Nouvelles du 15 avril 2020 (n°127)

– Coronavirus : Situation au 14 avril. Les statistiques montrent que le nombre de malades hospitalisés est relativement stable depuis quelques jours mais il y a toujours de nouveaux malades et des morts, ce qui a amené le gouvernement à prolonger le confinement jusqu’au 11 mai 2020. La sortie du confinement doit se faire selon des modalités pratiques à définir, comme pour l’école, ou reporté à plus tard pour les activités non indispensables, comme les restaurants, ou pour les personnes à risques. Au plan national, les chiffres publiés dans la soirée du 14 avril font état de 15729 décès. Pour la Haute Savoie, on compte 295 malades hospitalisés et 88 décès, mais 409 malades sont considérés guéris. En Savoie, les chiffres sont de 99 malades hospitalisés, 28 décès et 215 malades guéris. Les éléments  des EHPAD et autres établissements médicaux ou sociaux ont  été intégrées dans les statistiques publiées.

Cette pandémie est-elle exceptionnelle ? L’Antiquité et le Moyen Age ont connu des vagues d’épidémies ayant causé la mort d’une grande partie de la population. Plus près de nous, on se souvient qu’en 1720 la peste fit à Marseille entre 30.000 et 40.000 morts (soit pratiquement le 1/3 de la population de la ville) et aussi 100.000 autres morts dans les régions voisines où la peste s’était répandue. En 1918/1919, la « grippe espagnole » a fait 400.000 morts en France et 20 à 30 millions dans le monde. En 1957, la « grippe asiatique » fit entre 50 et 100 millions de morts dans le monde dont 20.000 environ en France. En 1969, la « grippe de Hong Kong » fit, en France, 31.226 morts en l’espace de deux mois, dont 25000 sur le seul mois de décembre, et un million de morts à travers le monde.

– Economie : Beaucoup d’entreprises sont réduites au chômage par le coronavirus, mais d’autres au contraire tournent à plein régime, 24 heures sur 24, c’est le cas notamment des Pâtes Alpina à Chambéry. En revanche, les horticulteurs n’ont plus de clients. Ainsi, l’entreprise Verdonnet-Bouchet, qui est le plus gros producteur horticole du département de Savoie, a dû détruire plus de 200 000 pots. De son côté, la société Gonthier horticulture d’Albertville a décidé d’offrir 3 000 plantes de printemps aux personnels soignants de l’hôpital et aux résidences pour seniors de la ville. Les producteurs de lait et fabricants de fromages souffrent de la perte de la clientèle des restaurants. Pour les aider, le Grand Chambéry a acheté 2,5 tonnes de tome des Bauges qui seront données à la Banque alimentaire et aux Restos du cœur.
Le président de la région Rhône Alpes-Auvergne a annoncé que la Région dégagerait les moyens pour que tous les résidents et le personnel des maisons de retraites soient testés.
Concernant les marchés de plein air, les préfets des deux départements ont accepté un certain nombre de dérogations à l’interdiction, notamment en tenant compte de l’absence de commerces mais aussi de la situation des producteurs qui n’avaient plus de débouchés. Les AMAP  (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) n’ont pas été interdites car elles ne vendent pas à des clients mais à des adhérents.

– Le confinement n’est pas une période de vacances. Etre confiné en ville dans un appartement n’est pas une situation agréable, surtout lors des belles journées de printemps, c’est pourquoi un certain nombre de familles disposant de résidences secondaires ont préféré s’y rendre en échappant aux contrôles de la police. Cette situation a été particulièrement constatée dans les stations touristiques du sud-ouest mais aussi dans de nombreuses stations des Alpes. Des maires ont condamné cet incivisme à la télévision ou dans la presse, notamment ceux de Saint-Gervais, Chamonix, Chatel, Samoëns, Valloire, Saint-Jean d’Arves…. A noter que ces familles devront terminer la période de confinement dans leur résidence secondaire et en respectant les règles prévues. Dans le cas où elles voudraient rejoindre leur résidence principale, elles s’exposeraient, en cas de contrôle par la police de la route, à l’amende prévue et devraient retourner dans leur résidence secondaire jusqu’à la fin du confinement.
Un jeune homme des Houches, âgé de 24 ans, bravant la règle du confinement, est parti seul le 4 avril pour aller au refuge du Gouter mais, arrivé à 3800 mètres d’altitude, il a dévissé et a chuté de 300 mètres. Son corps a été retrouvé le lendemain par les secouristes.

– Fête de Pâques (12 avril). Du fait du confinement, aucune cérémonie religieuse n’a pu être organisée lors de la semaine sainte. Mais la télévision, notamment la chaine KTO, et les moyens audiovisuels ont été utilisés pour assurer un minimum et les sites internet des évêchés d’Annecy et de Chambéry ont été enrichis. A Annecy, la communauté des Oblats de saint François de Sales a organisé une messe qui a été retransmise sur la chaîne YouTube. Un autre prêtre de Haute Maurienne a fait de même. A Rome, le pape a célébré, seul, la messe de Pâques télévisée dans l’église Saint Pierre, vide de fidèles, et c’est depuis là qu’il a donné sa bénédiction urbi et orbi et non de la fenêtre de ses appartements.
Partout, les fêtes de famille ont été reportées à plus tard, ce qui n’a pas fait les affaires des pâtissiers et chocolatiers. Quant à la collecte des œufs de Pâques, beaucoup d’enfants en ont été privés, mais pour d’autres, les parents en avaient caché dans différents coins de leur appartement.

-La Clusaz : remise en service d’un téléski. Le 6 avril, en fin d’après-midi, un groupe de skieurs ont convaincu un employé de remettre en route le téléski de la combe de la Torchère. Les gendarmes les ont attendu en bas des pistes et leur ont infligés l’amende de 135 euros pour non-respect du confinement et l’employé a été sermonné.

– Evian : pour faire face à la pénurie, la société des Eaux d’Evian a produit 100.000 flacons pour du gel hydroalcoolique.

-La Savoie à la télévision : Le 5 avril, France 3 a présenté « La Tarentaise, côté cœur  » dans la série « Chroniques d’en haut ».

– 48ème Congrès des sociétés savantes de Savoie, les 10 et 11 octobre 2020 au palais des Congrès d’Aix-les-Bains. Le thème retenu cette année est « Eaux et histoires d’eaux » (eaux domestiques, thermales, loisirs, agriculture, industrie, navigation…). Pour tous renseignements, écrire par mail à saha73100@gmail.com

-Lutter contre « l’illectronisme » : site internet https://solidarite-numerique.fr/. Soutenu par le gouvernement, ce nouveau site est un portail d’information simple pour effectuer, entre autres, des démarches administratives. Plus généralement, il cherche à faciliter l’utilisation de l’outil informatique. On y trouve, par exemple, tout ce qui concerne les démarches avec la sécurité sociale ou comment rester en contact avec ses proches ou consulter un médecin par internet ou travailler à distance avec des collègues ou comment faire travailler les enfants à la maison, …. toutes choses bien utiles en ces temps de confinement. Il y a aussi des liens avec de nombreux sites dont certains sont payants. Au besoin, on peut contacter l’organisme par un téléphone gratuit (01 70 77 23 72).

-Coopération transfrontalière : A la date du 6 avril, 18 français atteints par le coronavirus, originaires de la Haute-Savoie et de l’Ain, étaient en traitement aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Les Savoyards d’ici et d’ailleurs. Depuis début janvier 2016, une journaliste de la station de radio france bleu pays de Savoie s’entretient chaque semaine, du lundi au vendredi, avec un savoyard expatrié ou avec un étranger venu s’installer en Savoie. Lors des dernières semaines, elle a interrogé : Adrien Tépeznon à Montréal, Emile Thiollier de Cruet en Iran, Christine Col d’Aussois à San Francisco, Anke Maenner une allemande à Barberaz, Angélique Tardivel d’Annecy à Saskatoon au Canada, Jeannne Bowman une anglaise à Jarrier, Marine Suet de Dingy-Saint-Clair à Las Vegas, Claudia Quintanilla du Pérou à Saint-Béron, Antony Netto à la Réunion, Michel Fusier à Saint-Martin (aux Antilles).
Note: l’émission est suspendue depuis le début du confinement

—————————
-Prochaine publication : le 1er mai 2020

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*