– Jeux olympiques d’hiver à  PyeongChang en Corée du 9  au 25 février 2018. A la date du 14 février, la France a obtenu 5 médailles dont  celles des Savoyards Alexis Pinturault et  Victor Muffat-Jeandet  (argent et bronze au combiné alpin).

– Tournoi des 6 nations de rugby sur neige, du 12 au 17 février. Il s’agit d’un jeu inspiré du rugby, qui est destiné à  faire la promotion des stations et  où s’affrontent deux équipes de 7 joueurs. Ces équipes sont composées de 10 joueurs  (5 anciens rugbymen et  5 personnalités du ski). Chaque équipe défend les couleurs d’une des stations organisatrices  (Val Thorens, Les Menuires, Valmorel,  La Clusaz, Châtel,  Megève).  Les rencontres sont organisées chaque soir dans une station différente et la finale se fera  à Megève.
Cette  année,  des rugbymen japonais y participeront aux côtés de français et de britanniques  et  le jeudi,  à Valmorel, des équipes féminines, constituées de joueuses du LOU, du Stade Français et du Racing 92,  s’affronteront en  ouverture de la soirée.

– Pollution de la vallée de l’Arve. Le 10 février, le collectif « Coll’air »  a déposé, à la gendarmerie de Passy, une plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui » afin de protester contre la pollution de l’air à laquelle la vallée est régulièrement confrontée. Des plaintes similaires devraient être déposées dans d’autres gendarmeries de la vallée.

– Chamonix : A qui appartient le trésor des Bossons ? Il s’agit de pierres taillées, des saphirs et des émeraudes, découvertes en août 2013 par un randonneur qui voulait voir  le site du crash d’un avion d’Air India, survenu  en 1966. Il a remis le tout à la gendarmerie  de Bourg-Saint-Maurice. Depuis cette date, aucun propriétaire ne s’est manifesté  et le trésor est toujours sous scellés.  L’article 716 du code civil prévoit que tout « inventeur » d’un bien a droit à la moitié de la valeur du bien,  dans la mesure où il peut démontrer qu’il l’a trouvé par pur hasard,  et l’autre moitié va au propriétaire du terrain.

Marigny-Saint Marcel, le 8 février. Le syndicat départemental de Haute-Savoie des Jeunes Agriculteurs a tenu son assemblée générale annuelle. Parmi les sujets débattus, ils ont insisté sur la diminution de la superficie des terres agricoles, le problème du loup et les dégâts causés par  les gens du voyage.

– Sculptures sur neige et glace. C’est une activité que se développe dans les stations en France et à l’étranger. Par exemple, Valloire  organise  un tel concours, cette année c’était du  23 au  26 janvier. A cet exercice, le savoyard André Marastoni s’est distingué,  il faisait partie de l’équipe de France qui a obtenu la première place au 46ème concours international de sculptures sur neige du carnaval de Québec.

– Comment choisir sa station de ski? La meilleure formule  est évidemment de s’adresser  à l’office de tourisme des deux départements (Savoie Mont Blanc) qui fournit toutes les informations utiles. Mais un jeune du Bourget du lac a mis en service au début janvier un site internet pour recueillir l’avis des clients   (https://ski-guru.com/). Il travaille en relation avec des stations qui ont accepté son partenariat : elles lui fournissent les avis qu’elles reçoivent  et lui donnent l’adresse internet de clients  qu’il peut solliciter. Il élimine les avis farfelus et ne retient  que ceux émanant  de clients ayant effectivement séjourné dans la station. Six stations ont déjà accepté la publication des avis de leurs clients. Ce sont bien sûr des stations parfaitement équipées susceptibles de satisfaire  les clients les plus exigeants (Val d’Isère, Tignes, La Plagne, Les Arcs, Les Menuires, Les Deux Alpes).

– Guide Michelin  2018 : Veyrat récompensé : il obtient la troisième étoile  pour son restaurant de Manigod. Pour l’Auberge du Père Bise à Talloires, c’est la deuxième étoile. A Evian, Les Fresques, le restaurant  de l’hôtel Royal, reçoit sa première étoile.
L’auberge du Père Bise a été victime le 6 février d’un important cambriolage de sa cave, y compris la partie contenant les grands crus dont la porte était blindée,

– Chamonix : suppression de la station-météo. Météo-France a annoncé sa volonté de supprimer la station- météo et aussi celle de Bourg-Saint-Maurice. La raison serait qu’avec les satellites et internet, il est possible  de diminuer le nombre de stations et qu’il en résulte des  économies. Les maires concernés sont intervenus auprès de M.Hulot  qui a la tutelle de Météo-France.

– Désenclavement du Chablais : Le Conseil d’orientation des infrastructures (COI) a confirmé que le projet d’autoroute Machilly-Thonon est d’intérêt local et donc qu’il n’est pas prioritaire pour l’Etat. C’est pourquoi, le département a prévu d’assurer le financement par un péage.

Lucinges : devenir de la bibliothèque de Michel Butor. Suite à son décès en 2016, la Communauté d’agglomération d’Annemasse a acheté, aux quatre filles de l’auteur, la maison et les livres pour en faire un centre culturel. Il reste une multitude d’objets, des œuvres d’art, des cartes personnalisées, des cadeaux confectionnés par l’écrivain … La famille  a fait don à la ville d’une centaine d’articles  mais il en reste encore beaucoup qui  sont  à vendre. Pour pouvoir acheter ce qui reste et le mettre à la disposition du public,  Annemasse Agglo a lancé une plateforme de financement participatif sur internet qui permettra d’acheter tout ou partie de ce dernier lot.

– Saint-Gervais : réhabilitation de l’ancien refuge du Goûter. M.Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, vient de donner son accord sur le principe.  La commune peut  donc présenter un projet en  concertation avec la fédération française des clubs alpins de montagne et sous l’égide du préfet.
Mais ces refuges contribuent a attirer toujours plus de personnes voulant accéder au Mont Blanc et donc toujours plus d’accidents et de morts, 16 lors de la saison dernière, dont la plupart étaient sans guide. C’est pourquoi le préfet cherche des solutions avec les professionnels pour savoir s’il faut continuer à équiper le site  de davantage protections ce qui amènerait encore plus de personnes ou trouver des solutions pour interdire l’accès aux personnes insuffisamment équipées  où n’ayant pas les aptitudes physiques.

– Tempête Eleanor : Suite aux dégâts causés par cette tempête dans la période du 3 au 5 janvier, 10 communes de Haute-Savoie ont été déclarées victimes d’une catastrophe naturelle : Cluses, Cordon, les Clefs, Mieussy, Passy, Sallanches, Samoëns, Servoz, Taninges et Verchaix.

–  Genève : Le canton a décidé que les enfants de parents genevois habitant en France ne pourront plus être scolarisés  dans le canton à partir de la rentrée prochaine. Ceci pour des raisons d’économies et comme c’est prévu par l’accord franco-suisse. Mais, il pourra y avoir  des exceptions, par exemple s’il y de la place dans les écoles ou pour ne pas séparer des frères et sœurs ou lorsque les parents paient l’impôt sur le revenu en Suisse.
Globalement, ce seront 1800 enfants qui devront être accueillis en France. Pour la seule commune de Saint-Julien, cela fait une centaine d’écoliers à accueillir.

– La ministre des armées en Savoie, le 2 février, dans le cadre de la préparation de la prochaine loi de programmation militaire, Mme Parly a rendu visite au 13ème BCA. Elle  a conclu sa visite en saluant le  savoir-faire et l’esprit d’initiative des chasseurs alpins.

– Bonneval  : l’eau de la source du Cornet de Roselend,   dont les vertus bienfaisantes sont reconnues,  va être mise en bouteilles et commercialisée dans les pharmacies,  magasins bio et bien être avant la fin de l’année. L’eau sera acheminée par canalisations à un centre d’exploitation en cours de construction sur la commune de Séez.
Une opération similaire a été faite récemment par un habitant de Megève qui a mis en bouteilles une eau captée sur un terrain personnel situé au pied du mont Joly à 1700 mètres d’altitude (domaine de la Sasse). Il s’agit d’une  eau 100 % naturelle prélevée sur place, amenée au lieu de mise en bouteille par un tuyau de 600 mètres et conditionnée sans filtrage. Elle est présentée en bouteilles de 75 centilitres gravées et sérigraphiées,  réutilisables comme carafe. La production sera limitée  et réservée aux « grandes tables ». Cette eau est, selon le propriétaire de la source, « veloutée et peut  s’adapter à tous les plats ».

Sociétés savantes de Savoie. Le prochain congrès annuel se tiendra les 29 et 30 septembre 2018 à la Roche sur Foron. Le thème retenu est « Le territoire et son organisation dans les états de Savoie ». Tous renseignements peuvent être obtenus auprès de l’académie du Faucigny organisatrice du congrès (http://academie-du-faucigny.overblog.com).

Les  Savoyards d’ici et d’ailleurs (Précédemment Savoyards du bout du monde). Depuis début  janvier 2016, une journaliste de la Station de radio France Bleu Pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi,  avec des savoyards expatriés. Depuis  septembre dernier, elle interroge aussi  des étrangers venus s’installer en Savoie. Depuis le 1er septembre, la journaliste a interrogé : Jean-Jacques Bernat à New York, Sébastien Turay à la Réunion, Camille Maiolo à Amsterdam. Ricky James à Annecy (originaire du Cameroun), Thibaud Riquier à Brisbane en Australie, Anick-Marie Bouchard  (une Québécoise  à  Chambéry), Méas Pech (une cambodgienne à Talloires), Françoise Payen à Madagascar, Nadège Masnada au Panama, Fabrice Dignati à Los Angeles, Roel Aretz (originaire des Pays-Bas). Paula Garokalna étudiante à l’université de Savoie (de Lettonie), Marie Schlatter en Amérique du Sud, Delphine Haecker au Mexique, Emilie Rost originaire de l’Ontario au Canada, Jean-Pierre Lamic à Cuba, Elke Coisnon, originaire d’Allemagne à Trésserves.  Damien Degeorges à   Reykjavik en Islande, Florian Bazin en Caroline du Sud (USA), Tim O’Connor irlandais à Méry.
On peut écouter cette émission sur  ordinateur chaque jour du lundi au vendredi à 17 h10 en suivant le lien « www.francebleusavoie.radio.fr » .   On peut y accéder  en différé en allant sur le site de Francebleu  en choisissant   » podcast », puis Pays de Savoie et ensuite  en cherchant l’émission  dans la liste (en RSS).

———————-
Prochaine publication : le 1er mars 2018
 

2

3

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*