Nouvelles du 15 août 2017 (n° 63)

Problème du loup : Les attaques se poursuivent dans les zones d’élevage,  la colère monte chez les agriculteurs et éleveurs. Au plan national, on compte, du début de l’estive  à fin juillet, 4153 brebis tuées, dont 228 en Maurienne. Le 5 août, un grand rassemblement d’éleveurs et d’hommes politiques s’est tenu à Séverac le Château (Aveyron) pour protester contre la situation  et demander des mesures urgentes anti-loups. Le 2 août un loup a été abattu légalement dans un alpage de la commune de Beaufort. En effet, le troupeau avait été attaqué presque journellement depuis le 18 juillet, faisant 15 victimes, malgré toutes les mesures de protection, et le préfet avait autorisé un tir de défense le 1er août. Il devait s’agir d’un  loup solitaire puisque depuis les attaques ont cessé.
Une délégation savoyarde, composée de députés, du président de la Chambre d’agriculture et d’éleveurs, a été reçue par le directeur du cabinet du ministre de l’agriculture le 8 août. On leur a donné l’assurance  que le problème allait être étudié pour trouver une solution satisfaisante pour tous et que le ministre, lui-même, viendrait en Savoie à l’automne pour en discuter sur place, ce qu’il a confirmé lui-même.
Il y a incompréhension totale avec l’association Férus, qui défend le loup. Un de ses responsables aurait  même dit qu’une perte de 1.000 moutons par an n’est pas un problème au regard du nombre total de moutons surtout qu’il faut aussi tenir compte que beaucoup  de brebis effrayée par les loups avortent et que les agneaux sont le revenu des éleveurs.

– Résultats définitifs du bac 2017.
Haute-Savoie : Bac général 4281 reçus (soit 93,9%), Bac techno  1374 (91,8%), Bac Pro 1691 (98,8%)
Savoie : Bac général 2022 reçus (soit 94,8%), Bac techno 785 (95,4%), Bac pro 1121 (84,4%)
Du fait de l’augmentation constante du nombre de bacheliers souhaitant accéder à l’université, beaucoup de bacheliers ont  des difficultés pour obtenir une place dans une filière de leur choix. Dans certaines filières très demandées, comme les STAPS, on a organisé des tirages au sort faute de pouvoir mettre en place une forme de sélection qui est interdite par la loi, ce qui peut éliminer des candidats ayant eu le bac avec mention Très Bien. Mais , par ailleurs, on observe que 60% environ des étudiants inscrits en cycle long ne parviennent pas à obtenir la licence. Le nouveau ministre de l’Education nationale a promis de rechercher des remèdes à cette situation. A noter, qu’en Suisse, on n’accepte à l’université les bacheliers français que s’ils ont la mention « assez bien », c’est-à-dire une moyenne au moins  égale à 12/20 et il y en plus  d’autres critères tenant compte du choix des cours à option en 1ère et terminale.

– Les automobilistes Hauts Savoyards bien placés au jeu  du radar. Les statistiques du fonctionnement des radars automatiques fixes en 2016 viennent d’être publiées. Le radar  qui a le plus flashé en France est placé sur l’autoroute A9 près de Montpellier avec 159.520 flashs. En 4ème position, on trouve le radar placé sur l’A40 dans la direction Chamonix/Genève qui a flashé 115.194 fois.

– Comment améliorer la circulation sur le bord du Léman. Un architecte belge, résidant à Evian,  propose d’installer, au dessus de la route dans chacun des deux sens de circulation, un câble de 55 km de long  entre Saint-Gingolf et Veigy sur lequel transiteraient  200 cabines  d’une capacité de 8 à 10 personnes. Chaque cabine serait indépendante, elle serait dotée d’un moteur alimenté essentiellement par des panneaux solaires. Des stations d’arrêt seraient aménagées le long du parcours. Le coût total serait de 180 millions d’euros, soit moins que ce que coûterait la réouverture de la ligne de train du Tonkin. Un tel projet existe déjà pour relier la ville de Saigon à son aéroport.

– Annecy : le département va se doter d’un sonar. Pour rechercher une victime tombée dans un lac, les pompiers doivent faire appel à leurs collègues de Genève, comme ce fut le cas le 5 juillet dernier. Mais le Département  a confirmé l’achat d’un sonar financé à 50 % par une aide du Gouvernement. La mise en service est prévue pour le printemps prochain.

– Annecy : Opinel ouvre une boutique  dans la vieille ville, rue Filaterie.      C’est la première boutique,  hors du  magasin d’usine associé au musée, mais Opinel n’a pas le projet d’en ouvrir d’autres car la Société veut  continuer à travailler avec ses sous-traitants. Après un siècle d’existence, Opinel connait toujours le succès. Actuellement, une centaine de salariés réalisent environ 4,5 millions d’unités par an[]. Deux millions sont exportés (45%), d’abord  en Italie,  puis Espagne,  Allemagne, États-Unis, en Scandinavie et en Europe de l’Est et en  Chine, les ventes progressent. Une filiale a été ouverte aux USA  (Chicago). Le nom Opinel est entré dans le dictionnaire  (le Larousse donne la définition suivante:  « Couteau fermant à manche en bois portant une saignée dans laquelle vient se loger la lame en position de fermeture ».

– Chambéry : Foire de Savoie 2017.  Ce  sera du 9 au 18 septembre au Parc des expositions. L’invité d’honneur sera la ville de New York. Quatre pôles seront créés pour faire découvrir l’innovation : high-tech, motos et véhicules de loisirs, bien-être, agriculture et travaux publics.

– Sevrier : semaine folklorique du 11 au 16 août. Elle est cette année essentiellement animée par le  groupe écossais « Aurora d’Aberdeen » mais il y a  aussi du folklore savoyard  avec   « L’Écho de nos Montagnes », groupe folklorique d’Annecy,  co-organiseur de la manifestation.

– Fêtes de villages. La plupart des villages, et surtout les stations, organisent des fêtes  en juillet et août, tant pour animer les villages que pour attirer les touristes. Il y en a pour tous les goûts mais on peut les regrouper en plusieurs familles : les fêtes traditionnelles avec défilés, chars, musiques, cors des Alpes, jeux, danses, …, des fêtes plus marquées sur l’histoire, la vie des anciens, les costumes d’autrefois, le folklore et les vieux métiers,  d’autres concernent la vie d’aujourd’hui, notamment les fêtes des alpages et des fromages. Les concours de bucherons sont de véritables concours entre professionnels du travail du bois mais ils  permettent aussi à des touristes d’essayer de couper du bois à la hache ou de scier avec un passe-partout. …. Et bien sûr, il y a partout  buvette et  repas.
On constate, chaque année l’apparition de nouvelles fêtes  » médiévales ».  Le village d’Andilly est assurément le champion savoyard en la matière (5 journées en mai/juin) et un des meilleurs en Europe.  D’autres villages  présentent aussi des reconstitutions   (Saint-Jean d’Aulps, Praz sur Arly,  Saint-Jorioz,  Saint-Pierre de Curtille,  Alby sur Chéran…..). A La Roche sur Foron, deux guides  se transforment en fées pour organiser, à la nuit tombées, des visites historiques dans la partie moyenâgeuse de la  ville. A Annecy, l’office de tourisme organise des visites « Annecy au Moyen âge ».

– Chamonix : fête des guides, le 15 août. Comme chaque année, ce sera le point fort de la saison. Cette manifestation a été créée pour alimenter financièrement la caisse de secours de la Compagnie des guides de Chamonix dont l’objet est de venir en aide aux guides victimes d’un accident ou à leurs familles. Il y aura la traditionnelle  cérémonie du 15 août sur le parvis de l’église, avec bénédiction des cordes et piolets, et le défilé des guides en habit traditionnel. Diverses manifestations sont prévues les jours précédents.

– Abondance : Pays d’art et d’histoire. Ce label a été attribué en 2003 en raison, bien sûr, de la présence du monastère qui est resté en l’état depuis le départ des moines en 1761 tout en étant occupé par le presbytère, des associations, un musée, les services de la mairie et longtemps par l’école du chef-lieu, mais aussi la beauté des paysages de la vallée et l’engagement des autorités locales pour la préservation et la mise en valeurs du patrimoine. Une étude est en cours pour étendre le label à la nouvelle communauté de communes Pays d’Evian-Pays d’Abondance.
Dans la région Savoie quatre autres labels sont été attribués : Annecy, Chambéry, Aix les bains et le Pays des hautes vallées de Savoie.

– Chambéry : salon Saveurs & Terroirs (24 au 26 novembre 2017). Dans le cadre de ce salon, Savoiexpo organisera un concours du meilleur gâteau de Savoie. Ce concours est ainsi organisé: du 11 septembre au 5 novembre, tous les candidats pourront déposer une recette sur internet en remplissant certaines conditions, notamment intégrer dans le gâteau au moins un produit local. Un jury sélectionnera 8 candidats  qui auront à réaliser leur recette sur place les  24 et  25 novembre, face aux 5 jurés et au public. Deux finalistes devront réaliser le  26 novembre, un gâteau de Savoie revisité en bûche de Noël.   (voir le site www.concourssaveursetterroirs.fr )

– Barrage de Génissiat :  première mondiale. Le barrage vient d’être choisi  pour  tester une nouvelle technique de production du courant grâce à des turbines posées sur le fleuve et pour lesquelles le courant fera office de vent. Un parc de  39 hydroliennes va être installé d’ici fin 2018.
Le barrage et l’usine ont  été construits entre 1937 et 1948, les travaux ayant été ralentis du fait de la guerre. Lors de son inauguration, il était la plus importante installation hydroélectrique d’Europe occidentale.

– Aix-les-Bains : course de lévriers à l’hippodrome, les 13 et 15 août. 10 courses ont été  programmées, avec pari mutuel, pour des chiens de races whippets et greyhounds. Entre les courses, d’autres races de lévriers ont été  présentées au public.

-Maurienne : 8ème édition de « l’EDF Cenis Tour », le 6 août. Les courses à pied dans la nature (appelées « trail ») sont un des grands succès de l’été. Les difficultés sont variables pour être accessibles à tous les niveaux. Le parcours du mont Cenis offre les merveilleux paysages de la Haute Maurienne, des montagnes sauvages et l’immense lac du Mont Cenis. Plus de 800 coureurs ont participé. Plusieurs  courses étaient organisées.

– Lac de Roselend :  « Alpine Lakes Tour », 8ème étape, 5 et 6 août. Il s’agit de courses de puddle  organisées   sur les différents lacs de la région alpine, naturels ou artificiels (Lac Léman, Lac d’Annecy, Lac du Bourget, Lac des Confins, Lac de Roselend…) mais chaque étape est indépendante. L’étape de Roselend est exceptionnelle car elle se déroule sur un lac habituellement interdit à la navigation.  Plus de 140 personnes, venant de toute la France ou de pays voisins, ont participés aux différentes courses.
Note : Le paddle est un sport pratiqué sur l’eau à l’aide d’une planche et d’une pagaie.

– Fin de la guerre 1939-1945 : 73ème anniversaire de la libération. Comme chaque année, cet anniversaire sera marqué   dans les villes principales (Evian le 15 août, Thonon le 17, Annecy et Saint-Julien le 19, Chambéry le 23……)

– Bonneville : Rassemblement des Savoyards du monde, 3, 4, et 5 août. Pour la partie officielle du samedi, ils étaient nombreux réunis à l’Agora, venus de tous horizons. L’accueil des autorités locales a été, en tous points, chaleureux et orienté sur les caractéristiques des départements savoyards et leurs points forts. Ce sont notamment exprimés le député local, le conseiller départemental, la présidente de la communauté de communes,  le représentent du maire de Bonneville (en vacances). Tous ont  orienté leur intervention de telle façon à donner aux auditeurs des informations utiles pour leur permettre de faire la promotion du tourisme et des produits savoyards. Les exposés de deux historiens  sur les armures et la mode vestimentaire des duchesses au 15ème siècle ont été particulièrement riches et intéressants pour mieux connaitre l’histoire de la Savoie à cette époque.
Le témoignage de Christophe Hisquin, le Français qui écrit et chante en Chinois sous le nom de  “Dantès Dai Liang” a surpris l’auditoire. Par son seul talent, il contribue au rapprochement de la France et de la Chine. La considération que lui portent les chinois vient du fait qu’il est, certainement, le premier étranger à parler, écrire et chanter en chinois. De plus, il  fait rêver les chinois de Shanghai ( 30 millions d’habitants), où il vit,  en leur parlant  et leur montrant des images des montagnes de chez nous. Depuis  toujours, il  a deux passions : la langue chinoise et la Maurienne, notamment Saint Colomban  des Villards, son berceau familial,  où il vient se ressourcer chaque année. Le déclencheur de son intérêt pour la Chine a été l’année passée à Shanghai en 2000 au titre d’échange universitaire dans le cadre de la préparation d’un master entre  l’université de Lyon, où  il était étudiant, et celle de Shanghai. Bien sûr il  a montré  son talent en chantant une chanson en chinois. On trouve sur internet un aperçu de ses multiples talents  (mot clé « dai liang » qui signifie « celui qui porte la lumière »).
Lors du rapport sur les activités   du Conseil d’administration, le Président Cimaz  a particulièrement souligné l’excellence du travail fait par les responsables du site internet pour l’information des adhérents en vue de les aider à se tenir au courant de la vie des départements savoyards d’aujourd’hui et à mieux connaitre leur histoire. Il est  constaté que de nombreux lecteurs du site habitent dans les deux départements, ils semblent donc apprécier le contenu du site. Le développement de l’association à l’étranger se poursuit dans le but, notamment, d’aider les Savoyards, là  où ils sont, à jouer  un rôle d’ambassadeur de la Savoie, à l’image de ce que fait Laurent Rigaud à Dubaï. Une dizaine d’associations existent à l’étranger et des contacts ont été pris par Laurent Rigaud avec des Savoyards dans 52 pays. (voir la liste des associations en page « Les Savoyards du monde »).
Le dépôt de fleurs au monument aux morts et le chant des Allobroges sont toujours des moments émouvants.
La partie touristique, fort instructive,  comprenait la visite de la chartreuse du Reposoir,  celle de la ville de Bonneville et celle du cimetière de Morette. Un concert avec Pascal Gallet, pianiste lauréat du prix Béatrice de Savoie, a clôturé la journée. Le dimanche  était  une journée détente avec, notamment, la visite d’une cave viticole à Ayze. Le journal Le Dauphiné libéré du 7 août   a consacré une page entière à ce Rassemblement dans toutes ses éditions.
Pour l’année prochaine, des contacts ont déjà été pris pour organiser le Rassemblement dans les Bauges, à Aillon. La date  sera les  3, 4 et 5 août 2018. Ce sera l’occasion de découvrir (ou redécouvrir) le massif des Bauges avec le concours du Géopark des Bauges.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Prochaine publication : le 1er septembre 2017

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*